1 691 épisodes

Développez votre culture générale.

Choses à Savoir Choses à Savoir

    • Éducation
    • 4,3 • 1,7 k notes

Développez votre culture générale.

    Fait-il vraiment moins chaud sous un toit blanc ?

    Fait-il vraiment moins chaud sous un toit blanc ?

    De nombreuses municipalités prennent des mesures pour éviter que les villes ne se transforment en îlots de chaleur. La création d'espaces verts et le végétalisation des toitures en font partie. Quant aux toits blancs, ils sont aussi à l'honneur.

    Des toits blancs adoptés par de nombreux pays

    Nombre de pays ont décidé de peindre en blanc les toits de leurs maisons. C'est ainsi qu'en Inde, en 2017, des millions de toits ont arboré cette couleur. Il faut dire que le résultat est prometteur.

    En effet, cette couche de peinture blanche aurait permis de diminuer de 30°C la température de ces toits indiens. Et la température des domiciles se serait rafraîchie de 3 à 5°C.

    Les pays du Sud, sur les rivages de la Méditerranée notamment, n'ont pas besoin d'être convertis à cet usage. En effet, voilà déjà longtemps que leurs toits affichent cette blancheur éclatante qui attire les touristes.

    Des toits qui réfléchissent les rayons du soleil

    Mais pourquoi la blancheur des toits fait-elle baisser la température ? Pour une raison très simple. Un toit blanc n'absorbe pas les rayons du soleil, comme le ferait une toiture sombre, il les réfléchit. Autrement dit, ces rayons "rebondissent" sur le toit, avant d'être renvoyés dans l'espace.

    Non seulement une telle solution rafraîchit l'atmosphère, mais elle économise l'énergie et limite l'émission de gaz à effet de serre. En effet, peindre les toits en blanc permettrait de limiter le recours à la climatisation.

    D'après certaines sources, on éviterait ainsi de libérer dans l'atmosphère, chaque année, une gigatonne de gaz à effet de serre. Sans oublier que les climatiseurs sont énergivores et font beaucoup de bruit.

    Mais, pour l'instant, notre pays est encore peu ouvert à un tel usage, sauf dans certaines régions. D'autant que leurs habitants ne sont pas libres de peindre leurs toits comme bon leur semble. En effet, ils doivent, à cet égard, suivre les règles fixées par le Plan local d'urbanisme.

    En réfléchissant la lumière, ces toits blancs, surtout s'ils sont inclinés, peuvent cependant devenir éblouissants. Et l'avantage qu'ils présentent est moins net en hiver.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min
    Quels sont les pays qui possèdent la bombe atomique ?

    Quels sont les pays qui possèdent la bombe atomique ?

    Depuis l'invasion de l'Ukraine, le 24 février dernier, Vladimir Poutine ne cesse de brandir la menace nucléaire. Mais la Russie n'est pas le seul pays à posséder la bombe atomique.

    Peu de pays en possession de l'arme nucléaire

    Neuf pays, dans le monde, possèdent aujourd'hui l'arme nucléaire. Cinq d'entre eux la possèdent de manière officielle, en vertu du traité de non prolifération nucléaire, signé en 1968. Il s'agit de la Russie, des États-Unis, de la Chine, de la France et du Royaume-Uni.

    Sans bénéficier de ce statut officiel de puissance nucléaire, trois autres pays ont reconnu être en possession de cette arme. Il s'agit de l'Inde, du Pakistan et de la Corée du Nord.

    Enfin, un dernier pays, Israël, est réputé posséder un arsenal nucléaire, sans que les autorités l'aient jamais reconnu. Par ailleurs, certaines nations, signataires d'alliances militaires, accueillent des missiles appartenant à d'autres pays.

    De même, il existe des pays capables d'utiliser leurs réacteurs nucléaires, qui, pour l'instant, produisent de l'électricité, à des fins militaires. À ce jour, la Russie et les États-Unis demeurent, et de loin, les plus grandes puissances nucléaires.

    Éviter la diffusion des armes nucléaires

    Pour maintenir leur hégémonie et aussi, sans doute, pour limiter autant que possible le risque d'une guerre nucléaire, les pays possédant l'arme atomique ont toujours cherché à en restreindre l'usage.

    C'est dans ce but qu'a été conclu le traité de non prolifération nucléaire. Le texte est signé, en 1968, par les cinq pays possédant officiellement l'arme nucléaire, à savoir la Russie, les États-Unis, la Chine , la France et le Royaume-Uni.

    L'application du traité, approuvé par 40 pays, est garantie par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Les signataires s'engagent à ne pas transférer à d'autres pays des armes nucléaires ou des technologies permettant de les fabriquer.

    Certains pays nucléaires, comme l'Inde ou Israël, n'ont pas signé ce traité. Quant à la Corée du Nord, elle s'en est récemment retirée.

    Il existe également un traité sur l'interdiction des armes nucléaires, adopté en 2017. Mais il n'a été ratifié, à ce jour, que par 35 pays.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min
    Quelle fut la terrible expérience d'un empereur sur des bébés ?

    Quelle fut la terrible expérience d'un empereur sur des bébés ?

    Empereur du Saint Empire romain germanique, Frédéric II Hohenstaufen est connu pour avoir affirmé le pouvoir impérial et combattu la papauté. Mais cet homme à la curiosité universelle se livra aussi à diverses expériences, dont l'une, faite sur nourrissons, eut de tragiques conséquences.

    Un souverain puissant et cultivé

    Né en 1194 en Italie, Frédéric II est d'abord Roi des Romains, puis il est élu Empereur en 1215. Il règnera sur le Saint-Empire jusqu'à sa mort, en 1250. mais il cumula d'autres royautés, celles de Jérusalem, de l'Italie et de la Provence.

    Très cultivé pour son époque, le souverain, véritable polyglotte, parlait six langues. Il fut un véritable mécène pour les artistes de son temps et portait beaucoup d'intérêt aux mathématiques.

    Pour comprendre les choses par lui-même, il faisait des expériences. C'est ainsi qu'il voulut savoir quelle langue pouvaient parler Adam et Ève dans le jardin de l'Éden.

    Des enfants privés de tout contact

    Dans son désir de connaître la langue que parlaient les premiers humains, le souverain polyglotte n'hésite pas à se livrer à une horrible expérience.

    Faute de pouvoir remonter le temps, il désira du moins savoir quel langage adoptaient spontanément des êtres humains privés de tout contact. Pour cela, il fallait faire l'expérience sur des êtres ne maîtrisant pas encore le langage. Autrement dit sur des nouveau-nés.

    Il ordonna ainsi à des nourrices de nourrir et de donner des soins à des bébés. Mais elles ne devaient ni leur parler ni les bercer. En bref, les nourrissons ne devaient recevoir aucune marque d'affection.

    Auteur d'une chronique sur l'histoire de l'Italie du XIIIe siècle, le moine franciscain Salimbene de Adam, qui nous rapporte ces faits, prétend que tous les bébés ainsi traités moururent.

    Il est difficile de dire s'il s'agit de fait réels ou d'une légende. Quoi qu'il en soit, cet épisode confirme les travaux des scientifiques contemporains.

    En effet, des recherches menées par des psychologues sur les jeunes pensionnaires d'un orphelinat ont révélé que le manque de contacts pouvait modifier la production d'hormones essentielles à la régulation de nos comportements en société.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min
    Quelles sont les différences entre indigène, autochtone et aborigène ?

    Quelles sont les différences entre indigène, autochtone et aborigène ?

    Pour écouter Comment j'ai bâti un empire:

    Apple Podcast:
    https://podcasts.apple.com/fr/podcast/mon-argent/id1569918922

    Spotify:
    https://open.spotify.com/show/6UduCKju82nA00KdBb08d9?si=KzkcGE8IRYOdR5m9hMbyZw

    Deezer:
    https://www.deezer.com/fr/show/2676812

    Google Podcast:
    https://www.google.com/podcasts?feed=aHR0cHM6Ly9yc3MuYWNhc3QuY29tL21vbi1hcmdlbnQ%3D

    ------------------------------

    Il existe un certain nombre de mots pour désigner les habitants d'un pays. On peut citer, par exemple, les mots "indigène", "autochtone" et "aborigène" qui, à vrai dire, présentent entre eux des différences assez minces.

    Un indigène

    Dérivé du latin "indigena", le mot "indigène" désigne, au sens strict, une personne vivant dans le pays où elle est née.

    Le mot est cependant coloré d'une nuance péjorative, dans la mesure où il était surtout employé pour désigner les habitants des colonies françaises, privés de certains droits.

    Ils étaient en effet soumis au code dit de l'indigénat, qui instaurait, pour ces peuples des colonies, un régime pénal particulier et discriminatoire.

    Un autochtone

    Le terme "autochtone" est composé à partir des mots grecs "autos", qui signifie "même", et "khthôn", qui veut dire "terre". Ce qui peut se traduire par "issu du sol même".

    Autrement dit, un autochtone est une personne qui habite le pays ou la terre où elle est née. Ce n'est donc pas un immigré, venu d'une autre contrée.

    Le contraire d'un autochtone, c'est une personne "allogène", c'est-à-dire dont l'origine est différente de celle de la population autochtone.

    Un aborigène

    Le terme "aborigène" est tiré de "ab" qui, en latin, veut dire "dès" ou "depuis", et de "origo" qui, toujours en latin, signifie "origine". Donc, la signification du mot est "depuis l'origine" ou "dès l'origine".

    Au départ, le terme fut utilisé pour désigner les premiers habitants du Latium, la région autour de Rome. L'aborigène, comme l'autochtone, vit donc dans le pays où il est né.

    Cependant, le mot est souvent employé, avec un léger glissement de sens, pour désigner les premiers habitants d'un pays. Il est à noter que, dans son acception la plus courante, il désigne, de manière un peu abusive, les peuples indigènes d'Océanie. On parlera ainsi des Aborigènes d'Australie par exemple.

    Il est à noter que ces trois mots, indigène, autochtone et aborigène, ne s'appliquent pas seulement aux hommes. Ils peuvent aussi désigner des animaux ou des choses, comme des plantes par exemple.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 3 min
    Pourquoi Machiavel a-t-il une réputation effroyable ?

    Pourquoi Machiavel a-t-il une réputation effroyable ?

    Si vous jugez qu'une personne est machiavélique, vous n'aurez guère envie de la fréquenter. C'est, comme on sait, Machiavel qui est à l'origine de ce terme très péjoratif. Mais qu'a-t-il fait pour mériter un tel opprobre ?

    Un diplomate au service de Florence

    Nicolas Machiavel naît en 1469 dans une vielle famille florentine. Il entreprend des études classiques et, en bon humaniste, étudie assidument les auteurs grecs et latins.

    Ses connaissances lui valent de faire carrière au sein de la chancellerie de Florence, dont il devient le secrétaire en 1498. Il y prend en charge la gestion des domaines de la République florentine en Toscane.

    Puis il conduit des missions diplomatiques, qui l'amènent notamment en France et en Allemagne. Il a l'occasion, en 1502, de rencontrer César Borgia, qui tente alors de se tailler une principauté en Romagne.

    Le mélange d'audace et d'habileté de ce prince de la Renaissance aurait en partie inspiré le portrait du "Prince", dans l'ouvrage du même nom qui devait faire sa gloire.

    Puis, au retour des Médicis, en 1512, Machiavel sera écarté des affaires.

    Un traité pratique à l'usage des princes

    Machiavel était-il "machiavélique" ? On désigne ainsi une personne cynique et sans scrupules, prête à employer tous les moyens pour parvenir à ses fins.

    La déplorable réputation que Machiavel a fini par acquérir aux yeux de la postérité lui vient en grande partie de l'ouvrage qu'il rédigea au début du XVIe siècle. Dans "Le Prince", en effet, il donne des conseils à ses contemporains sur les moyens à utiliser pour s'emparer du pouvoir et le conserver.

    Il s'agit donc d'une sorte de traité pratique. Ce que, de son temps, on a surtout reproché à Machiavel, c'est de dissocier la morale de la politique. En effet, dans les traités classiques à l'usage des princes, la politique était subordonnée à des fins morales. Autrement dit, un prince devait faire le bonheur de ces sujets.

    Rien de tel avec Machiavel. Le pouvoir est sa propre fin. Le prince peut, dans la situation qui est la sienne, employer les moyens qui lui permettent de s'en emparer, même si la morale les désapprouve.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min
    Pourquoi Chirac fraude-t-il le métro sur sa célèbre photo ?

    Pourquoi Chirac fraude-t-il le métro sur sa célèbre photo ?

    Certaines photos marquent les esprits. Au point de devenir des clichés culte. C'est le cas de la célèbre photo montrant Jacques Chirac enjambant un tourniquet d'une station du métro parisien. Mais quelle est l'origine de ce cliché ?

    Un homme politique qui saute les barrières

    Nous sommes le 5 décembre 1980. Un homme en costume se présente devant l'un des tourniquets de la station de métro Auber, à Paris. Il hésite un instant, puis décide de passer par dessus en l'enjambant.

    Cet homme, c'est Jacques Chirac. Il est maire de Paris depuis plus de trois ans. Il est venu dans le métro pour inaugurer une exposition de photos. Et c'est un photographe de l'Agence France-Presse qui immortalise la scène.

    Dès la publication de la photo, les commentaires fusent. Personne ne pense sérieusement que l'ex Premier ministre a voulu resquiller. Mais certains voient dans ce geste un symbole : celui d'un homme audacieux, décidé à tout pour atteindre ses objectifs politiques.

    Pour eux, la photo montre aussi un homme dénué de préjugés, et toujours prêt à se "débrouiller" avec les moyens du bord. D'autres saluent la prouesse physique chez un homme qui, deux ans auparavant, avait été victime, dans ses terres de Corrèze, d'un grave accident de voiture.

    Le maire de Paris ne prenait jamais le métro

    Mais que se cache-t-il vraiment derrière ce célèbre cliché ? Comme l'indique le photographe qui l'a pris, la vérité est toute simple.

    D'après lui, Jacques Chirac, comme de nombreux hommes politiques, n'empruntait pas les transports en commun. De ce fait, il ne connaissait pas le fonctionnement du métro. Il ne savait donc que faire de son ticket.

    Le directeur de la RATP, qui accompagnait le maire dans sa visite, l'a donc glissé pour lui dans le portique. Seulement Jacques Chirac ignorait qu'il fallait le reprendre pour que le portillon s'ouvre.

    Comme il ne l'a pas fait, le tourniquet ne s'est pas abaissé. Pensant peut-être que le portillon était en panne, Jacques Chirac a donc trouvé plus expédient de l'enjamber. Ce qui était d'ailleurs bien dans sa nature d'homme dynamique et un peu pressé.
    Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

    • 2 min

Avis

4,3 sur 5
1,7 k notes

1,7 k notes

gotaga tc ,

vjtutui

yui

lildrine ,

Très Intéressant

Rapide et riche en informations merci.

toorop jok-r ,

Super

Il a demandé 5 étoiles si gentiment que j’ai été obligé d’accepter lol

Classement des podcasts dans Éducation

Miracle Fajr Podcast
Superlumos
Clotilde Dusoulier
Elisabeth Feytit - exploratrice de ce qui se passe dans notre tête
Chloé Bloom
Quelle Histoire

D’autres se sont aussi abonnés à…

Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir
Hugo Décrypte
Choses à Savoir
Bababam

Plus par Choses à Savoir

Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir
Choses à Savoir