3 min

[Intimement confinés #6] "Le Manque". Marine Galland Savoir lui dire, le podcast

    • Business

19 avril 2020. En plein confinement face au COVID19, un texte écrit et lu par Marine Galland.

"L’absence est à l’amour ce qu’est au feu le vent :

il éteint le petit, il allume le grand

Bussy-Rabutin

Le manque de sortie, d’amis, de bar, de resto, de vélo, de spectacle, de formation, d’argent, de gens, de vacances, de déplacement…

Tout ça n’est rien face au manque de TOI

Je t’ai dis au revoir le 13 mars, ne sachant pas quand j’allais te revoir

D’abord, la respiration, la libération, l’excitation

Puis le calme, la réflexion, l’introspection… Et l’absence, le manque…

1 mois et demi plus tard, je suis toujours sans toi…

c’est pas si long et en même temps … L’absence.. Le manque

Pourquoi c’est si dur d’être sans toi ?  Nous avons eu tellement de difficultés à être ensemble

Combien de fois, j’ai été fatiguée, j’ai voulu m’en aller ?

Combien de fois, j’ai crié, j’ai pleuré car je n’arrivais plus à nous gérer…

Il aura fallu un confinement pour que je ressente ton absence, le manque, le vrai

Celui qui me fait réaliser qu’on est lié à jamais, et que le lien est plus fort que je ne le croyais

L’absence, le manque, l’addiction, c’est quoi déjà ? Comment ça se traite ? Comment on gère ?

D’abord le corps: je brûle d’envie de te sentir, de te toucher,c’est l’ocytocine il paraît… Que faire ? le virtuel ne remplacera jamais le contact physique…  je fais du sport, je mange du chocolat...Ah le corps

Puis le mental, j’essaie de ne pas penser à toi, mais évidemment..te voilà partout, tout le temps dans ma tête, plus capable d’être dans l’instant présent et savourer cette liberté, qui m’est si chère pourtant…

Je pense à toi, ton odeur, tes rires, ton regard…

Tout me ramène à toi....il parait qu’on peut hacker son cerveau, mais je n’y arrive pas.. je me plonge dans mes activités, regarde des films qui m’emmènent ailleurs et qui finissent immanquablement par me ramener à toi. Ah le mental

Enfin l’émotion. Les souvenirs, les semaines passent et j’oublie les mauvais .. tu te figes en un concept merveilleux, en symbole de mon bonheur, en image d’épinal..

Le sentiment de nostalgie, je me sens sans énergie, sans vie, plus rien n’a de sens, tout paraît dérisoire…

J’abandonne, je me plie, je suis triste, tu me manque, et j’en pleure…

J’ai l’impression que je ne te reverrai jamais, que l’on va s’oublier..

Puis la culpabilité me gagne… Je commence à avoir des dizaines de regrets, j’aurais dû plus en profiter quand je t’avais… L’émotion

Et je sais que quand on se reverra, les difficultés seront toujours là

Comme Eternal sunshine, je sais très bien comment ça va se passer, mais j’ai envie d’y retourner.

Alors quand on va se retrouver, on aura peut être les mêmes difficultés, mais moi j’aurai changé

Tu me manques - Je t’aime ma fille"

Marine Galland


---

Send in a voice message: https://anchor.fm/emilie-soulez/message

19 avril 2020. En plein confinement face au COVID19, un texte écrit et lu par Marine Galland.

"L’absence est à l’amour ce qu’est au feu le vent :

il éteint le petit, il allume le grand

Bussy-Rabutin

Le manque de sortie, d’amis, de bar, de resto, de vélo, de spectacle, de formation, d’argent, de gens, de vacances, de déplacement…

Tout ça n’est rien face au manque de TOI

Je t’ai dis au revoir le 13 mars, ne sachant pas quand j’allais te revoir

D’abord, la respiration, la libération, l’excitation

Puis le calme, la réflexion, l’introspection… Et l’absence, le manque…

1 mois et demi plus tard, je suis toujours sans toi…

c’est pas si long et en même temps … L’absence.. Le manque

Pourquoi c’est si dur d’être sans toi ?  Nous avons eu tellement de difficultés à être ensemble

Combien de fois, j’ai été fatiguée, j’ai voulu m’en aller ?

Combien de fois, j’ai crié, j’ai pleuré car je n’arrivais plus à nous gérer…

Il aura fallu un confinement pour que je ressente ton absence, le manque, le vrai

Celui qui me fait réaliser qu’on est lié à jamais, et que le lien est plus fort que je ne le croyais

L’absence, le manque, l’addiction, c’est quoi déjà ? Comment ça se traite ? Comment on gère ?

D’abord le corps: je brûle d’envie de te sentir, de te toucher,c’est l’ocytocine il paraît… Que faire ? le virtuel ne remplacera jamais le contact physique…  je fais du sport, je mange du chocolat...Ah le corps

Puis le mental, j’essaie de ne pas penser à toi, mais évidemment..te voilà partout, tout le temps dans ma tête, plus capable d’être dans l’instant présent et savourer cette liberté, qui m’est si chère pourtant…

Je pense à toi, ton odeur, tes rires, ton regard…

Tout me ramène à toi....il parait qu’on peut hacker son cerveau, mais je n’y arrive pas.. je me plonge dans mes activités, regarde des films qui m’emmènent ailleurs et qui finissent immanquablement par me ramener à toi. Ah le mental

Enfin l’émotion. Les souvenirs, les semaines passent et j’oublie les mauvais .. tu te figes en un concept merveilleux, en symbole de mon bonheur, en image d’épinal..

Le sentiment de nostalgie, je me sens sans énergie, sans vie, plus rien n’a de sens, tout paraît dérisoire…

J’abandonne, je me plie, je suis triste, tu me manque, et j’en pleure…

J’ai l’impression que je ne te reverrai jamais, que l’on va s’oublier..

Puis la culpabilité me gagne… Je commence à avoir des dizaines de regrets, j’aurais dû plus en profiter quand je t’avais… L’émotion

Et je sais que quand on se reverra, les difficultés seront toujours là

Comme Eternal sunshine, je sais très bien comment ça va se passer, mais j’ai envie d’y retourner.

Alors quand on va se retrouver, on aura peut être les mêmes difficultés, mais moi j’aurai changé

Tu me manques - Je t’aime ma fille"

Marine Galland


---

Send in a voice message: https://anchor.fm/emilie-soulez/message

3 min

Top Podcasts In Business

Ramsey Network
Andy Frisella #100to0
NPR
Tim Ferriss: Bestselling Author, Human Guinea Pig
BiggerPockets
NPR