30 épisodes

Digital On Track (DOT) est le podcast qui s'intéresse à la transformation digitale sous tous ses aspects ! Reda va à la rencontre d'entrepreneurs et dirigeants engagés dans la transformation numérique pour raconter leur histoire. Qu’il s’agisse de startups, de PME, de multinationales ou d'organismes publics, il explore les différentes facettes de la digitalisation pour inspirer et mettre sur la voie(x) ceux qui s'interrogent sur le sujet. Bonne écoute !

Digital On Track Reda Jamil

    • Affaires
    • 5,0 • 57 notes

Digital On Track (DOT) est le podcast qui s'intéresse à la transformation digitale sous tous ses aspects ! Reda va à la rencontre d'entrepreneurs et dirigeants engagés dans la transformation numérique pour raconter leur histoire. Qu’il s’agisse de startups, de PME, de multinationales ou d'organismes publics, il explore les différentes facettes de la digitalisation pour inspirer et mettre sur la voie(x) ceux qui s'interrogent sur le sujet. Bonne écoute !

    Paul Courtaud - Neobrain | "Aujourd'hui j'ai 25 ans et ça fait 11 ans que j'entreprends"

    Paul Courtaud - Neobrain | "Aujourd'hui j'ai 25 ans et ça fait 11 ans que j'entreprends"

    Paul c'est l'entrepreneur qui a créé sa première entreprise à 14 ans, vendu la seconde au groupe l'Etudiant à 22 ans et qui, à 25 ans, est en train de révolutionner la manière avec laquelle les entreprises anticipent les mutations des ressources humaines !
    Le décor est posé !
    Je n'avais pas encore eu ce profil d'entrepreneur sur DOT ... je n'ai pas été déçu 😅
    Paul commence par créer Fairlydeal à 14 ans. L'idée de départ s'apparente à un genre de Groupon. La spécificité est de redistribuer une partie des économies réalisées à une association humanitaire.
    Comment fait-il pour créer une société à 14 ans alors que l'âge légal pour le faire c'est 16 ans ? Il a fait preuve d'une belle capacité d'adaptation ... "pas de contraintes que des solutions" 😂
    Au lycée, alors qu'il commence à être confronté au problème de l'orientation, il a l'idée de fonder Futurness pour accompagner les étudiants dans leur projet d'études supérieures.
    Futurness a été cédé au groupe l'Etudiant ... premier "exit" pour Paul à 22 / 23 ans.
    Fort de cette expérience, il décide de lancer Neobrain pour aider les entreprises à anticiper les mutations des ressources humaines avec une techno inédite. Il accompagne des boîtes du CAC 40 comme Renault, Total, la SNCF ou encore Bosch.
    Neobrain c'est plus de 70 recrutements sur les 12 mois précédents l'enregistrement du podcast et un chiffre d'affaires multiplié par 2 chaque année depuis sa création, pour atteindre 3 M€.
    Je me suis rendu compte que Paul, aidé par son enthousiasme, avait la capacité de trouver les bonnes personnes pour l'aider à franchir certains caps.
    Alors que Guillaume Sarkozy (frère de l'ex. Président) est en train de lancer un projet concurrent à celui de Neobrain, Paul arrive à le convaincre de rejoindre Neobrain pour unir leurs forces ... !
    Un autre trait qui m'a particulièrement frappé, c'est la manière avec laquelle Paul organise son emploi du temps et analyse le temps alloué à chaque pan de sa vie.
    Je peux vous dire qu'il y a du niveau en matière de rationalisation du temps 😅
    Une belle rencontre et un témoignage plein d'humilité. On peut avoir du succès et réussir de belles choses en étant jeune et garder les pieds sur terre.
    Bonne écoute ! 🎧
    Épisodes cités pendant le podcast :
    Carine Celnik | TestUnMétier - Se servir de ses émotions et de son corps pour acter des chosesFlavien Kulawik | KLB Group - "Être maître de son destin ou salarié de ses investisseurs ?" Passer de 0 à 750 collaborateurs sans levée de fondsGaël Brisson | DRI - Diriger une entreprise à 100% en télétravail alors qu'initialement ce n'est pas mon choixLuc Julia | Samsung - VP chargé de l'innovation, Cocréateur de SIRI, inventeur de la fonction e-print chez HP, du frigo connecté, décoré de la Légion d'Honneur ... tout ça en chemise hawaïenne 🌴☀️Pour en savoir plus :
    NeobrainHoliworkingAraoo

    • 2 h 3 min
    Flavien Kulawik | KLB Group - "Être maître de son destin ou salarié de ses investisseurs ?" Passer de 0 à 750 collaborateurs sans levée de fonds (2/2)

    Flavien Kulawik | KLB Group - "Être maître de son destin ou salarié de ses investisseurs ?" Passer de 0 à 750 collaborateurs sans levée de fonds (2/2)

    ✋  Quelle claque !
    Alors là je ne m'attendais pas à rencontrer quelqu'un d'aussi brillant !

    Certes, c'est Fred Potter (Netatmo) qui m'a recommandé Flavien pour enregistrer un épisode et j'aurais dû me douter que ce n'était pas un hasard !
    Flavien a créé KLB Group à 25 ans, à peine sorti d'une école d'ingénieur. 

    Comme il aime le rappeler, KLB n'aurait pas été possible sans la rencontre avec son acolyte de toujours Jean-Marc Le Breton.
    KLB Group c'est un cabinet de conseil indépendant qui compte aujourd'hui plus de 750 collaborateurs dans 7 pays, qui n'a pas levé de fonds, dont la croissance s'est faite principalement de manière organique ! 😳
    C'est le profil d'entrepreneur et de boite dont on ne parle pas beaucoup en ce moment, mais qui mérite toute notre attention. 
    Franchement, comment lancer un cabinet de conseil à 25 ans avec très très peu d'expérience et faire en sorte que ça cartonne 20 ans plus tard sur un métier qui n'est pas vraiment « scalable » ?
    On est tenté de penser que Flavien a eu un super coup de pouce familial dont il aurait pu utiliser le réseau ... non même pas. C'est même plutôt l'inverse ...

    C'est un épisode très riche dans lequel Flavien a été vraiment généreux. Il répond à toutes mes questions et partage ses réflexions sans filtre.
    C'est un vrai régal, une immense source d'inspiration, une rencontre rare.

    Beaucoup de superlatifs, oui, mais finalement une personne dont l'humilité marque le respect.
    Évidemment on parle de la création de KLB, des tout premiers jours, mais aussi de l'internationalisation, des moments compliqués où en 1 mois il a fallu faire des choix difficiles pour ne pas tuer l'entreprise.

    On revient également sur le choix de "ne pas être salarié de ses investisseurs, mais maître de son destin", de la nécessité de prendre du plaisir pour durer et de nourrir l'impression d'être toujours au début d'une histoire même après 25 ans de boites et 25 ans d'association.
    Dans la 2e partie du podcast, on reviendra sur des engagements plus personnels, mais ça, vous en saurez plus dans 15 jours 😉
    J'espère que vous prendrez beaucoup de plaisir à écouter cet échange.

    Bon écoute ! 🎧
    Épisodes dont on parlé :
    Frédéric Bardeau | Simplon - "On voudrait être une licorne, pas sur la valo, mais sur l'impact"Fred Potter | Netatmo - Dans une boite où personne n'est actionnaire, comment le patron partage sa joie d'avoir réussi à la vendre ?Livres :
    Les 4 accords toltèques - Don Miguel RuizPlus d'infos :
    KLB GroupAraoo

    • 1h 19 min
    Flavien Kulawik | KLB Group - "Être maître de son destin ou salarié de ses investisseurs ?" Passer de 0 à 750 collaborateurs sans levée de fonds (1/2)

    Flavien Kulawik | KLB Group - "Être maître de son destin ou salarié de ses investisseurs ?" Passer de 0 à 750 collaborateurs sans levée de fonds (1/2)

    ✋  Quelle claque !


    Alors là je ne m'attendais pas à rencontrer quelqu'un d'aussi brillant !

    Certes, c'est Fred Potter (Netatmo) qui m'a recommandé Flavien pour enregistrer un épisode et j'aurais dû me douter que ce n'était pas un hasard !


    Flavien a créé KLB Group à 25 ans, à peine sorti d'une école d'ingénieur. 

    Comme il aime le rappeler, KLB n'aurait pas été possible sans la rencontre avec son acolyte de toujours Jean-Marc Le Breton.


    KLB Group c'est un cabinet de conseil indépendant qui compte aujourd'hui plus de 750 collaborateurs dans 7 pays, qui n'a pas levé de fonds, dont la croissance s'est faite principalement de manière organique ! 😳


    C'est le profil d'entrepreneur et de boite dont on ne parle pas beaucoup en ce moment, mais qui mérite toute notre attention. 


    Franchement, comment lancer un cabinet de conseil à 25 ans avec très très peu d'expérience et faire en sorte que ça cartonne 20 ans plus tard sur un métier qui n'est pas vraiment « scalable » ?


    On est tenté de penser que Flavien a eu un super coup de pouce familial dont il aurait pu utiliser le réseau ... non même pas. C'est même plutôt l'inverse ...


    C'est un épisode très riche dans lequel Flavien a été vraiment généreux. Il répond à toutes mes questions et partage ses réflexions sans filtre.


    C'est un vrai régal, une immense source d'inspiration, une rencontre rare.


    Beaucoup de superlatifs, oui, mais finalement une personne dont l'humilité marque le respect.


    Évidemment on parle de la création de KLB, des tout premiers jours, mais aussi de l'internationalisation, des moments compliqués où en 1 mois il a fallu faire des choix difficiles pour ne pas tuer l'entreprise.


    On revient également sur le choix de "ne pas être salarié de ses investisseurs, mais maître de son destin", de la nécessité de prendre du plaisir pour durer et de nourrir l'impression d'être toujours au début d'une histoire même après 25 ans de boites et 25 ans d'association.


    Dans la 2e partie du podcast, on reviendra sur des engagements plus personnels, mais ça, vous en saurez plus dans 15 jours 😉


    J'espère que vous prendrez beaucoup de plaisir à écouter cet échange.

    Bon écoute ! 🎧


    Épisodes dont on parlé :


    Frédéric Bardeau | Simplon - "On voudrait être une licorne, pas sur la valo, mais sur l'impact"Fred Potter | Netatmo - Dans une boite où personne n'est actionnaire, comment le patron partage sa joie d'avoir réussi à la vendre ?Livres :


    Les 4 accords toltèques - Don Miguel RuizPlus d'infos :


    KLB GroupAraoo

    • 1h 23 min
    Colin Lalouette | Appvizer - Créer le comparateur de logiciels B2B le plus complet en proposant son expertise gratuitement

    Colin Lalouette | Appvizer - Créer le comparateur de logiciels B2B le plus complet en proposant son expertise gratuitement

    Ce n’est pas le premier épisode dans lequel on parle de SaaS (Software as a Service), ce modèle qui s’est maintenant largement imposé pour commercialiser des logiciels.
    Colin a été le témoin de l’arrivée massive du Saas dans le logiciel et il en est aujourd’hui un des acteurs incontournables.
    CEO et fondateur d’Appvizer (pour Application Adviser), la mission de Colin est d’aider les entreprises à trouver le bon logiciel pour chacun de leur besoin. Sa solution prend la forme d’un média dédié au Saas B2B dans lequel il distille gratuitement des conseils à forte valeur ajoutée.
    Le résultat : probablement le comparateur de logiciels B2B le plus complet 🚀
    Bien entendu, le modèle économique s’appuie sur les éditeurs de logiciels qui vont rémunérer Appvizer au lead ou au clic.
    À la différence des principales régies du marché, le coût au clic est le même, quel que soit l’éditeur. De ce fait, Appvizer n’a aucun intérêt à pousser un éditeur plus qu’un autre.
    Aujourd’hui Appvizer est traduit en 7 langues et compte 1,3 million de visiteurs mensuels.
    Si vous êtes un éditeur de logiciel, vous apprendrez ce qui fait qu’un SaaS marche et comment développer votre stratégie d’acquisition.
    Si vous êtes à la recherche d’un Saas, vous y trouverez les étapes indispensables pour choisir le bon logiciel.

    Bonne écoute 🎧
    Épisodes dont on a parlé :
    Denis Chapuis | ADAN Consulting : Commandant de sous-marins nucléaires "Tous les jours j'apprends des choses nouvelles, je crois que ça suffit à mon bonheur"Jean-Christophe Lambert - Ascendance FT | Révolutionner l'aviation civile, déconstruire le mythe du self-made man et cultiver la lucidité optimistePhilippe Bloquet | PeopleSpheres - Transformer une boite de service en un produit innovant qui révolutionne les logiciels RH ... et peut-être bien plus 🦄Toinon Georget | Prospectin - Tout ce qu'il faut savoir pour lancer un SaaS B2B rentable et qui passe à l'échelle en 3 moisPour plus d’infos :
    AppvizerAraoo

    • 1h 19 min
    Frédéric Bardeau | Simplon - "On voudrait être une licorne, pas sur la valo, mais sur l'impact"

    Frédéric Bardeau | Simplon - "On voudrait être une licorne, pas sur la valo, mais sur l'impact"

    Cet épisode est une tuerie ! Point
    .
    .
    .
    .
    .
    Rien ne prédestinait Frédéric Bardeau à être à la tête de Simplon ... il voulait être espion 👀 ! C'est pas une blague, il a été reçu par la DGSE après avoir passé le concours.
    Simplon c'est l'école du numérique, l'école d'un numérique inclusif qui a la volonté de changer la sociologie de la tech.
    Le public cible : des talents qui ne le savent pas eux-mêmes, qui sont souvent en dehors du cadre scolaire / études. La recette : des bootcamps pour former des développeurs et des développeuses sur des projets concrets et axer la formation sur leur employabilité.
    Aujourd'hui Simplon c'est plus de 15 000 personnes formées, une implantation dans 23 pays, 110 centres de formation et 300 collaborateurs à temps plein 😳
    D'ailleurs, lorsque Frédéric lance Simplon, il apprend la même semaine le lancement de l'École 42 par Xavier Niel (qui a les moyens de ses ambitions). Au lieu de se décourager, Fred voit une opportunité pour accélérer. Un marché et besoin existent !
    Dans cet épisode Frédéric me parle sans ambages et me raconte les "conneries" qu'il a pu faire derrière le succès apparent de Simplon, y compris récemment malgré ou à cause d'une levée de fonds de 12 millions d'euros 💰💰💰
    C'est une histoire riche avec plein de rebondissements, des expériences très variées et une ambition démesurée : créer une licorne, pas sur la valorisation, mais sur l'impact ! 

    (Maman, une licorne est une entreprise valorisée 1 milliard 😘)

    Ne serait-ce que cette punchline, ça en dit long sur le personnage.
    Comment créer quelque chose qui a un impact sur des millions de personnes voir des milliards sans pour autant devenir aussi gros que le problème ?
    Un début de réponse dans cet épisode 😉
    Bonne écoute 🎧
    Épisodes dont on a parlé ou connexes :
    Jean-Christophe Lambert - Ascendance FT | Révolutionner l'aviation civile, déconstruire le mythe du self-made man et cultiver la lucidité optimisteLuc Julia | Samsung - VP chargé de l'innovation, Cocréateur de SIRI, inventeur de la fonction e-print chez HP, du frigo connecté, décoré de la Légion d'Honneur ... tout ça en chemise hawaïenne 🌴 ☀️Philippe Bloquet | PeopleSpheres - Transformer une boite de service en un produit innovant qui révolutionne les logiciels RH ... et peut-être bien plus 🦄Guillaume Montard | Bearer - On fait plus quand on a moins ... voir ce qu'on a construit péricliter parcequ'on a trop d'argent !Liens utiles :
    https://simplon.co/https://www.araoo.fr

    • 1h 40 min
    Philippe Bloquet | PeopleSpheres - Transformer une boite de service en un produit innovant qui révolutionne les logiciels RH ... et peut-être bien plus 🦄

    Philippe Bloquet | PeopleSpheres - Transformer une boite de service en un produit innovant qui révolutionne les logiciels RH ... et peut-être bien plus 🦄

    Philippe n'est pas l'archétype du "startupeur" qui entreprend à la sortie de l'école, mais plutôt celui qui prend des risques alors qu'il a déjà un niveau de vie confortable, une vie de famille et des enfants qui vont démarrer leurs études supérieures ...
    Il me semble que c'est encore plus difficile de se lancer 🪂 lorsqu'on a quelque chose à perdre !
    Philippe est le CEO de PeopleSpheres, la startup qui a vocation à connecter tous les logiciels RH existants pour fournir un parcours unifié aux employés et aux DRH.
    Le constat de départ : l'explosion du nombre de SaaS (Software As A Service) conduit à l'hyper spécialisation. Plein d'outils qui font extrêmement bien un nombre de choses limitées. Par contre, il faut bien à un moment donné rassembler le tout pour offrir la meilleure expérience utilisateur possible ➡️ C'est l'ambition de PeopleSpheres
    Difficile de faire parler Philippe sur des choses personnelles. Il a fallu que j'insiste un peu. De son aveu, c'est la première fois qu'il se livre autant (Yes ! 💪).
    Du coup, on a aussi parlé de sa passion pour l'aviation, des raisons qui l'ont conduit à tenter puis quitter Salon-de-Provence, la fameuse école de pilotes de chasse 🎖 et comment il s'est retrouvé à évoluer dans le monde du software avant de se lancer à son compte.
    Dans cet épisode on va parler de 2 transitions loin d'être évidentes.
    D'abord le passage du modèle on-premise (logiciel installé sur site avec un modèle économique qui laisse de la place au service) au SaaS (que je ne présente plus et que tout le monde cherche à développer) - pas mal de boites se sont cassé la gueule et raté le coche ...
    Puis le passage d'une boite de service à la vente d'un produit. Ce qu'ont fait Philippe et son équipe à ce sujet est super intéressant !
    PeopleSpheres vient de boucler une levée de 8 millions d'euros pour financer son développement et sa technologie.

    Ah oui, l'ambition de Philippe est de créer une licorne ... 
    Bonne écoute ! 🎧
    Glossaire
    ESN : Entreprise de services du numériqueÉpisodes dont on a parlé :
    Cyril Haoudi | Perifit - L'objet connecté et le jeu pour les femmes, qui règlent un problème de santé publique majeurDenis Chapuis | Ancien commandant de sous marin nucléaire : "Tous les jours j'apprends des choses nouvelles, je crois que ça suffit à mon bonheur"Guillaume Montard | Bearer - On fait plus quand on a moins ... voir ce qu'on a construit péricliter parcequ'on a trop d'argent !

    • 1h 31 min

Avis

5,0 sur 5
57 notes

57 notes

Colin d'Appvizer ,

Un animateur incroyable…

…qui sait interroger les bonnes personnes dans la Tâche et le Digital.

StylishBCorner ,

Super moment

Une écriture fluide authentique et qui apprend beaucoup ! C’est à ne pas rater !

Fredpaulfelix ,

Booster d’énergie

Qu’on écoute les épisodes ou bien qu’on ait la chance d’y participer comme cela a été mon cas, l’effet est identique : un énorme boost d’énergie, d’idées et d’envie d’agir a consommer sans modération ! #RedaPower

Classement des podcasts dans Affaires

Delphine Pinon
Matthieu Stefani | Orso Media
Pauline Laigneau
Wondery
Paco
France Culture