215 episodes

Nous sommes la moyenne des personnes que nous fréquentons :
GDIY est le podcast qui décortique le succès des personnes qui ont fait le grand saut. Que ce soient des entrepreneurs, des sportifs ou encore des artistes, je vous propose, sous forme d'interviews sans filtre, de rentrer dans leur histoire, dans leur quotidien. Mon objectif est de comprendre leur mode de pensée, leur organisation ou encore leurs outils, et de vous proposer un véritable MBA des échecs et des succès de ces invités.

Génération Do It Yourself Matthieu Stefani

    • Business
    • 4.8 • 72 Ratings

Nous sommes la moyenne des personnes que nous fréquentons :
GDIY est le podcast qui décortique le succès des personnes qui ont fait le grand saut. Que ce soient des entrepreneurs, des sportifs ou encore des artistes, je vous propose, sous forme d'interviews sans filtre, de rentrer dans leur histoire, dans leur quotidien. Mon objectif est de comprendre leur mode de pensée, leur organisation ou encore leurs outils, et de vous proposer un véritable MBA des échecs et des succès de ces invités.

    #191 - Martin Ohannessian - Le petit Ballon - Le business du bon vivant

    #191 - Martin Ohannessian - Le petit Ballon - Le business du bon vivant

    Vendre du vin en ligne ? Aujourd’hui cette idée vous semble peut-être presque normale mais replaçons les choses à l’époque où Martin Ohannessian a lancé le Petit Ballon, il y a plus de 10 ans, en 2011 : des produits lourds et fragiles, une gestion logistique compliquée avec des entrepôts et une faible marge. A priori, ce business de vente de vin en ligne n’avait rien pour prospérer. 

    Martin pour autant est persuadé d’une chose : si le client est heureux avec du vin, il arrivera forcément à en faire quelque chose. 

    Sa stratégie ? Un client c’est un ambassadeur, il faut donc le chérir au maximum car c’est lui qui ira en parler. Quoi de mieux alors que d'inviter ses clients chez soi, pour boire un coup ? 

    Le premier à avoir cru en lui c’est Marc Menasé. Et après 4 ans de bricolage et de galère, en 2015, c’est la reconnaissance, tout augmente d’un coup. La croissance est au rendez-vous. Des années de travail récompensées et marquées par une prise majoritaire de capital en 2017 par Jacques Antoine Granjon avec Veepee revendue début 2021 au groupe Cogip.

    Le vrai apprentissage de cet épisode ? C’est qu’on peut réussir à créer une entreprise dans le digital grâce au partage, à la chaleur, l’accueil et à l’humain. Sharing is caring.




    On embrasse les musiciens du groupe  The Green Olive.

    Et une dédicace à ma copine  Laure et à son domaine !




    TIMELINE :00:12:59 : Test and learn, une éducation entrepreunariale00:29:32 : Apprendre le vin de manière simple00:52:21 : Tester le marché, quitte à perdre de l’argent01:17:49 : Faire découvrir les vignerons au plus grand nombre01:39:11 : Vente privée01:45:58 : L’avenir du vin


    SHOW NOTES Jean Michel AulasLa britpop et Oasis, BlurLe groupe The Green Olive et une petite vidéo bonus partagée par MartinDavid Moltz et son siteIsabelle RabierNicolas, Nysa, Chateau online, 1855.comGary VaynerchukPatrice Cassard, archiduchesse. Laurent Kretz, Le PanierAurélie GameiroTrainlineJean-Michel DelucMatthieu LesneClément ThibaultChateau Saint-CosmeRoques de Jeanlice de Christophe QuébecMathilde Collin, FrontAppLa loi ÉvinVivinoFairsharesCapriccio, rue du rocher, le restaurant ItalienCogipC’est arrivé près de chez vous, un film de Rémy Belvaux, André Bonzel et Benoît PoelvoordeFaustine, Domaine AbbatucciGreenweezBlissimLe Gratin de Pauline LaigneauNoah Kagan


    Des livres à lire :Healthy Business: Culture d'entreprise, Bien-être, Excellence de Jean-Charles Samuelian-WerveDelivering Happiness de Tony Hsieh


    On a cité l’épisode de GDIY : #2 Céline Lazorthes – Leetchi #8 Jean-Yves Bernard – Profiter de la vie d’entrepreneur, réussir sans réveil et sans lever d’argent#74 Romain Raffard – Bergamotte – Quand ton e-commerce sent bon la réussite (et la fleur)#81 Jacques Antoine Granjon – VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#106 Jean de la Rochebrochard – Kima Ventures- Human machine#138 Jean-Charles Samuelian-Werve – Alan – Tous ses secrets pour retourner un secteur à priori intouchable (la complémentaire santé)#187 - Céline Lazorthes - Resilience - Utiliser la tech pour mieux soigner le cancer


    La musique du générique vous plaît ? Merci Morgan Prudhomme ! Contactez-le sur : https://studio-module.com.




    Vous pouvez suivre Martin sur LinkedIn ou le contacter à  martin@lepetitballon.com.

    #190 - Thibaud Hug de Larauze - Back Market - Acheter, réparer, revendre : le poids lourd du circulaire

    #190 - Thibaud Hug de Larauze - Back Market - Acheter, réparer, revendre : le poids lourd du circulaire

    Rompre avec notre obsession pour les produits neufs et proposer une alternative de qualité, garantie et fiable. C’est l’ambition de Thibaud Hug de Larauze, cofondateur de Back Market.

    Issu lui-même d’une famille d'entrepreneurs, il a toujours été poussé, par son père ou son grand-père à entreprendre. Thibaud a baigné dans cette culture de la prise de risque alors, quand il a décelé cette opportunité de marché sur le secteur des produits remis à neuf, il s’est dit : créer une place de marché mondiale du reconditionné ? Let’s go !

    Mais sa vision ne s’arrête pas là. Il ne faut pas seulement vendre des produits reconditionnés, il faut également prolonger la durée de vie des appareils au maximum pour en produire le moins possible. Pour réussir ce pari, Thibaud est persuadé qu’il faut aller vite et tant qu'à aller vite, autant aller loin : 12 pays, 3 continents, près de 4700 employés, le next40 et 158 millions de fonds levés.

    Mais comment font-ils ? La valeur fondamentale de Back Market : le sabotage. Un principe clé mais pas seulement. C’est aussi leur mode opératoire au quotidien. Nous revenons sur cet ‘ADN’ Back Market, résolument rebel, qui proteste contre un système existant : celui qui nous pousse à consommer sans cesse des produits neufs.

    L’objectif est double : révolutionner notre manière de consommer et démocratiser l’économie circulaire. C’est donc en allant à l’encontre de toute une industrie - et quelle industrie ! - que Thibaud et ses associés ont fondé Back Market. 

    Piiirate !




    TIMELINE :00:03:16 : Biberonner à l’entrepreneuriat00:14:58 : Le projet Back Market00:37:06 : Le marché de l’occasion dans la tech01:09:34 : Occasion vs reconditionné01:32:07 : L’internationalisation de la plateforme02:13:19 : Le futur du reconditionné


    SHOW NOTES NetevenMiraklAnovo de Ingram Micro ServicesGabriel Gourovitch de GrowthMakersQuentin Le Brouster et Vianney Vaute, les associés de ThibaudNicolas d'AudiffretThierry PetitEléonore BaudryJack MaJean-Emile et Steve Rosenblum, fondateurs de PixmaniaSerge VerdouxLe sabotage playbook de Back MarketFiverrCédric Mao de Fly the nestJack WelchGuillaume RoubyEcoVadisLa YC Cheat Sheet offerte par Pierre Entremont, cofondateur et associé chez Frst VCMurfy


    On a cité l’épisode de GDIY : #88 Anne Méaux – Image 7 – Comment conseiller le Président de la République et les patrons du CAC40 ?#101 Anthony Bourbon – FEED – L’avenir de la nourriture est-il liquide ou en barre ?#182 Anaëlle Malherbe - INSEP - la préparation mentale pour exceller en trouvant du sens# 183 Sacha Poignonnec - Jumia - Là où il y a une volonté, il y a un chemin





    La musique du générique vous plaît ? Merci Morgan Prudhomme ! Contactez-le sur : https://studio-module.com.




    Vous pouvez suivre Thibaud sur LinkedIn ou Twitter.

    #189 - Benjamin Gaignault - Ornikar - L’auto-école qui a levé 100 millions

    #189 - Benjamin Gaignault - Ornikar - L’auto-école qui a levé 100 millions

    Comment lever 100 millions avec une auto-école ? Acharnement, endurance, entêtement, obstination, pivots, patience, persévérance seraient les maîtres mots.

    Benjamin Gaignault, le cofondateur d’Ornikar, vient de lever 100 millions d’euros auprès d’un des plus prestigieux fonds d’investissement américain Kohlberg Kravis Roberts & Co (KKR).

    Avant ces 100 millions, il en a bavé ! Nous revenons ensemble sur les 8 ans de galère et des procès à répétition : “la traversée du shitstorm” comme il le dit si bien. Il n’a jamais rien lâché, il y a toujours été, vent debout, comme un soldat au combat. 8 années de combat juridique, de communication, commercial, stratégique, qui le mettent dans une position idéale pour révolutionner l’assurance automobile.

    De “edtech” à “insurtech” l’objectif d’Ornikar est clair : devenir le leader mondial de la sécurité routière. C’est donc avec cette approche qu’Ornikar Assurrance développe son offre d’assurance automobile, un marché de 17 milliards d'euros. À l’instar d’Alan ou encore Luko sur le médical ou l’habitation, l’assurance automobile est dominée par de grands acteurs historiques mais l’expérience utilisateur est entièrement à revoir. 

    Future licorne ? Très probablement.




    Coucou à Laure que j’embrasse et au pavillon de Chavannes.




    TIMELINE :00:04:55 : La levée de fonds, de edtech à insurtech00:42:12 : Les autoécoles vent debout.00:52:32 : Une bataille de communication qui permet de levée 1 million01:26:48 : Aller chercher de la croissance01:35:44 : Ornikar Assurrance, nouveau business


    SHOW NOTESKohlberg Kravis Roberts & Co.Xavier Odinot, AustinKelsenLaura TenoudjiL’épisode de Oui are NY de Ilan Abehassera avec Fred Plais (Platform.sh)Flavien Le Rendu, directeur général chez OrnikarPodcast Le Panier de Laurent KretzDamien Birreaux, General Manager d’Ornikar AssuranceAlanLukoMargaux TrinquetSoufiane HouriTimothée DufourJonathan UseroviciJohanne KolingbaEmmanuel Perez-Duarte et Philippe Gire de Elaia Partners


    On a cité l’épisode de GDIY : #81 Jacques Antoine Granjon – VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#161 Grégoire Gambatto - Germinal - La victoire ou la mort#163 Marie Ekeland - 2050 - La puissance de l’argent pour répondre aux enjeux de la planète# 183 Sacha Poignonnec - Jumia - Là où il y a une volonté, il y a un chemin#185 - Frédéric Jousset - Webhelp & Art Explora - Voir beaucoup plus grand, agir pour aller plus vite#186 - Roxanne Varza - Station F - Créer un réseau et cueillir les opportunités#187 - Céline Lazorthes - Resilience - Utiliser la tech pour mieux soigner le cancer


    Des livres à lire : De la performance à l’excellence : Good to Great de Jim CollinsThe Hard thing about hard things ou Hard Things – Entreprendre dans l’incertitude de Ben HorowitzAntifragile : les bienfaits du désordre de Nassim Nicholas Taleb


    La musique du générique vous plaît ? Merci Morgan Prudhomme ! Contactez-le sur : https://studio-module.com.  




    Vous pouvez suivre Benjamin sur LinkedIn ou Twitter.

    #188 - Julien Tchernia - ekWateur - La culture de la gagne appliquée aux énergies renouvelables

    #188 - Julien Tchernia - ekWateur - La culture de la gagne appliquée aux énergies renouvelables

    Vendre, performer et ne jamais laisser le prospect respirer. Il était parmi les meilleurs. Julien Tchernia, business manager accompli chez Altran, 35 ans, un appartement à Milan, le cabriolet, des responsabilités et un beau salaire. Picsou qui nage dans ses dollars. Génial non ? 

    Pas tant que ça. On se réveille un jour et on se rend compte qu’il ne se passe rien, qu’on ne fait rien et qu’on apporte rien à la société. On va droit dans le mur.

    Julien revient avec moi sur sa prise de conscience sur les enjeux énergétiques, ce qui l’a conduit à se replonger dans les études et finalement devenir fournisseur d’énergie verte en créant ekWateur. 




    L’énergie verte c’est quoi ? Elle vient d’où ? Comment sait-on qu'il y a de l'énergie verte qui a été injectée sur le réseau? Comment réussir à allier business et impact ? Comment donner envie aux gens d’acheter de l’énergie renouvelable ? 

    Créer une société pour n’avoir qu’un impact relatif, ça n’intéressait pas Julien. Il a la culture de la gagne et lui, ce qu’il veut, c’est du résultat. C’est donc différemment mais toujours avec acharnement que Julien a monté ekWateur et s’il y a bien une leçon que vous allez retenir de cet échange c’est qu’il ne faut rien lâcher car il n’est jamais trop tard.

    Il n’est jamais trop tard pour appeler et rappeler un client qui vous échappe, il n’est jamais trop tard pour envoyer cet email qui vous permettra d’obtenir le job de vos rêves, il n’est jamais trop tard pour changer de carrière et il n’est jamais trop tard pour avoir de l’impact. 

    On embrasse Barbara, sa femme.




    TIMELINE :00:12:13 : D’ingénieur à business manager. 00:20:16 : Aligner valeurs, culture et business model. 00:39:45 : Prise de conscience, formation et énergie00:53:00 : Retour dans les télécoms.01:13:42: ekWateur et transition énergique


    SHOW NOTES Altran & AltenPascal LaffineurNicolas ColinMastère OSE, spécialisé en Optimisation des Systèmes Energétiques, MINES ParisTechNadia Maïzi & Gilles GuerassimoffTelespazioParisTech EntrepreneursRTECigeoAnne LauvergeonMarine Le BihanLea SalaméLe Quotidien, Yann Barthès


    On a cité l’épisode de GDIY : #109 Olivier Brourhant – Mantu – 55 pays, 96% de croissance annuelle, un demi-milliard de CA en 13 ans… tous les secrets pour “Scaler”#165 Laurent Alexandre - Doctissimo - La nécessité d’affirmer ses idées


    Des livres à lire : Falco -  de Arturo Perez-Reverte


    La musique du générique vous plaît ? Merci Morgan Prudhomme ! Contactez-le sur : https://studio-module.com.  

    Vous pouvez suivre Julien sur LinkedIn ou Twitter.

    #187 - Céline Lazorthes - Resilience - Utiliser la tech pour mieux soigner le cancer

    #187 - Céline Lazorthes - Resilience - Utiliser la tech pour mieux soigner le cancer

    Quel personnage ! C’est ce que j’écrivais il y a maintenant 4 ans presque jour pour jour après avoir reçu Céline Lazorthes pour l’épisode 2 de Génération Do It Yourself. 

    En 4 ans, il s’en est passé des péripéties, des projets et des investissements : quitter Leetchi et MangoPay, créer SISTA le collectif qui réduit les inégalités de financement entre femmes et hommes entrepreneur.e.s ou encore rejoindre les conseils d’administration de la SNCF et d’Iliad. 

    Après la vente de Leetchi, Céline avait une certitude : plus jamais  de startup. 

    Pourtant, lors du premier confinement, quand avec d’autres entrepreneurs et notamment Jonathan Benhamou, ils décident de mettre à profit leurs compétences tech pour aider le personnel médical, c’est le feu. 

    À partir de cette expérience avec Protège ton soignant, Céline et Jonathan sont partis du constat que la tech et leurs compétences pouvaient, devaient, servir le monde médical.

    Ils ont décidé de se lancer, ensemble, dans une seconde aventure : Resilience avec pour objectif de réinventer la façon dont on soigne le cancer.

    Cette aventure c’est surtout deux fondateurs, deux monstres de la tech, à qui on déroule le tapis rouge parce qu’ils ont prouvé par le passé que délivrer et exécuter ils savaient faire : 350 millions cumulés à eux deux pour la revente de leurs sociétés.

    Il s’agit d’un épisode dense où Céline partage avec moi son retour d’expérience de solo entrepreneur à ce nouveau projet, Resilience. Un projet avec une très grande ambition, plein d’énergies et des étoiles qui s’alignent.

    “You can’t connect the dots looking forward” ;)




    TIMELINE :00:19:14 : L’absence de rôles modèles pour les femmes00:38:17 : SISTA et les investissements01:03:07 : Protège ton soignant, une solidarité exceptionnelle 01:06:06 : Résilience, le nouveau projet01:53:29 : Un duo de choc


    SHOW NOTES Arnaud ChiaramontiJonathan BenhamouAlix PouletRomain MazeriesLaurent KretzRonan Le Moal Emanuele Levi - General Partner - 360 CapitalJeremie BerrebiLa liste des grandes patronnes - 50 femmes Emmanuel DuteilSISTAValérie DecampDéborah LoyeTatiana JamaAlexandre Prot et Steve AnaviGuillaume GibaultThomas Reynaud et Camille PerrinThomas ClozelProtège ton soignantAirtableResilience, le podcast et l’équipe : Raphaelle Martin-Neuville, Matthieu Pozza, Lara Coudin, Nicolas Helleringer.Fabrice André, directeur de la recherche de Gustave RoussyLifenClinical TrialsAFSOS : Association Francophone des Soins Oncologiques de SupportDiversidaysLe discours de Steve jobs : “connect the dots”Parental act


    Un big up spécial à : toute l’équipe de protège ton soignant et à tous ceux qui ont participé de prêt ou de loin à ce projet. toute l’équipe de resilience, son comité scientifique et son comité à mission.


    On a cité l’épisode de GDIY : #1 Simon Dawlat – Comment lever 10 millions et se faire blacklister par Apple#5 Rachel Delacour – d’une chambre d’ado à une revente à près de $50M#54 Alexandre Prot - de McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques)#59  Catherine Barba – La marraine du web #62 Olivier GOY - October et 123 IM - Comment faire fortune en prêtant de l’argent. #107 Jean-Philippe Cartier – H8 collection – Du bon sens et de l’instinct pour réussir big time#108 Carole Juge – Joone – l’histoire de sa vie : comment se lancer à l’assaut du business des couches#120 Julia Bijaoui – Frichti – Devenir le Picard du frais#132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premier#151 Virginie Guyot – Patrouille de France – Débriefer pour atteindre l’excellence #163 Marie Ekeland - 2050 - La puissance de l’argent pour répondre aux enjeux de la planète#165 Laurent Alexandre - Doctissim

    #186 - Roxanne Varza - Station F - Créer un réseau et cueillir les opportunités

    #186 - Roxanne Varza - Station F - Créer un réseau et cueillir les opportunités

    Vivre dans la Silicon Valley et choisir de partir à la conquête de l’écosystème start-up en France. Mais quelle drôle d’idée ! 

    À l’instar de Calamity Jane et de sa conquête de l’Ouest, il y a Roxanne Varza pour la France et les startups.

    Au début, lorsque Roxanne, fraîchement arrivée des Etats-Unis décide de lancer son blog (TechBaguette), elle voulait juste tester, se lancer et voir ce qui allait se passer. Wait & see comme ils disent. 

    Roxanne est la pro du networking, une ’Do It Yourself’ du réseautage qui ne s’est pas arrêtée à ce qu’il y avait sous ses yeux mais qui a toujours cherché à aller plus loin : son blog, Techcrunch, Microsoft puis Station F. 

    Aujourd’hui directrice de Station F, le plus grand campus de startups au monde, nous revenons ensemble sur son parcours atypique, son retour d’expérience et sur le startup bashing. Comment s’est-elle retrouvée au détour d’une conversation avec Xavier Niel à diriger ce campus ? Comment gère-t-on Station F ? C’est quoi la réalité, le quotidien d’un entrepreneur ? Quel est l’objectif de Station F ? Quelles sont les ambitions ? 

    Cet épisode c’est une vague d’optimisme et de motivation : débarquer des Etats-Unis, réaliser son rêve en s’installant en France, être persuadé qu’il y existe un boulevard d’opportunités de création, y croire, travailler, y arriver.

    Un épisode Do It Yourself à 3000% !




    TIMELINE :00:05:47 : Amoureuse de la France00:20:02 : L’aventure Techcrunch00:32:45 : L’intégration des femmes dans le système tech00:44:12 : Soutenir l’installation des étrangers en France01:06:43 : Un e-mail, et station F01:59:50 : L’avenir de Roxane, what’s next ?


    SHOW NOTES L’intervention de Ray Dalio sur la transparence radicaleTechBaguetteTechCrunchMichael ArringtonAlain EskenaziMike ButcherOuriel OhayonLaurent KretzWomen in Tech, Girls in tech, StartHer, SISTAMounia ErkhaLoïc Le MeurCédric GiorgiFABERNOVELSheryl SandbergMarissa MayerSophie VigerAnthony Virapin - Morning SaasXavier NielSteve BallmerSatya NadellaJulien CodorniouFleur PellerinRude BaguetteMathieu DavyFrench Tech, BPIAxelle LemaireCédric OLa felicità par Big Mamma.WeWorkKima VentureTristan Vyskoc


    On a cité l’épisode de GDIY : #46 Tigrane Seydoux – BIG MAMMA – Comment importer l’Italie à Paris ?#106 Jean de la Rochebrochard – Kima Ventures- Human machine#148 Jean-David Chamboredon – isai – Tout comprendre sur les fonds d’investissements#177 Gaspard Koenig - Philosophe - On ne naît pas libre, on le devient#180 Guy Stephan - Entraîneur - Faire gagner l’équipe de France de foot#181 Olivier Goy - La vie, la maladie, le dépassement : memento mori#182 Anaëlle Malherbe - INSEP - la préparation mentale pour exceller en trouvant du sens 

    Des livres à lire : Hard thing about hard things ou Hard Things – Entreprendre dans l’incertitude – Ben HorowitzDe zéro à un de Peter Thiel


    La musique du générique vous plaît ? Merci Morgan Prudhomme ! Contactez-le sur : https://studio-module.com.  




    Vous pouvez joindre Roxanne à l’adresse suivante : roxanne@stationf.co

Customer Reviews

4.8 out of 5
72 Ratings

72 Ratings

Salex777 ,

Prendre le temps pour entendre l’expérience

Excellent podcast à écouter sans modération et surtout prendre le temps d’aller au bout. Même ceux qui durent près de 3h, ce n’est rien au regard de l’expérience si riche qui est partagée. Super humain et enrichissant.

Nancy Maluba ,

Découverte

Mon premier podcast que j’ai écouté. Le langage utilisé est nouveau pour moi. Est-ce qu’il y a un petit dico disponible pour les novices ?
Sinon j’ai beaucoup appris.
La prochaine fois je prends des notes.
Merci

jbhns_ ,

Bon podcast mais ...

Honnêtement c’est un bon podcast et un super concept. Les invités (et leur sujet) sont (en moyenne) assez variés, inspirant et intéressant. Et puis la nature du concept fait que on en apprend pas mal, peu importe le sujet et peu importe d’où vous venez/ce que vous connaissez déjà (entrepreneurs ou pas). Mais par contre le gros gros gros point négatif (et la raison de cette 1 étoile sur 5) vient du fait de la personnalité de l’hôte de ce podcast. À tout ceux qui songent à se lancer dans l’écoute de ce podcast, sachez que à certains moments l’écoute en devient pénible. L’interviewer rend l’expérience de sorte que par moment c’est très difficile de suivre la discussion tellement il intervient, parle de lui même et recentre les choses sur lui, se moque (un peu) de ses invités et revient sans cesse avec sa propre petite expérience et son propre petit point de vue ... et cela sur tout tout tout .. enfin vraiment pour moi c’est parfois très difficile à suivre et même saoulant, ce qui gâche la qualité parfois grandiose de ce que les invités ont a dire. De plus cet hôte a un côté caméléon dans le sens où l’on dirait qu’il cherche sans cesse à s’approprier le sujet de ses invités, et ça mène à des moments gênant parfois ou même lui-même s’en mêle les pinceaux à force de dire des choses contradictoires. Et je ne comprends pas d’ailleurs cette obsession a toujours tout ramener sur lui même les choses car ce n’est pas tant son expérience qui est dérangeante (je pense que le type a en effet des choses intéressantes à raconter) mais si il tient tant à expliquer tant sa vie il devrait faire un podcast secondaire sur le côté ou c’est lui même l’invité et où il ne parle que de lui pendant des heures.. peut être ça permettrait ici d’avoir des discussions plus « clean » ici.. enfin voilà .. je pense de toute façon que c’est plutôt dans la personnalité du gars donc ça ne changera pas mais voilà, pour les potentiels nouveaux auditeurs vous êtes prévenus. Et c’est très dommage en soit parce que sans cet aspect là, le podcast serait vraiment incontournable et sans faute!
Aussi un dernier point qui justifie ma note sont les pubs. Alors là je ne comprends vraiment pas... à la base je pensais que c’était une émission produite par une entreprise et que c’était dans le cadre de la promotion de cette entreprise (car dans le thème de l’accompagnement/conseil etc). Sauf que il y a de plus en plus de pubs qui n’ont rien à voir avec le conseil (ni l’entreprise de base) et qui viennent se glisser dans l’émission et ça en devient encore une fois lourd car très long. Surtout que l’on dirait que ces sponsors sont juste à titre personnel pour l’hôte et donc dans ce contexte cela ressemble un podcast « normal » d’un influenceur qui cherche des sponsors pour gagner sa vie .. sauf que là de temps en temps l’hôte revient avec l’entreprise qui produit l’émission et il essaie de « vendre » les services de cette entreprise... donc vraiment je ne comprends pas il y a cette « double casquette » en permanence qui me fait même me questionner sur la nature du podcast en lui même... si l’on bien dans le cadre d’une entreprise en conseil qui organise des discussions pour promouvoir ses services ou bien si il s’agit simplement d’un type unique style influenceur qui essaie de récolter un maximum de sponsors pour continuer à produire ses émissions (du coup combien de temps encore avant qu’il n’ouvre un compte Patreon..?) ... bref c’est déconcertant et ça n’améliore rien l’experience du podcast, que du contraire cela vient rajouter une couche de choses lourdes en plus de tout ce que j’ai déjà dit.
Bref vous êtes prévenus!

Top Podcasts In Business

Listeners Also Subscribed To