1 579 épisodes

Développez facilement votre culture scientifique grâce à un podcast quotidien !

Choses à Savoir SCIENCES Choses à Savoir

    • Sciences
    • 4,3 • 482 notes

Développez facilement votre culture scientifique grâce à un podcast quotidien !

    Qu'est-ce que le syndrome du paillasson ?

    Qu'est-ce que le syndrome du paillasson ?

    Certains réflexes conditionnés représentent parfois une gêne au quotidien. C'est le cas de ce que les spécialistes appellent le "syndrome du paillasson". Mais de quoi s'agit-il ?

    Un réflexe conditionné

    Vous en avez sans doute fait l'expérience. Vous rentrez d'une sortie en ville et vous marchez tranquillement sur le trottoir de votre rue. Puis, au sortir de l'ascenseur, au moment de mettre votre clef dans la serrure, vous êtes pris d'une soudaine envie d'uriner.

    Vous êtes alors sujet au "syndrome du paillasson". Dans ce cas, le muscle de la vessie se contracte et envoie au cerveau un message qu'il interprète comme un besoin urgent de la vider.

    En fait, cette information a été transmise trop tôt au cerveau. S'il associe l'introduction de la clef dans la serrure, par exemple, avec l'envie pressante d'uriner, c'est parce que vous vous êtes déjà dirigé vers les toilettes dès le seuil franchi.

    Dès lors, par une sorte de réflexe pavlovien, le cerveau associe certains gestes ou bruits, ou des objets come les clefs ou la porte d'entrée, au besoin urgent d'uriner.

    Des solutions pour contrer ces envies urgentes

    Comment se défaire de ce syndrome du paillasson, dont les conséquences peuvent s'avérer gênantes si vous mettez du temps à trouver vos clefs ?

    Il existe des solutions, simples à mettre en œuvre. La plus évidente est d'aller aux toilettes juste avant de rentrer chez vous. Ainsi vous serez tranquille.

    Pour éviter de ressentir cette envie pressante, efforcez-vous de penser à autre chose, à l'agréable soirée que vous venez de passer par exemple. En d'autres termes, il faut emmener votre esprit loin de cette lancinante envie d'uriner. Sinon, elle occupera toute la place et deviendra impossible à maîtriser très longtemps.

    La contraction du périnée, un ensemble de muscles constituant le fond du bassin, peut se révéler tout aussi efficace. Il faut aussi penser à respirer largement, pour se détendre. En effet, plus vous serez nerveux, plus le besoin d'aller aux toilettes deviendra urgent.

    Quoi qu'il en soit, si ces envies pressantes vous gâchent la vie, n'hésitez pas à consulter un médecin.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min
    Pourquoi les crèmes solaires sont-elles dangereuses pour les coraux ?

    Pourquoi les crèmes solaires sont-elles dangereuses pour les coraux ?

    Les coraux sont des organismes très fragiles, qui subissent les conséquences de l'activité humaine. C'est ainsi que la hausse de la température de l'eau de mer entraîne leur blanchiment.

    Mais il est encore un autre danger pour ces petits animaux, provenant cette fois-ci des crèmes solaires. En effet, quand ce produit quitte la peau du baigneur pour se répandre dans l'eau, il devient une substance mortelle pour les coraux, mais aussi les anémones de mer.

    De nombreuses crèmes solaires sont tellement toxiques pour ces organismes marins que des pays en ont interdit l'usage.

    Une substance transformée

    Les scientifiques ont fini par comprendre pourquoi certaines crèmes solaires étaient aussi dangereuses pour les coraux. La substance en cause est l'oxybenzone. Elle sert de filtre ultraviolet, donc elle protège la peau des coups de soleil.

    Mais quand cette substance entre en contact avec les coraux, elle ne se comporte pas du tout de la même façon. L'action des coraux, ajoutée à celle du soleil, modifie en quelque sorte la composition de l'oxybenzone, qui décolore alors les coraux et finit par les tuer.

    En somme, cette substance, une fois en contact avec les coraux, rendrait la lumière du soleil plus toxique pour eux. Elle agirait là à l'opposé de son rôle habituel, qui est de protéger du rayonnement solaire !

    Il faut cependant noter que les mécanismes de cette transformation de l'oxybenzone restent assez largement inexpliqués. Par ailleurs, les coraux semblent en partie protégés par les algues qui se développent en symbiose avec eux.

    En effet, ces algues semblent capables de neutraliser les toxines produites par l'association entre l'oxybenzone et le soleil et dont l'action finit par tuer les coraux.

    Le problème est que le réchauffement des eaux conduit souvent les coraux à se débarrasser de ces algues qui, dès lors, ne peuvent plus assurer leur protection.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min
    Pourquoi les dauphins se frottent-ils contre les coraux ?

    Pourquoi les dauphins se frottent-ils contre les coraux ?

    L'intelligence des dauphins a souvent été observée. Ils semblent en donner une nouvelle preuve en se frottant contre des coraux. En effet, il s'agirait d'une forme d'automédication.

    Un comportement singulier

    Les résultats d'une étude dirigée par une universitaire suisse, concernant les observations faites à propos de dauphins évoluant dans les eaux de la mer Rouge, viennent d'être rendus publics.

    Les chercheurs, qui ont plongé à côté des dauphins, affirment les avoir vus se frotter à certaines espèces de coraux. D'après eux, ils ont fait de même avec une éponge de mer.

    En revanche, les cétacés semblaient dédaigner certains coraux. Les dauphins semblent avoir aussi une technique particulière, adaptée aux coraux ou aux éponges, pour se frotter le corps.

    Ainsi, ils frottent davantage leur tête, leur ventre et la nageoire caudale contre les coraux à la consistance un peu molle. Sur la surface d'autres coraux, les cétacés vont frotter la peau de la quasi totalité de leur corps.

    Parfois, les dauphins attendent leur tour pour procéder à cette opération. Ces rituels se pratiquaient surtout au réveil des mammifères marins, et au moment de dormir.


    Des coraux qui "soignent"


    Pour comprendre les raisons de cette attitude des dauphins, les chercheurs ont prélevé des échantillons de coraux et d'éponges et les ont analysés.

    Ils y ont découvert une sorte de mucus ayant des propriétés antibactériennes. Les dauphins utiliseraient ces coraux pour soigner les affections cutanées dont ils souffrent assez souvent.

    Il s'agirait donc d'une forme d'automédication, ce qui ne surprend guère chez des animaux aussi intelligents. On en a d'ailleurs d'autres exemples dans le monde animal, notamment chez les chimpanzés ou certains oiseaux.

    Par ailleurs, il semble bien qu'un tel comportement ne soit pas inné. En effet, les jeunes regardent les adultes se frotter aux coraux sans en faire autant. S'ils les imitent ensuite, c'est que leurs parents leur auront appris à le faire.

    Il ne s'agit pour l'instant que d'une hypothèse, que des recherches plus approfondies confirmeront peut-être. En effet, il se peut que les dauphins se comportent ainsi tout simplement pour se gratter ou pour trouver une cachette.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min
    Une IA peut-elle accuser un élève de tricherie ?

    Une IA peut-elle accuser un élève de tricherie ?

    La question de la fraude aux examens s'est posée avec plus d'acuité durant la pandémie de Covid, où de nombreuses épreuves ont eu lieu à domicile. C'est pourquoi certaines écoles ont eu recours à un dispositif utilisant une intelligence artificielle. Mais peut-on laisser à un robot la surveillance d'un élève ?

    Une surveillance rapprochée

    De nombreuses entreprises se sont fait une spécialité de ces techniques de surveillance utilisant l'intelligence artificielle. La demande a en effet explosé avec l'épidémie de Covid, et l'obligation de passer certains examens à distance.

    Ces dispositifs sont capables de détecter le moindre mouvement du candidat. Ils peuvent aussi livrer l'enregistrement des images et du son pendant qu'i travaille chez lui.

    De telles méthodes de surveillance ne sont pas du goût de tous. Et, de fait, elles sont plutôt l'apanage de la police.

    Une étudiante accusée de tricherie

    Une jeune étudiante américaine vient de faire les frais de cette nouvelle technique de lutte contre la fraude. En effet, elle a reçu un courriel l'accusant d'avoir triché, assorti de la note zéro.

    La sanction aurait été prise sur la base des observations faites par un dispositif d'intelligence artificielle. Une vidéo de 50 secondes, prise par ses soins, accompagnait le courriel. Elle montrait l'étudiante regardant, à plusieurs reprise, en bas et sur les côtés.

    C'est l'une des premières fois que l'autorité concernée fournit à la personne sanctionnée une preuve supposée de sa tricherie, fournie par le dispositif de surveillance.

    Or, la jeune femme conteste la décision, qui est prise, non par l'IA, mais par l'administration concernée. Elle rappelle d'abord que, conformément aux consignes reçues, elle est restée seule dans la pièce où avait lieu l'examen et qu'elle n'a pas utilisé son téléphone portable.

    Par ailleurs, elle justifie les mouvements captés par le dispositif de surveillance par l'habitude de regarder ses mains, ce qui l'aide à réfléchir. Les opposants à l'utilisation de cette technique rappellent, à cet égard, que le regard ne reste pas rivé sur l'écran durant des heures.

    Le dispositif aurait enregistré les mouvements parfaitement normaux d'une personne qui, comme tout être humain, ne peut rester figée, durant aussi longtemps, dans une seule position.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min
    Pourquoi le chirurgien Evan O’Neill Kane est-il entré dans l'histoire ?

    Pourquoi le chirurgien Evan O’Neill Kane est-il entré dans l'histoire ?

    Evan O'Neill Kane était un singulier chirurgien. En effet, il n'hésita pas à s'opérer lui-même, à trois reprises, sous anesthésie locale.

    Fondateur d'hôpital et chirurgien-chef

    Evan O'Neill Kane naît en 1861 dans la ville de Kane, en Pennsylvanie, à laquelle son père, qui la fonda, donna son propre nom. Celui-ci était militaire et sa mère médecin.

    Il s'oriente lui aussi vers la carrière médicale. Il étudie à Philadelphie et obtient son diplôme de médecin en 1884. Dès lors, il exerce dans sa ville natale.

    Avec l'aide de sa famille, il fonde, en 1887, un hôpital à Kane, dont il devient le chirurgien-chef. L'établissement ne sera fermé que près d'un siècle plus tard.

    Un chirurgien qui s'opère lui-même

    Evan O'neill Kane ne se dissimulait pas les dangers potentiels de l'anesthésie générale. Aussi préconisait-il de recourir à l'anesthésie locale chaque fois que c'était possible.

    Il imagine un moyen insolite pour convaincre ses collègues du bien-fondé de cette méthode. Il décide tout simplement de s'opérer lui-même sous anesthésie locale. Il le fera à trois reprises, entreprenant, à chaque fois, des opérations assez complexes, surtout pour l'époque.

    Ce qui doit lui permettre de prouver que même des interventions chirurgicales assez délicates peuvent se faire sous anesthésie locale. La première fois, en 1919, il s'ampute d'un doigt infecté.

    Il est probable qu'il s'agit là d'un des premiers cas, sinon le premier, d'auto-opération. Deux ans plus tard, il entreprend une opération plus complexe, puisqu'il s'agit d'une appendicectomie.

    Pour ce faire, il se cale le dos avec des oreillers et se sert de miroirs pour pouvoir conduire l'opération. Durant toutes les phases de l'intervention, il continue de discuter avec ses collaborateurs, qui entourent son lit.

    En 1932, Evan Kane s'opère d'une hernie inguinale, qui s'était formée quelques années plus tôt, à l'occasion d'un accident de cheval. Le chirurgien convoque un photographe, pour immortaliser l'événement.

    L'opération, qui dure près de deux heures, est un succès complet. D'ailleurs, le chirurgien septuagénaire se rétablit très vite. Un jour et demi après l'intervention, il se retrouve devant la table d'opération qu'il occupait quelques heures plus tôt.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min
    Que vient-on de découvrir en Amazonie ?

    Que vient-on de découvrir en Amazonie ?

    L'aspect hostile de la jungle amazonienne peut, a priori, paraître peu propice à l'établissement d'un peuplement durable. Or, de nouvelles observations aériennes confirment l'existence, dans une partie de cette forêt, de colonies plus étendues qu'on ne l'imaginait.

    Des sites de peuplement au cœur de la forêt amazonienne

    Ces recherches ont permis de mettre au jour, sur le territoire de l'actuelle Bolivie, 26 sites de peuplement. Certains étaient déjà connus des spécialistes, mais n'avaient pas été explorés.

    Cet ensemble s'étend sur une vaste superficie, de l'ordre de 4.500 km2. Cette étendue et la liaison de certains de ces sites entre eux, par des chaussées encore en partie visibles, ont suscité l'intérêt des archéologues.

    Une telle organisation témoigne en effet de l'existence d'un véritable réseau d'habitats.

    Les vestiges d'une véritable civilisation

    Des sites de peuplement aussi vastes, et une telle organisation de l'espace, ne peuvent être que le fruit d'une véritable civilisation. Et cette découverte est d'autant plus intéressante qu'elle confirme la précocité de son apparition.

    Ces colonies seraient en effet les vestiges de la civilisation casarabe, apparue bien avant la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, à la fin du XVe siècle, et les débuts de la colonisation espagnole.

    En fait, cette civilisation précolombienne serait apparue, dans cette région, dès le VIe siècle. Elle aurait duré environ un millénaire, pour s'éteindre sous les coups des conquérants.

    D'autres signes du niveau technique assez avancé de ces peuples ont été découverts à l'occasion de cette exploration de la forêt amazonienne. On a ainsi trouvé les traces d'imposants remparts et d'un système de contrôle de l'eau assez élaboré.

    Ces peuples auraient même bâti des pyramides et de grands édifices, de plusieurs étages, construits sur des sites où s'étendaient peut-être des villes. En fait, beaucoup de recherches restent encore à faire pour tracer un portrait plus précis de ces peuples et de leurs réalisations.

    Contrairement aux idées reçues, cette partie de la jungle amazonienne n'était donc pas vide. C'était une région assez densément peuplée et occupée de manière continue, et ce dès l'époque précolombienne. Ces découvertes confirment donc ce que les spécialistes soupçonnaient depuis longtemps.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min

Avis

4,3 sur 5
482 notes

482 notes

boul shite ,

Birch

Orange plz fix plz please please plz please don’t forget to start. Orange plz

Bosun31 ,

Problème de son sur iMac/Podcast

La partie au profit de la Cardiologie est à la bonne vitesse alors que la suite est une vitesse de l’ordre de 1/4.

Flhghbhy ,

Pubs insupportables!!!

Je n’écoute plus!!

Classement des podcasts dans Sciences

France Culture
France Culture
Futura
Binge Audio / Sorbonne Université
France Culture
Anaïs Roux

D’autres se sont aussi abonnés à…

Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir

Plus par Choses à Savoir

Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir