76 épisodes

«C’est compliqué» est une courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui lui poser une question, vous pouvez l'enregistrer sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique.slate@gmail.com, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01

C'est compliqu‪é‬ Slate.fr

    • Culture et société
    • 4,4 • 297 notes

«C’est compliqué» est une courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui lui poser une question, vous pouvez l'enregistrer sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique.slate@gmail.com, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01

    Masturbation: au travail, au lit, seule ou à deux, comment les femmes se font du bien

    Masturbation: au travail, au lit, seule ou à deux, comment les femmes se font du bien

    C'est compliqué passe en mode été avec quatre hors-séries au format talk! Pour ce premier épisode consacré à la masturbation et au plaisir féminin, Lucile Bellan est accompagnée de Nora Bouazzouni, journaliste, autrice, traductrice et collaboratrice de Slate.fr, et Sarah Koskievic, chargée de production de Transfert et autrice.
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est Compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Musique: «Neither Sweat Nor Tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 52 min
    J'ai couché avec un vieux copain et depuis je suis perdue

    J'ai couché avec un vieux copain et depuis je suis perdue

    «J'ai vécu un truc incroyable avec lui. Je me suis sentie enfin vivante, je me suis sentie vibrer.» Après un week-end incroyable avec un vieil ami devenu amant, notre témoignante anonyme a l'impression de perdre pied: ces quelques jours exceptionnels peuvent-ils se transformer en une histoire assez forte pour résister au quotidien?
    Pour aller plus loin, Lucile vous conseille cette semaine de découvrir ou redécouvrir le film Hedwig and the Angry Inch de John Cameron Mitchell. Il y est question d'amour, d'être soi, de sentiments exacerbés et de recherche d'équilibre. Le tout  en musique, en perruques et en paillettes.
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est Compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

    Marie-Aurélie Druminy est psychologue clinicienne. Elle peut être contactée via Doctolib ou sur Instagram.
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 14 min
    Il est déçu quand je ne jouis pas et la pression gâche ma vie sexuelle

    Il est déçu quand je ne jouis pas et la pression gâche ma vie sexuelle

    «Son intérêt c'est seulement mon plaisir à moi. Les fois où je n'en prends pas il est déçu, et on n'arrive plus à avoir une sexualité légère.»Jade, 28 ans, souffre de la pression que son compagnon fait reposer sur ses épaules dans le cadre de leur sexualité depuis qu’il a été victime d’une lésion cérébrale. À force de le voir rechercher uniquement son plaisir à elle, elle n'arrive plus à en prendre.
    Lucile Bellan lui apporte ses réponses, avec comme invitée Angéla Bonnaud, sexologue-sexothérapeute et créatrice du compte Instagram Sexo Eros.
    Pour aller plus loin, je vous conseille cette semaine de découvrir ou redécouvrir l'essai Je jouis comme je suis d'Emily Nagosky, qui décrypte les mécanismes du plaisir féminin. Mais je vous invite aussi à chercher dans vos bibliothèques et à la librairie des guides de massage pour commencer par vous reconnecter avec vos corps, votre sensorialité et redécouvrir la tendresse et la montée de désir. L'orgasme n'est pas une fin en soi: se toucher, continuer à se toucher, est primordial.
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.

    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 17 min
    Je culpabilise de ne pas être la personne que j'aimerais être aux yeux des autres

    Je culpabilise de ne pas être la personne que j'aimerais être aux yeux des autres

    «Il y a toujours une raison de se sentir coupable, toujours cette peur d'être perçue de manière négative par les autres, cette peur de décevoir.» Bianca est rongée par la culpabilité. Pas d'avoir fait ou dit quelque chose de mal: elle a simplement peur d'être elle-même. De ne pas ou plus correspondre à l'image que les autres ont déjà d'elle. Comment dépasser ce sentiment qui la ronge au quotidien?
    Pour aller plus loin, Lucile Bellan vous conseille cette semaine de découvrir ou redécouvrir le film Love & Peace de Sono Sion. Ce long-métrage, parmi les plus accessibles du réalisateur japonais, raconte l'histoire d'un employé de bureau souffrant au quotidien de ses interactions avec le monde. Il trouve l'épanouissement et un destin exceptionnel en adoptant une tortue d'eau nommée Pikadon.
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 18 min
    Je mens tout le temps aux autres comme à moi-même et ne sais pas comment m'arrêter

    Je mens tout le temps aux autres comme à moi-même et ne sais pas comment m'arrêter

    «J'arrête pas de mentir. Je me mens à moi-même.» Karim, 30 ans, sort d'une relation toxique, avec une ex qui elle aussi lui mentait. Aujourd'hui, il se demande comment sortir de cette spirale du mensonge, vers laquelle il glisse bien trop aisément.
    Pour aller plus loin, Lucile Bellan vous conseille cette semaine de découvrir ou redécouvrir le roman L'Adversaire  d'Emmanuel Carrère, qui a été adapté en film par Nicole Garcia. L'Adversaire raconte l'histoire vraie d e Jean-Claude Romand, un homme ayant m enti à sa famille et à ses proches sur son activité professionnelle et qui, alors que son secret allait être révélé, a choisi d'assassiner ses parents, son épouse et leurs enfants. 
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Alexandra Osorio e st docteure en psychologie. Vous pouvez la contacter sur son site.
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 23 min
    Un ami a violé une femme, je ne sais pas comment réagir

    Un ami a violé une femme, je ne sais pas comment réagir

    «Un de mes amis a violé une femme il y a cinq ans.» Lola, 27 ans, voit son groupe d'amis tiraillé par la découverte d'une agression sexuelle commise par l'un d'eux il y a plusieurs années. «Je suis choquée par la chasse aux sorcières de mes amis masculins qui blâment la victime.» Comment réagir dans ce type de situation? Vaut-il mieux condamner ou ignorer?
    Pour aller plus loin, Lucile Bellan vous conseille cette semaine de découvrir ou redécouvrir la série Grand Army, disponible sur Netflix. Elle est librement adaptée d'une pièce de théâtre qui vient d'être éditée sous le titre de Grand Army par Hachette. Ces œuvres évoquent une agression sexuelle qui se déroule parmi un groupe d'adolescents et les conséquences de celle-ci sur les différents personnages et leurs relations interpersonnelles.
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Daisy Letourneur est autrice et militante. Elle est la créatrice du blog La Mecxpliqueuse.
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 13 min

Avis d’utilisateurs

4,4 sur 5
297 notes

297 notes

Maternelle dégenrée ,

La bienveillance

Merci pour ce podcast que j'adore ! Chaque épisode aborde un sujet différent. Les interventions sont bienveillantes, rassurantes, déculpabilisantes... Des paroles qui font du bien ! Bonne continuation et plein de bonnes ondes.

Verdelite334 ,

Misandrie...

On se plaint du sexisme envers les femmes. Mais là ça va trop loin. L’épisode 71 décrit l’homme comme un prédateur, à éduquer et manipulateur. Non il ne sont pas tous comme ça ! C’est à la limite de la misandrie et déplacé. Ce podcast est sexiste.

Jcacciari ,

Merci !

Je viens d’écouter « j’ai grandi avec une mère bipolaire » et MERCI pour toutes ces informations, hyper éclairantes. Très très instructif. Podcast très important pour moi !

Classement des podcasts dans Culture et société

D’autres se sont aussi abonnés à

Plus par Slate.fr