34 episodes

Bienvenue à Santé-vous mieux, le podcast qui vous aide à améliorer votre santé et à perdre du poids, une astuce à la fois! 

Chaque semaine, nous parlerons pendant environ 30  minutes d’un sujet qui a un lien avec la santé métabolique ou la perte de poids. À la fin de chaque épisode, nous vous donnerons une astuce simple à essayer pour vous aider à atteindre vos objectifs. Notre mission est de vous donner les informations scientifiques et cliniques les plus utiles afin de vous outiller pour que vous puissiez améliorer votre santé, un épisode à la fois.
 
Vos hôtes sont Dre Èvelyne Bourdua-Roy (https://bourdua-roy.com/), médecin de famille au Québec certifiée en médecine de l’obésité (American Board of Obesity Medicine), et Sophie Rolland (https://sophierolland.ca/) , neuroscientifique et candidate à la maîtrise en nutrition humaine fondamentale et appliquée (Université Laval).

Musique et intro : Jean-François Lambert (https://www.jflambert.com) , Vol 2 Le jazz de mon pays ©2018
 
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Santé-vous mieux‪!‬ Dre Èvelyne Bourdua-Roy et Sophie Rolland, neuroscientifique

    • Health & Fitness
    • 4.6 • 34 Ratings

Bienvenue à Santé-vous mieux, le podcast qui vous aide à améliorer votre santé et à perdre du poids, une astuce à la fois! 

Chaque semaine, nous parlerons pendant environ 30  minutes d’un sujet qui a un lien avec la santé métabolique ou la perte de poids. À la fin de chaque épisode, nous vous donnerons une astuce simple à essayer pour vous aider à atteindre vos objectifs. Notre mission est de vous donner les informations scientifiques et cliniques les plus utiles afin de vous outiller pour que vous puissiez améliorer votre santé, un épisode à la fois.
 
Vos hôtes sont Dre Èvelyne Bourdua-Roy (https://bourdua-roy.com/), médecin de famille au Québec certifiée en médecine de l’obésité (American Board of Obesity Medicine), et Sophie Rolland (https://sophierolland.ca/) , neuroscientifique et candidate à la maîtrise en nutrition humaine fondamentale et appliquée (Université Laval).

Musique et intro : Jean-François Lambert (https://www.jflambert.com) , Vol 2 Le jazz de mon pays ©2018
 
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    Épisode 33 : L’histoire inspirante de Jonathan, ex-footballeur

    Épisode 33 : L’histoire inspirante de Jonathan, ex-footballeur

    Dans l’épisode d’aujourd’hui, nous nous entretenons avec Jonathan St-Pierre, un homme qui, pour ses 40 ans, voulait se remettre en forme et atteindre son poids santé et, donc, s’était lancé un défi de peser 240 livres avant de souffler sur ses chandelles. À l’époque, il pesait 305 livres soit environ 138 kg.     

    Le but de cet épisode n’est pas de vous dire que la méthode et le parcours de Jonathan sont la recette magique pour atteindre vos objectifs de poids santé, mais bien pour que son parcours et ses résultats impressionnants soient une source d’inspiration pour vous motiver à garder le cap sur votre propre parcours vers une meilleure version de vous-même. 

    Jonathan a été footballeur professionnel pendant 20 ans, dont 4 années dans la Ligue Canadienne de Football et 5 dans le circuit universitaire américain. Aujourd’hui, Jonathan, qui détient une maîtrise en économie, est économiste spécialisé en réglementation des télécommunications. Il agit à titre de directeur en distribution de contenu télévision chez Corus Entertainment, le plus gros diffuseur indépendant au Canada. Il est aussi papa de deux beaux garçons, Jacob et Samuel. 

    Avant d’aller plus loin, nous aimerions vous inviter à vous inscrire au 2e Sommet virtuel de la santé métabolique, qui aura lieu entièrement en ligne du 10 au 13 juin 2024. Chaque jour, une dizaine de conférences seront accessibles gratuitement aux personnes inscrites. Parmi les sujets qui seront abordés, citons le microbiote, la longévité, la thyroïde, la physiologie du jeûne, le cancer et le sucre, la respiration comme outil thérapeutique, la santé buccale, le cannabis, le cortisol : trop ou trop peu, et plus encore! L’inscription est gratuite, mais vous pouvez choisir d’acheter un accès prolongé, c’est vraiment au choix. Rendez-vous sur www.sommetmetabolique.com pour vous inscrire dès maintenant!
     
    Aujourd’hui, ce qui fonctionne pour Jonathan est une approche plus globale via la santé métabolique :

    Côté alimentation :
    Protéines (1g/lb de MMS -> Maximiser les gains + Combattre la sarcopénie)
    Gestion énergétique 
    Calcul des calories (maintenir mon % de gras stable)
    Jeûne (intermittent + 24 heures) + raisons sociales
    Macronutriments 
    Balance glucides et lipides, selon le type de dépense énergétique prévu
    Limiter le sucre

    Côté habitudes de vie :
    Récupération (sommeil + gestion de l’intensité / Zone2 + récupération active)
    Entrainement
    Hydratation
    Supplémentation
    Hormones
    Mesurer et corriger

    Certains mythes qui entourent les athlètes. 

    Il est inutile de porter attention à ce que l’on mange car, de toute façon, notre dépense énergétique viendra rebalancer notre poids.
    Les athlètes professionnels sont des experts (voire des modèles à suivre) en ce qui a trait à l’alimentation et à la condition physique.
    Nous sommes encadrés par les meilleurs experts au monde.

    Astuce du jour : donnée par Jonathan, il faut écouter l'épisode pour la connaître!

    Messages clés : 
    Il n’est jamais trop tard pour se donner comme objectif d’améliorer sa santé et de viser sa composition corporelle santé!
    Il faut demeurer ouvert d’esprit et être prêt à essayer de choses, parce qu’il est rare que l’on tombe directement sur la recette magique dès le premier coup. La santé, c’est le combat d’une vie et c’est, à la base, la découverte et le contrôle de soi-même. 
    On peut (on doit!) prendre plaisir à prendre soin de soi. Ça n’a pas besoin d’être une corvée. 

    Les gens qui voudraient s’entraîner avec Jonathan pourraient le faire ici :  

    Entraînement et récupération active : avec Olivier Lamoureux chez Mouvement Impact à Carignan
    CrossFit au CrossFit St-Basile avec Gabriel et Michaël
    Vélo sur les routes de la Rive-Sud de Montréal ou sur Zwift en hiver

    • 37 min
    Épisode 32 : Le jeûne intermittent augmente les risques de mourir du cœur de 91%? Hein?!

    Épisode 32 : Le jeûne intermittent augmente les risques de mourir du cœur de 91%? Hein?!

    Voici un épisode un peu atypique, car pour une première fois, nous parlerons du sujet qui a fait la une médiatique dans la sphère de la santé métabolique et du jeûne : le fameux poster présenté à l’AHA qui affirme que manger sur une fenêtre restreinte, c’est à dire sur une plage horaire de moins de 8h, ce que les gens appellent le “jeûne intermittent” augmenterait le risque de décéder d’une cause cardiovasculaire de 91%.
    Avant d’aller plus loin, nous pouvons ENFIN l’annoncer : les inscriptions pour le Sommet de la santé métabolique, du 10 au 13 juin 2024, sont ouvertes! Chaque conférence du Sommet sera disponible gratuitement durant 24h mais si vous pouvez choisir l’accès PREMIUM, à prix de prévente à 174,97$CAD : www.sommetmetabolique.com.
    Lundi le 18 mars, une grande majorité des médias scientifiques et médicaux, mais aussi des médias sociaux dans leur ensemble, s’emparaient de cette nouvelle : le JI (16/8) augmenterait le risque de décès cardiovasculaire de 91%.
    Avant toute chose, expliquons les faits : 
    Ce n’est pas une étude scientifique publiée, c’est un poster affiché dans un congrès
    Aucun expert n’a révisé le contenu de ce poster
    L’étude en question n’était pas un essai randomisé contrôlé mais bien une étude observationnelle rétrospective, basée sur des questionnaires alimentaires de rappel.  
    De ce fait, peu importe les résultats, en aucun cas on peut parler de CAUSALITÉ, c’est-à-dire que c’est impossible de dire que le JI cause les décès cardiovasculaires. 

    Critères de Bradford Hill :
    Force de l'association
    Constance des résultats
    Spécificité
    Temporalité
    Relation dose-réponse
    Plausibilité biologique
    Cohérence avec les connaissances existantes
    Expérimentation
    Les détails de cette étude sont expliqués.   

    Les défauts de la méthodologie sont expliqués.

    Astuce du jour : il faut écouter l'épisode pour la connaître!
    Messages clés : 
     
    C’est du sensationnalisme, 
    La controverse (le scandal)  c’est payant en terme de clics (nous sommes à cet ère, malheureusement 
    Cherry picking
    Pas publié et ne le sera peut-être jamais
    La littérature scientifique est limpide, diminuer le nombre de relâche d’insuline (en prolongeant le jeûne naturel de la nuit ou encore en évitant les collations et les boissons sucrées et caloriques) est bénéfique pour favoriser une meilleure santé métabolique et l’atteinte d’un poids santé
    De nombreux mythes circulent sur le fait qu’on meurt de faim et que l’on compense dans les autres repas ou que ça ralentit le métabolisme de base… Ce sont des mythes et si vous voulez en avoir la preuve scientifique, munissez-vous du Grand livre du jeûne et délectez-vous du chapitre 13 
    Le 2e Sommet virtuel de la santé métabolique : en prix pré-vente encore pour quelques temps!

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 40 min
    Épisode 31 : Les protéines partie 1

    Épisode 31 : Les protéines partie 1

    Nous parlons des protéines alimentaires et de leur importance pour améliorer sa santé et atteindre son poids santé. 
    Notre livre « La cuisine méditerranéenne métabolique : pour transformer son corps et sa santé » est toujours disponible sur www.cuisinemed.com. C’est notre tout dernier livre et il comporte deux parties : la première offre des explications sur la santé métabolique et la résistance à l’insuline, alors que la 2e contient une foule de recettes méditerranéennes faibles en glucides, bonnes pour la santé métabolique et la perte de poids, mais aussi pleines de polyphénols, de fibre et d’antioxydants. On a testé chaque recette plusieurs fois et elles sont toutes vraiment délicieuses.
    Nous allons vous raconter une étude qui a porté sur 20 jeunes femmes en surpoids qu’on a divisé en 3 cohortes : une qui sautait le petit-déjeuner, une qui mangeait des céréales et une qui mangeait des œufs et du bœuf. Les résultats ont surpris les chercheurs. 

    Mais avant de vous expliquer cette étude, ses résultats et ce que ça pourrait vouloir dire, laissez-nous aborder quelques notions de base. 
      
    Il y a 3 principaux macronutriments : le lipides ou les gras, les glucides ou hydrates de carbone et les protéines. Il y a aussi les micronutriments, comme les vitamines et les minéraux. 

    Un gramme de glucides ou de protéines contient 4 calories, alors qu’un gramme de gras contient 9 calories.  

    Les 3 principaux macronutriments n’ont pas non plus tous les mêmes effets dans le corps humain.

    Les lipides et les glucides sont tous deux des sources d’énergie pour le corps, mais avec un fonctionnement différent, qui déclenche des hormones et des réactions différentes dans le corps.

    Dans la littérature scientifique, il y a de nombreuses études qui ont porté sur l’impact des variations des macronutriments sur la faim et le poids. 

    Donc, dans l’étude dont nous voulons vous parler, il y avait 20 jeunes femmes en surpoids ou obèses âgées de 18 à 20 ans ont été réparties en trois cohortes. La cohorte 1 sautait le petit-déjeuner, la cohorte 2 consommait des céréales (13 grammes de protéines), et la cohorte 3 prenait un petit-déjeuner riche en protéines (35 grammes) composé d'œufs et de boeuf maigre.

    Comparé aux groupes prenant des céréales pour le petit-déjeuner, le groupe prenant un petit-déjeuner riche en protéines a moins grignoté d'aliments riches en matières grasses et en sucre le soir venu. 

    Voici ce qu'il faut retenir : consommer des aliments riches en protéines pour le premier repas de la journée pourrait aider à calmer les envies de bouffe ultérieures, lorsque les snacks d’aliments ultra transformés riches en gras, sucre et sel peuvent être les plus tentants.

    Parlons donc des protéines 

    Le mot protéines vient du Grec “Proté” qui signifie premier 
    C’est essentiel à la survie
    C’est le 2ième composé le plus abondant du corps
    Au total, 20 acides aminés différents composent les protéines de notre corps. 
    9 sont dits essentiels
    6 sont dits non essentiels, mais conditionnels , c’est à dire que le corps peut ne pas avoir la pleine capacité d’en faire la synthèse et que donc, l’alimentation devrait pouvoir les apporter.

    Astuce : il faut écouter l'épisode pour la connaître!
    Messages clés : 
    les protéines sont importantes dans le contexte de l’atteinte de santé métabolique et de poids santé parce qu’elles : 
    sont les matériaux de construction et de réparation des os, des muscles et des tissus du corps
    les muscles participent au métabolisme basal, donc il faut veiller à les maintenir ou à les augmenter
    les protéines sont nécessaires à la fabrication des neurotransmetteurs, des hormones et de nombreuses composantes du corps humain qui permettent à celui-ci de fonctionner de manière optimale. 
    les protéines régulent l’appétit, en augmentant la sensation de satiété, et donc peuven

    • 31 min
    Épisode 30 : Le syndrome du côlon irritable

    Épisode 30 : Le syndrome du côlon irritable

    Nous parlons du syndrome du côlon irritable et des problèmes que cela peut engendrer sur la santé métabolique, le bien-être et l’atteinte d’un poids santé, en compagnie de notre invité Dino Halikas, qui est biologiste médical et naturopathe agréé, gradué de l’Institut d’enseignement en science naturopathique de Montréal, en 1997. Dino fait partie de cette nouvelle mouvance de naturopathes ayant une solide base en science de la vie et voulant redonner ses lettres de noblesse à une profession qui peut répondre à nos besoins en matière de maladies chroniques et de prévention. 

    Avant qu’on se lance dans le vif du sujet, nous aimerions inviter nos auditeurs à se prévaloir du prix le plus bas pour l’accès prolongé aux conférences du 2e Sommet virtuel de la santé métabolique, qui aura lieu du 10 au 13 juin 2024. D’ailleurs, notre invité d’aujourd’hui, Dino Halikas, sera l’un de nos conférenciers invités. Rendez-vous sur sommetmetabolique.com et obtenez votre accès prolongé pendant qu’on est encore en pré-vente. Je vous le dis, le prix ne descendra pas plus bas, garanti!

    Èvelyne nous raconte son histoire de palourdes pas fraîches à Mexico City.

    Qu'est ce que le syndrome du côlon irritable au juste?

    Quels sont les signes et symptômes?

    Qui est le plus touché?

    Est-ce qu'on connaît les causes?

    Comment se fait le diagnostic?

    Est-ce que l'alimentation joue un rôle dans son apparition?

    Quels sont les meilleurs et les moins bons aliments lorsqu'on en souffre?

    Y a t-il des médicaments qui peuvent aider?

    Les saines habitudes de vie peuvent-elles aider? on passe ? ok

    Astuce, donnée par Dino : il faut écouter l'épisode pour la connaître!

    Messages clés : 
    Le SCI est une entité très fréquente de nos jours, avec une prévalence d’environ 10-18%
    C’est un diagnostic clinique d’exclusion, c’est-à-dire qu’il faut s’assurer qu’il n’y ait pas d’autres causes avant de conclure que c’est cela. Il n’y a pas vraiment de test spécifique qu’on peut demander à son médecin pour obtenir un diagnostic. 
    Le traitement est surtout symptomatique, associant l’amélioration de l’alimentation, l’évitement des déclencheurs, les traitements médicamenteux et/ou naturels et l’amélioration de l’ensemble des habitudes de vie. 

    Les gens qui voudraient consulter Dino : dino@nobilis.ca




    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 48 min
    Épisode 29 : Le jeûne intermittent / 16:8 / TRE

    Épisode 29 : Le jeûne intermittent / 16:8 / TRE

    Nous parlerons de jeûne, soit de 16:8, du 18:6 ou du TRE, que les gens appellent souvent le « jeûne intermittent ». En particulier, nous discuterons des différences métaboliques et hormonales avec les jeûnes plus longs et les bienfaits que cette pratique peut apporter à court et long termes. 
    Nous aimerions vous mentionner qu’il est maintenant possible de s’inscrire à la 2e édition du Sommet virtuel de la santé métabolique, qui aura lieu entièrement en ligne du 4 au 7 juin 2024. L’an passé, près de 10 000 personnes avaient participé à cet événement, qui est le plus gros en santé métabolique dans toute la francophonie. 

    Le Sommet est actuellement au prix de pré-vente, qui sera le prix le plus bas. Pour seulement 174,97$, vous aurez accès à 40 conférences d’une douzaine de médecins et d’une trentaine de professionnels et experts dans le domaine de la santé. Pour profiter du prix le plus bas, rendez-vous dès maintenant sur www.sommetmetabolique.com. 

    Qu’est-ce que le TRE

    Est-ce un vrai jeûne?

    Si ce n’est pas un véritable jeûne d’un point de vue métabolique, est-ce que cela signifie que ce n’est pas très utile?

    Est-ce qu’on peut faire du TRE chaque jour? 

    Avec le TRE, j’avais réussi à XYZ (perdre du poids, améliorer mes glycémies, mieux contrôler mon appétit, etc.) mais là, ça ne semble plus marcher

    Est-ce que les enfants peuvent faire du TRE?

    Astuce : il faut écouter l'épisode pour la connaître!
    Les messages clés : 
    Le TRE n’est pas réellement un jeûne d’un point de vue métabolique, mais c’est une période de non-alimentation qui peut être très utile et qui aide à améliorer la santé métabolique. 
    Le TRE signifie de manger deux repas par jour jour dans une fenêtre de 6 à 8 heures (donc on saute le petit-déjeuner OU le souper, mais pas le repas du midi)
    Un plateau (glycémie, perte de poids, amélioration de la douleur chronique, etc.) n’est pas un signe que le TRE ne “fonctionne” plus, mais plutôt que votre corps a atteint un nouvel équilibre et qu’il a besoin d’être surpris, d’un petit défi. 
    Le TRE peut se pratiquer chaque jour, sans inquiétude de carence ou d’hypocalorie délétère pour le métabolisme basal. Cela dépend de ce que vous mangerez aux deux autres repas. 
    C’est un outil très puissant pour améliorer sa santé métabolique. 



    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 1 hr 1 min
    Épisode 28 : La cognition et la santé du cerveau

    Épisode 28 : La cognition et la santé du cerveau

    Nous parlerons de la cognition et de la santé du cerveau et du fait que l’Alzheimer est de plus en plus associée à la résistance à l’insuline, au point où on l’appelle souvent “le diabète de type 3”. 
    Notre prochain Boost de santé aura lieu du 11 au 14 mars 39,97$. Inscrivez-vous à solutions-sante.ca et entrez le code PODCAST pour obtenir 6$ de rabais. Le Boost est un mini-événement de 4 jours avec une conférence chaque soir sur un sujet en lien avec la santé métabolique ou la perte de poids, un défi de groupe et une communauté exclusive, pour se motiver en gang. Si vous voulez en profiter pour pratiquer le jeûne pendant cet événement, vous pouvez le faire.
    ***Témoignage d'un homme ayant reçu un diagnostic de maladie d'Alzheimer dans la cinquantaine, lu par notre collègue Eric Beaulieu.

    Ce témoignage est vraiment surprenant mais il est important de comprendre que c’est ce qu’on appelle en jargon scientifique un “n = 1” c’est-à-dire une anecdote, l’histoire d’une seule personne, qui n’est peut-être pas représentative des résultats que d’autres personnes qui feraient exactement la même chose pourraient obtenir.  
    Saviez-vous que d’ici les 30 prochaines années, le nombre de personnes vivant avec des troubles neurocognitifs au Québec augmentera de 145%? Actuellement, ce sont plus de 170 000 personnes qui vivent avec un trouble de ce type au Québec et d’ici 2050, ce nombre devrait atteindre plus de 360 100. Les femmes sont 2x plus touchées que les hommes par les troubles neurocognitifs.

    Quels sont les signes et symptômes d’un début de trouble cognitif?
    1. Apathie

    2. Dysrégulation affective
    3. Maîtrise des pulsions
    4. Inadaptation sociale

    5. Anomalies de perception ou de pensée
    Comment aider à prévenir l’Alzheimer, les troubles cognitifs et autres types de démence : 
    Être physiquement actif chaque jour;
    Protéger son cœur. Travailler avec un prestataire de soins de santé, surveiller et gérer la tension artérielle et la santé cardiaque.
    Rester socialement actif.
    Gérer ses problèmes de santé.
    Cesser de fumer.
    En cas de dépression, chercher de l’aide.
    Consommer moins d’alcool.
    Protéger et faire vérifier l’ouïe.
    Éviter les commotions et les traumatismes crâniens.
    Chercher à avoir un sommeil de qualité.
    Les neurones morts sont morts pour toujours et on n’en fait pas de nouveaux. On peut donc stabiliser les choses, ralentir ou freiner la perte, mais on ne peut pas rebrousser chemin avec le cerveau comme on peut le faire avec un foie, par exemple. 

    En fait, quel est le lien entre la RI et les troubles cognitifs et la démence?
    La connexion exacte entre la maladie d'Alzheimer (AD) et le diabète de type 2 est encore débattue. Selon certaines études, jusqu’à 80% des cas d’Alzheimer de nos jours seraient en lien avec une RI, alors qu’environ 20% auraient d’autres causes, dont les causes génétiques (moins de 10%). 

    Si vous voulez améliorer vos habitudes de vie dans le but spécifique de prévenir les troubles cognitifs et les démences, considérez consulter le Centre Axis, un OBNL dont la mission est d’aider les gens à prévenir et renverser les maladies liées au style de vie avec une équipe mutidisciplinaire de professionnels de la santé.  

    Astuce : il faut écouter l'épisode pour la connaître!
    Messages clés : 
    Si le corps est en mauvaise santé métabolique, le cerveau le sera lui aussi. 
    La prévalence de l’Alzheimer est en nette augmentation, ce qui ne s’explique pas par la génétique. C’est du côté des maladies chroniques liées aux habitudes de vie qu’il faut regarder. 
    La résistance à l’insuline affecte le cerveau différemment que le reste du corps : dans le corps, tout est en excès. Dans la tête, les neurones s’affament. 
    Pour prévenir les troubles cognitifs et les démences, il faut avoir de bonnes habitudes de vie : ne pas avoir de RI, bien dormir, faire d

    • 45 min

Customer Reviews

4.6 out of 5
34 Ratings

34 Ratings

Tshakajos ,

Grand Fan D’Èvelyne et Sophie

Un énorme merci pour ce travail formidable ! Ça fait un bout que je vous suis mais ce podcast je l’appelle la mine d’or d’informations. Belle vulgarisation, concis et très crédible…et gratuit ! A mes mentors, bonne continuité.

professionnelle.santé ,

Nécessite d’être nuancé

À mon avis, les sujets abordés sont forts pertinents et permettent de comprendre des liens entre la santé métabolique, les habitudes de vie et le fonctionnement. Je suis toutefois déçue par moments de la façon que le message est délivré, qui peut être culpabilisant pour les personnes vivant dans un corps plus gros. Considérant les connaissances scientifiques et où nous en sommes rendus dans notre discours social, j’aurais aimé que davantage de liens soient faits avec l’alimentation intuitive, le plaisir relié à l’alimentation, la motivation intrinsèque, le sens relié à la santé et à l’alimentation, l’auto analyse de nos besoin, etc. À mon humble avis, cela apporterait une profondeur et une sensibilité au message que d’arrimer la santé métabolique et l’intuition!

Top Podcasts In Health & Fitness

Huberman Lab
Scicomm Media
Feel Better, Live More with Dr Rangan Chatterjee
Dr Rangan Chatterjee: GP & Author
On Purpose with Jay Shetty
iHeartPodcasts
Nothing much happens: bedtime stories to help you sleep
iHeartPodcasts
Ten Percent Happier with Dan Harris
Ten Percent Happier
The Peter Attia Drive
Peter Attia, MD

You Might Also Like

Grains d'espoir
Pour lutter contre la dépendance
L'école de la vie
Vanessa Pilon
Ouvre ton jeu avec Marie-Claude Barrette
Umano Productions
Nicole Bordeleau en Balado
Nicole Bordeleau
Deal avec!
Maxim Martin
Drôlement inspirant
Charles Côté - Drôlement Inspirant