9 épisodes

Le matin du 3 octobre 2020, après le passage de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes, les vallées du haut pays azuréen offrent un spectacle de désolation... La nuit, des pluies violentes ont fait gonfler les rivières et l’eau a emporté sur son passage des maisons, des routes et des voitures... De la Vésubie à la Roya, ce sont des centaines de personnes qui se retrouvent d’un coup privés d’eau et d’électricité... Les dégâts matériels sont considérables, les pertes humaines impressionnantes....

Pendant un an, Nice-Matin recueille les témoignages des habitants des Vallées, Ils partageront avec nous leurs craintes mais aussi leurs espoirs... le temps de leur reconstruction.

Alex Nice Matin

    • Actualités
    • 4.9 • 17 notes

Le matin du 3 octobre 2020, après le passage de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes, les vallées du haut pays azuréen offrent un spectacle de désolation... La nuit, des pluies violentes ont fait gonfler les rivières et l’eau a emporté sur son passage des maisons, des routes et des voitures... De la Vésubie à la Roya, ce sont des centaines de personnes qui se retrouvent d’un coup privés d’eau et d’électricité... Les dégâts matériels sont considérables, les pertes humaines impressionnantes....

Pendant un an, Nice-Matin recueille les témoignages des habitants des Vallées, Ils partageront avec nous leurs craintes mais aussi leurs espoirs... le temps de leur reconstruction.

    #9 - "Des réponses, ça permet aux gens de savoir ce qu’ils vont faire de leur vie" - Laurent Fredj, Saint-Martin-Vésubie

    #9 - "Des réponses, ça permet aux gens de savoir ce qu’ils vont faire de leur vie" - Laurent Fredj, Saint-Martin-Vésubie

    Au lendemain de la tempête Alex, lorsque Laurent Fredj se rend sur le site de sa brasserie, qui produit la bière artisanale du Comté à Saint-Martin-Vésubie, il trouve à son emplacement un cratère. Les flots de la rivière ont tout emporté la nuit, les murs, les cuves… Certains morceaux seront retrouvés à Nice.
    Parce que la situation des entrepreneurs lui tient particulièrement à cœur, il décide, en compagnie de son ami de toujours Jean-Christophe Téobaldi, d’ouvrir une permanence à la mairie où ils reçoivent les sinistrés de la tempête. Ensemble, ils tentent de répondre aux questions, toujours plus pressantes et nombreuses, des habitants.

    • 28 min
    #8 - "J'ai fait un déni de ce qui s'est passé" - Nabilla Bechani, Breil-sur-Roya

    #8 - "J'ai fait un déni de ce qui s'est passé" - Nabilla Bechani, Breil-sur-Roya

    À 40 ans, Nabilla Bechani, agent d'entretien au collège de Breil-sur-Roya, n'a jamais quitté très longtemps ce village de la Roya qui l'a vue grandir, entourée de ses parents et de ses grands-parents venus d'Algérie. Ici, c'est sa vie, ses souvenirs... Si son HLM était encore debout après le passage de la tempête Alex, la catastrophe a provoqué un véritable séisme intérieur chez cette habitante, mère de deux petites filles. Passé le déni, masqué par une énorme envie d'aider les autres quitte à s'oublier soi-même, la blessure de cette nuit du 2 au 3 octobre est revenue comme un boomerang. À celle-ci s'ajoutent les difficultés économiques. Mais pas question pour Nabilla de déserter la terre de son enfance.

    Réalisation : Aurélie Selvi
    Montage : Sophie Donsey

    • 30 min
    #7 - "C'est une partie de notre enfance qui est partie" - Patrick Griéco, la Bollène-Vésubie

    #7 - "C'est une partie de notre enfance qui est partie" - Patrick Griéco, la Bollène-Vésubie

    Patrick Griéco, habitant de la Bollène-Vésubie depuis près de vingt ans, est auteur, compositeur, interprète. Il est aussi responsable des archives et du patrimoine pour la Ville de Carros. La tempête n'a ni emporté, ni inondé sa maison mais avec sa famille, il a vécu le drame de très près. Bouleversé, viscéralement attaché à la Vésubie, il a retroussé les manches dès le lendemain et prêté main forte. Il a écrit une chanson aussi, avec sa fille. Comme un exutoire pour mieux se projeter vers un avenir qu’il espère apaisé, redynamisé. Et culture. Pour que ces terres retrouvent vite leur nécessaire attractivité.

    • 25 min
    #6 - “Le retour de ceux qui sont partis? Ça passe par des trains, aller chez le docteur, faire ses courses... La vie quoi!”

    #6 - “Le retour de ceux qui sont partis? Ça passe par des trains, aller chez le docteur, faire ses courses... La vie quoi!”

    Près de deux mois après le passage de la tempête Alex, la vie reprend lentement à Breil-sur-Roya. Pour accéder à la ville, deux options, la route en lacets du col de Brouis ou le train qui relie Nice à Cuneo dans le Piémont… Amoureuse indéfectible de la Roya, Laurence Sarfati défend cette ligne, plus que jamais ligne de vie depuis la tempête. “Entre elle et moi, c’est une grande histoire d’amour”, raconte-t-elle. Pour cette ardente défenseuse qui gère également la page Facebook “La linea Cuneo Nizza unisce”, cela ne fait aucun doute, la reconstruction de la Vallée après le passage de la tempête Alex passera par la ligne de train.

    • 22 min
    #5 - "Si on baisse les bras, on met tous la clé sous la porte", les craintes et les espoirs de la boulangère de Saint-Martin-Vésubie

    #5 - "Si on baisse les bras, on met tous la clé sous la porte", les craintes et les espoirs de la boulangère de Saint-Martin-Vésubie

    Un mois après le passage de la tempête Alex sur Saint-Martin-Vésubie, le village est toujours très marqué. Les routes réparées, il n'est plus coupé du monde mais encore en souffrance. Au cœur de celui-ci, la boulangerie La Petite Suisse de Marilyn Khalfaoui s'évertue à ne pas perdre pied. Pris entre la destruction de la tempête et le coup de la Covid-19, la jeune femme confie ses craintes pour l'avenir de Saint-Martin, mais aussi pourquoi elle a des raisons d'espérer que celui-ci se sauve. Bien décidée à ne pas abandonner "son bébé", Marilyn appelle à "s'accrocher et à se battre".

    • 27 min
    #4 - "Comment retenir les gens dans nos villages?" - Sébastien Olharan, maire de Breil-sur-Roya

    #4 - "Comment retenir les gens dans nos villages?" - Sébastien Olharan, maire de Breil-sur-Roya

    Dans la nuit du 2 au 3 octobre, la tempête Alex a fait basculer Breil-sur-Roya dans une autre dimension. Meurtrie par les pertes humaines et les importants dégâts matériels, cette petite commune de la montagne mentonnaise, encore accessible par la route, est aussi devenue la base arrière de l’approvisionnement des villages du haut de la vallée, coupés du monde. Un défi "immense" pour Sébastien Olharan, élu maire pour la première fois en mars dernier, à 26 ans.
    Avec pudeur, il raconte comment la tempête a tout bouleversé.

    • 43 min

Avis d’utilisateurs

4.9 sur 5
17 notes

17 notes

dany220458 ,

Touchant. Poignant. Fort

Tout simplement humain !

Classement des podcasts dans Actualités