114 episodes

Tous les lundis, l'actualité du rugby et du Top14 par la rédaction de L'Equipe. Un podcast animé par Chrystelle Bonnet.

crunch L'Équipe

    • Rugby
    • 4.0 • 3 Ratings

Tous les lundis, l'actualité du rugby et du Top14 par la rédaction de L'Equipe. Un podcast animé par Chrystelle Bonnet.

    Mohed Altrad, quel chantier à Montpellier

    Mohed Altrad, quel chantier à Montpellier

    Le licenciement de Xavier Garbajosa, après la défaite face à Toulouse (9-16), relance les débats sur la gestion du MHR. Entre un président illisible et une inconstance chronique, quelles sont les raisons de cette nouvelle saison compliquée ?

    Une treizième place en Top 14 et, malgré quelques rencontres en retard, pas grand chose de positif à l’horizon. Montpellier est dans une impasse, avec seulement 17 points en 10 matches de championnat. Xavier Garbajosa, l’entraîneur depuis le début de la saison dernière, vient d’être remercié et Philippe Saint-André, directeur du rugby, va le remplacer jusqu’à la fin de l’exercice en cours. Un nouveau turnover qui nourrit les vieilles discussions sur le MHR : mais de quelle manière Mohed Altrad imagine-t-il son club ?

    Avec un effectif rempli de stars et du talent - on peut citer Mohamed Houas, Arthur Vincent et d’autres encore -, il aurait été difficile d’imaginer un tel destin à une équipe qui avait fini à la première place de la saison 2018-19, l’ultime ayant été à son terme. Pourtant, des mots des protagonistes, il est désormais question de survie à l’heure d’évoquer le futur proche du club sudiste. Comment imaginer la suite des opérations à Montpellier ? Comment peut-il, à l’image du Stade Toulousain post-Novès, se reconstruire ?

    Animé par Chrystelle Bonnet, avec Alex Bardot, Clément Dossin et Philippe Pailhories (à Montpellier).. Réalisé par Antoine Bourlon.

    • 30 min
    Coqs en stock

    Coqs en stock

    Battue à l'arraché en Angleterre, en finale de la Coupe d'automne des Nations, l'équipe de France n'a pas à rougir de sa prestation. Mieux, elle s'offre de multiples raisons de croire que son avenir sera encore meilleur.

    La presque victoire à Twickenham, dimanche face au XV de la Rose (22-19), n'a rien d'une presque réussite. Au contraire, elle est totale, puisque révélatrice d'un vivier exceptionnel et d'une organisation collective pour le moment très efficace. Si le jeu des Bleus se veut moins proactif, moins « French Flair » que par le passé, il y a dans l'esprit de Fabien Galthié un plan qui s'adapte autant à l'adversaire qu'aux forces individuelles du quinze de France. Comment l'esprit de tous les joueurs, titulaires ou non, interagit avec cette idée du rugby ?

    La performance de Londres, aussi géniale soit-elle, n'est cependant pas propice à un remaniement. Les titulaires habituels, indisponibles pour ce match en raison des accords entre la Fédération et les clubs, ont d'abord donné pleine satisfaction ces derniers mois. Et Fabien Galthié est dans une optique de continuité et de performance qui ne devrait pas être contrecarrée par ce dernier match dans ce contexte particulier. Malgré tout, quels joueurs peuvent tirer leur épingle du jeu ? À quels postes y a-t-il des possibilités ?

    Animé par Chrystelle Bonnet, avec Alex Bardot, Renaud Bourel et Laurent Campistron. Réalisé par Antoine Bourlon.

    • 25 min
    Christophe Dominici, un être à part

    Christophe Dominici, un être à part

    L’ailier tricolore, héros du XV de France et auteur d’exploits légendaires, s’en est allé. L’Équipe lui consacre un podcast en hommage à sa carrière et surtout à l’homme qu’il était, empreint de passion et de générosité.

    Il y a des gens qui marquent des vies, et celui-ci en faisait partie. Christophe Dominici était un homme chaleureux, « bonnard » comme on balance autour des buvettes, qui laissera une trace indélébile dans les têtes et les cœurs. Il y a le joueur, forcément, qui prit de court toute la défense des All Blacks en 1999 et fait rêver les Français. Il y a aussi l’homme, le leader, « l’excessif », comme dit le consultant Benoît Cosset, qui eut l’occasion de travailler avec « Domi » après sa carrière. Que dégageait-il hors des terrains ?

    Sa biographe Dominique Bonnot, invitée de Crunch, narre l’histoire d’un bonhomme affable et passionnant. En perpétuelle quête de mieux, Christophe Dominici fut un chef d’entreprise et un curieux. À ses heures perdues, il s’intéresse à la philosophie, la physique quantique et nourrit un omniprésent affect que le rugby lui avait offert. Quelles furent ses inspirations ? À quel point était-il une star du rugby français ?

    Invitée : Dominique Bonnot.

    Animé par Chrystelle Bonnet, avec Renaud Bourel et Benoît Cosset. Réalisé par Antoine Bourlon.

    • 29 min
    Charles Ollivon a réussi l'essai

    Charles Ollivon a réussi l'essai

    Propulsé capitaine de l’équipe de France début  2020, le troisième ligne de Toulon a pris la pleine mesure de ce statut. Devenu indiscutable, le Basque nourrit les hautes ambitions tricolores : de quelle façon incarne-t-il le renouveau ?

    « Pourvu que ça dure ». Avec ces mots, Charles Ollivon capte l’essentiel : il y a longtemps que le XV de France n’avait pas pris son pied et égayé un public las de jeu brouillon et de résultats si mauvais. Deuxième du Tournoi des six nations et encore vainqueur ce dimanche en Écosse (22-15), le capitaine des Bleus est d’ailleurs à l’image de son équipe : après la pluie vient le beau temps. Pendant des années, les blessures l’ont éloigné des terrains et de ses ambitions, éteignant l’enthousiasme du troisième ligne. Comment s’est-il reconstruit jusqu’au capitanat ?

    Pour en arriver là, le meneur d’hommes est d’abord passé par la case grand joueur. Dans un rôle offensif de « joker couloir » dixit son sélectionneur Fabien Galthié, Charles Ollivon marque des essais et brille. Aussi bien capable de trimballer son double mètre en soutien que de découper en défense, le Bayonnais se mue en un flanker complet et précieux, respecté et craint. Quels sont ses atouts majeurs ? Quels sont ses ultimes axes de progression ?

    Animé par Chrystelle Bonnet, avec Alex Bardot, Renaud Bourel et Clément Dossin. Réalisé par Antoine Bourlon.

    • 27 min
    Les fantômes de Murrayfield

    Les fantômes de Murrayfield

    Huit mois après la défaite à Édimbourg, le XV de France retourne en Écosse avec l’ambition de prendre sa revanche. Comment cette défaite, la seule de l’ère Fabien Galthié, a permis aux Bleus d’évoluer ?

    8 mars 2014, 8 mars 2020. Une date pour se rappeler aux bons souvenirs d’une victoire en terre écossaise, une autre pour remettre à l’esprit un amer passage à vide. L’équipe de France n’a plus gagné depuis six ans à Murrayfield et la dernière rencontre en date n’a pas connu le succès escompté. Battus 28-17, les Bleus avaient laissé échapper leurs espoirs de Grand Chelem, la faute aux petits détails comme aux gros, parmi eux un poing-visage qui vous envoie à la douche et des oublis défensifs. Avec du recul, quels enseignements tirer de ce match ? Quels furent les éléments perturbateurs ?

    À en croire le staff de l’équipe de France, il s’agirait pourtant là d’un acte fondateur. Plus que le match au pays de Galles (23-27) encore, Fabien Galthié et Cie y voient une manière d’apprendre, d’interagir avec le sentiment de déception et de s’élever un peu davantage. Apprendre par la défaite, en somme, un vieux poncif du sport qui pourrait s’avérer précieux dans la reconquête tricolore, ce dimanche à 16 heures. Avec quel état d’esprit le staff et les joueurs ont-ils appréhendé l’après ? Qu’ont-ils changé ?

    Animé par Chrystelle Bonnet, avec Alex Bardot, Renaud Bourelet Maxime Raulin. Réalisé par Antoine Bourlon.

    • 22 min
    Gaël Fickou, centre, ailier ou les deux ?

    Gaël Fickou, centre, ailier ou les deux ?

    Si à l'aile la vie est belle, le joueur du Stade Français a été formé au centre et son utilisation est toujours une source de débat. Et puisque de cela découle en partie la réussite collective du XV de France, comment en tirer la quintessence ?

    Son talent avait rapidement suscité de l'appétit et des curiosités. Aujourd'hui, si le surdoué Gaël Fickou a répondu à de nombreuses questions, en voilà que d'autres semblent toujours bien en suspens. « Je joue où le coach me dit de jouer », pourrait bien-t-il nous dire, lui le joueur le plus capé de l'effectif français avec 57 sélections, tant il navigue entre les numéros, les missions et les zones occupées. Mais au fond, est-il plutôt un centre ou un ailier ? Et comment le staff des Bleus peut-il maximiser ses qualités ?

    Il va de soi que le contexte de l'équipe de France est propice aux changements. Le jeune Arthur Vincent et le tranchant Virimi Vakatawa donnent par exemple satisfaction au centre du terrain et c'est toute une réflexion qui semble être menée. À l'aile, le réservoir est moins fourni, les certitudes plus rares et Gaël Fickou apparaît comme un atout dans différents secteurs du jeu. De quelle manière peut-il être le plus utile ? Comment l'évolution du jeu peut influencer son rôle ?

    Animé par Chrystelle Bonnet, avec Alex Bardot, Romain Bergogne et Renaud Bourel. Réalisé par Antoine Bourlon.

    • 25 min

Customer Reviews

4.0 out of 5
3 Ratings

3 Ratings

Top Podcasts In Rugby

Listeners Also Subscribed To

More by L'Équipe