43 episodes

Roustan Foot vous parle donc de foot, celui d'aujourd'hui, d'hier, ou de demain..Des versions courtes, d'autres longues, il y en aura pour tous les goûts.. Bref de l'humeur, de l'actu, de l'histoire (et des histoires..), et des sentiments.. Un peu d'humour aussi. 
Ce podcast vous est présenté par Didier Roustan.

Roustan Foot L'Équipe

    • Soccer

Roustan Foot vous parle donc de foot, celui d'aujourd'hui, d'hier, ou de demain..Des versions courtes, d'autres longues, il y en aura pour tous les goûts.. Bref de l'humeur, de l'actu, de l'histoire (et des histoires..), et des sentiments.. Un peu d'humour aussi. 
Ce podcast vous est présenté par Didier Roustan.

    Mexico 86.. Finale CDM France-Argentine..

    Mexico 86.. Finale CDM France-Argentine..

    .. Il faut le voir, enfin l’écouter ici, pour le croire !!! Sachez d’ailleurs que vous ne sortirez pas tout à fait indemnes de ce podcast 43 chères Bravettes et chers Braves, mais je me dois, comme toujours compte tenu de notre relation et de nos liens de cœur qui en découlent, de vous dire la vérité.. rassurez-vous elle est finalement loin d’être sinistre, même si ici je n’en connais pas la fin, disons qu’au pire elle sera un peu tristounette si le ballon ne tourne pas du bon côté pour nos couleurs.. enfin ça c’est pour l’histoire dans l’histoire, c’est à dire celle que nous allons vivre tous ensemble au même moment, et en direct par rapport à un événement majeur de ce sport en général (une finale de Coupe du Monde ce n’est pas rien..), et du football français en particulier.. mais l’histoire, la grande histoire dans sa globalité, est, vous allez le constater, incroyablement déroutante, déstabilisante.. car si troublante.. merci au passage d’en garder le secret, sauf si vous voulez passer pour une folle ou un fou auprès de votre ou de vos interlocuteurs.. n’oubliez jamais que n’est pas Brave, avec le côté aérien que cela suppose, qui veut.. enfin, c’est vous qui voyez.. Bonne écoute à tous, et accrochez vos ceintures hihihi...

    • 1 hr 18 min
    « Les esclaves soumis.. » (R.Kipling)

    « Les esclaves soumis.. » (R.Kipling)

    .. Bon il y a des milieux où c’est sans doute plus compliqué de se libérer de certaines chaînes j’imagine (je pense ici aux principaux acteurs de ce sport, les joueurs donc..), surtout quand finalement au niveau de l’environnement ceux qui devraient être libres, je ne parle pas des entraîneurs et encore moins des dirigeants mais des aficionados, le deviennent très rapidement - esclaves..- (on nous explique et on constate d’ailleurs effectivement que c’est ainsi depuis bien longtemps, et que même, les enjeux aidant, ça ne cesse d’empirer.. donc ne nous posons pas trop de questions et restons soumis à ce qu’ils nous ont toujours dit, expliqué, dès notre plus jeune âge n’est-ce pas.. dans un sens c’est plus reposant d’avoir le cerveau « avachi »..), sans s’en rendre compte.. vous avez dit opium du peuple ? .. bref, pour ce podcast 42 nous allons nous pencher sur une action, de jeu, qui a beaucoup fait parler ce week-end.. divisant un peu le monde en 2 parties (sorte de guerre froide des temps modernes héhé..).. en effet il y a ceux qui la trouvent géniale, cette action, et les autres qui la considèrent.. hum déplacée pour des tas de raisons on dira.. qui peuvent certes la comprendre, notamment le processus qui l’entraîne, mais qui estiment que l’on pourrait peut-être trouver une parade afin d’y remédier.. disons au moins se pencher sur le problème.. voilà, pour eux cette action pose question.. contrairement aux autres qui la trouvent parfaitement naturelle, mieux, qui la placent sur un piédestal (ok normalement c’est quelqu’un que l’on place sur un piédestal, ben ici on dira que c’est une action.. pour les ronchons très à cheval sur la langue française, on dira que c’est l’auteur principal de l’action qui sera placé de la sorte, j’suis pas contrariant..).. 2 approches d’un sport donc.. et, vous le constaterez, juste une proposition pour les uns - pas de quoi fouetter un chat à première vue hein.. - , mais des boucliers d’indignation, que dis-je, des « épées » d’intolérance chez les autres.. c’est assez curieux mais c’est ainsi.. mais au-delà de cette passion exacerbée, aux relents un peu malsains et pour le moins étriqués - enfin selon moi.. mais pas que.. - , faisons en sorte de relâcher la pression, de prendre un peu de hauteur et ainsi de nous libérer de certaines odeurs un peu trop vives, tout cela afin de trouver quelques pistes intéressantes en creusant notamment dans l’histoire de ce sport, et notamment à travers quelques épisodes bien peu glorieux.. la lumière bizarrement venant parfois de certaines ténèbres, brrrr.. Allez les Braves, bonne écoute à toutes et à tous..

    • 1 hr 19 min
    Qui a cassé le vase de Soissons ?

    Qui a cassé le vase de Soissons ?

    .. c’est la grande question n’est-ce pas.. et c’est certes un peu curieux comme titre pour un podcast lié à du football j’en conviens, mais vous me connaissez depuis le temps hein.. pfff j’ai pas vu le temps passer pour ce 41ème bébé, 1h20 à la clé tout de même.. faut dire qu’il y a un paquet d’anecdotes (du gong à gogo donc.. ), qu’on entre toutes les 30 secondes dans l’histoire du football, et même plusieurs fois dans le « Temple » de celui-ci (hurlements de loups, forcément..).. et qu’entre des commentateurs français et anglais, mais oui mais oui, il y a vous vous en doutez une réponse à la question (qui demande forcément une attention particulière, donc la sirène..).. et soirées pasta en veux-tu, en voilà houlala, en compagnie même, pour l’une d’entre elles, du sosie de Klaus Kinski (il aimait pas quand je le taquinais avec ça hahaha..).. et le Général De Gaulle évidemment pour conclure, mais pas que.. enfin bref, un podcast Roustan Foot en somme.. Bonne écoute aux Bravettes et aux Braves et Bonne année 2020 à tous, une santé de fer dans un gant de velours, et de l’amour encore et toujours !!!!

    • 1 hr 19 min
    Jamais seul..

    Jamais seul..

    .. Never alone donc.. hum ça sent un podcast qui va vous parler de Liverpool les enfants, Liverpool sans doute futur champion d’Angleterre (pour la 1ère fois depuis 1990 !!!).. avec notamment une évolution fondamentale dans le football d’aujourd’hui, et cela dans le cœur du jeu, dans le réacteur de la machine infernale.. et puis David Peace and Love et Margret - et non magret.. - de canard, et puis Bill et Ness (Eliot..), bref des soirées « pasta » inoubliables.. et puis le début de cette histoire d’amour en août 1972.. et puis le Spécial Telefoot 1988 (on vous épargnera l’histoire de la plus belle femme du monde puisque 90% des Braves la connaissent désormais - l’histoire pas la femme hein, mais moi si nananère heu..- , tant pis pour les 10% restants, je ne peux pas non plus passer ma vie à donner des cours de rattrapage..).. et puis des chansons.. et puis sirène, loups, gong, et Général De Gaulle of course.. Bienvenue à tous pour le dernier podcast de l’année 2019, le quarantième.. rugissant..

    • 58 min
    De retour d'Argentine..

    De retour d'Argentine..

    .. et même si c’était bien trop court à mon goût, un peu de changement, de décor, de climat, de gens, de football - puisque c’est de cela dont il est particulièrement question ici.. finalement.. - , ça reste évidemment indispensable à mon bien être car cela m’aide considérablement à entretenir le plaisir et l’enthousiasme.. une autre manière de penser foot, et d’en parler aussi, ne peut qu’enrichir et sur ce merveilleux sport davantage réfléchir.. à certaines doses en effet la manière d’envisager le football et de l’analyser dans mon pays ne cesse d’ankyloser les neurones footballistiques de mon cerveau et ces bols d’air m’ont toujours été indispensables je l’avoue, peut-être même au fil du temps de manière de plus en plus prononcée d’ailleurs.. bref on va parler dans ce podcast 39 de 2,3 choses concernant ce voyage (j’y reviendrai bien plus en détails d’ici quelques mois à l’occasion d’un documentaire sur La Chaîne L’Équipe, mais pour se faire il y aura dans l’intervalle un autre voyage, plus long celui-là, dans le pays de Diego Armando..), et puis comme promis on reviendra un peu sur cette belle première partie de championnat de l’OM, et un zeste du tirage au sort du tirage de la LDC, sur un aspect bien particulier on dira, conclura tout ça.. Bonne écoute à tous et longue vie aux Braves..

    • 46 min
    L'Or du Ballon..

    L'Or du Ballon..

    .. Mon Dieu ce que j'ai pu lire ou entendre au sujet de ce Ballon d'Or 2019.. mais cela semble être régulièrement le cas finalement ces dernières années, je me demande même si on ne peut pas parler désormais d'ailleurs de décennies.. mais encore assez récemment il me semble que par rapport au lauréat il y avait du côté du clan des déçus une sorte d'amertume (de frustration, de rancoeur..) qui s'exprimait dans.. dans une certaine mesure on dira.. aujourd'hui si l'on n'est pas d'accord entre nous il y a tout de suite, enfin pas toujours mais dans bien des cas, une forme de rage (de mépris à l'occasion..) qui s'invite dans la discussion, dans les échanges.. il faut dire que les gens de nos jours "savent", et enfermés dans leurs certitudes ils montrent vite les dents si on ne suit pas leur chemin.. c'est sans appel, puisqu'ils "savent" vous avez forcément tort, c'est d'une implacable logique n'est-ce pas, alors pourquoi abruti que vous êtes ces géants de la connaissance footballistique vous laisseraient un embryon de chance d'expliquer votre position.. mais il y a pire puisque avec cette nouvelle édition on a même parlé d'un éventuel racisme qui rôdait ici et là de manière plus ou moins latente.. je reviens du futur vous le savez, et je peux vous affirmer qu'à ce rythme il viendra un jour, malheureusement pas si lointain, où certains vous expliqueront que tel ou tel crack a en fait été lésé par une partie du jury en fonction de ses croyances ou quelque chose d'un niveau égal niveau débilité.. le football, et c'est bien regrettable pour bien des domaines, ne peut rester dans sa bulle - le revers de son succès on dira.. - , et pire puisqu'il devient si souvent le parfait réceptacle de bien des maux d'une société si perdue et chancelante sur ses bases.. on parle de tout cela dans ce podcast 38.. bonne écoute à toutes et à tous et longue vie à vous comme dirait le Général..

    • 49 min

Customer Reviews

RandyRon11 ,

didierambique

Né en '88, rares sont les moments partagés par Didier que j'ai eu la chance de vivre "en vrai". Mais quelle chance de pouvoir le faire à travers lui. A côté de la "culture foot" impressionnante, la passion suinte, l'amour du ballon transpire et la folie éclate ; j'ai commencé par quelques vidéos youtube et suis devenu petit à petit un peu plus brave - application, podcast, Roustan vers le futur, gooooood mooooornings, alertes aux braves sur twitter, jusqu'au vidéos d'animaux mignons. Rien ne m'arrête dans ma Roustan-quête. Dider à la Ligue, Didier à la Fédé, Didier à l'antenne, Didier ministre des sports, Didier à la place de Didier à Clairfontaine, qu'on nous mette Didier partout et ça ira mieux.

ardy6969 ,

Juste merci pour le foot culture

Merci pour ce podcast. A chaque fois un moment d’anthologie sur le foot, le vrai foot, pas le foot business ou intellectuel. En résumé, le foot culture.

loic141827 ,

Le foot le vrai

Cher Didier,

Merci ! Juste ce mot pour m’avoir fait retrouver le plaisir du foot.

Au delà du business et au delà de la finance le foot le vrai et le fait d’en parler avec tant de passion me donne envie de vous écouter des heures durant.

Le foot citoyen le vrai foot amateur, semi-pro, le foot sud-américain si souvent mis de côté, le vrai foot comme j’aime.

Grâce à vous j’en ai fait des partie Footmanager, des rêves de match de légendes, de souvenirs revenus des tréfonds de ma mémoire.

Merci encore

Continuez à me faire rêver et à me réconcilier avec le foot.

Top Podcasts In Soccer

Listeners Also Subscribed To

More by L'Équipe