10 épisodes

La Saveur de la finitude, c'est le podcast qui prend l'horreur au sérieux, où psychologues, philosophes, plasticiens et journalistes évoquent ce que la littérature et le cinéma d'horreur nous apprennent de notre rapport au monde.

La Saveur de la finitude La Saveur de la finitude

    • Culture et société
    • 4,9 • 16 notes

La Saveur de la finitude, c'est le podcast qui prend l'horreur au sérieux, où psychologues, philosophes, plasticiens et journalistes évoquent ce que la littérature et le cinéma d'horreur nous apprennent de notre rapport au monde.

    Épisode 9 : Le zombie

    Épisode 9 : Le zombie

    Dans ce neuvième épisode, l'équipe de La Saveur de la finitude s'intéresse aux fictions de morts-vivants. Quel est le sens politique de l'apocalypse zombie et que dit-elle du désir et de la liberté dans les sociétés capitalistes ? Que nous apprend-elle sur les manquements de la santé publique ? Enfin, à quoi correspond réellement la condition de survivant dans un monde dévasté par les morts ?



    Avec :

    - Guillaume Baychelier, plasticien et philosophe

    - Jean-Christophe Dardart, psychologue

    - Ambroise Garel, journaliste

    - Julie Le Baron, journaliste

    - Pippeauletsu, épidémiologiste



    Générique et habillage : Lucile Bokobza

    Montage : Ambroise Garel

    Logo et illustrations : Guillaume Baychelier


    Liste non exhaustive des œuvres mentionnées dans cet épisode :



    Films et séries :

    — À peu près toute la filmographie de George A. Romero

    — 28 jours plus tard et 28 semaines plus tard, Danny Boyle

    — I Walked with a Zombie, Jacques Tourneur

    — The Walking Dead (série), Frank Darabont 

    — White Zombie, Victor Halperin



    Livres :
    — Fabuler la fin du monde: La puissance critique des fictions d'apocalypse, Jean-Paul Engélibert

    — Guide de survie en territoire zombi, Max Brooks

    — Géographie zombie, les ruines du capitalisme, Manouk Borzakian

    — Le Capital, Karl Marx

    — Les chairs de la mort - Corps, Mort, Afrique, Louis-Vincent Thomas

    — Peau noire, masques blancs, Franz Fanon

    — World War Z, Max Brooks

    — Zombie: Une fable anthropologique, Barbara Le Maître



    Jeux vidéo :

    — Dark Souls, From Software

    — Elden Ring, From Software

    — Resident Evil, Capcom

    — The Last of Us, Naughty Dog



    Vidéos YouTube :

    — Surviving the zombie apocalypse with mathematics | Mathematics and Statistics at Sheffield : https://www.youtube.com/watch?v=t1__PGs49jU

    — The Mathematics of Surviving Zombies - Numberphile : https://www.youtube.com/watch?v=DK3njNP-Qz0

    • 1h 14 min
    Épisode 8 : Le corps face à la mort dans la fiction d'horreur

    Épisode 8 : Le corps face à la mort dans la fiction d'horreur

    Dans ce huitième épisode, l'équipe de La Saveur de la finitude s'intéresse à la façon dont l'approche de la mort est traitée dans le cinéma d'horreur. Comment le vieillissement, la maladie et la destruction du corps sont-ils représentés dans l'horreur ? Comment les corps morts y sont représentés ? Enfin, quel dépassement possible de la mortalité offrent le fantastique et le cinéma de genre, des cyborgs à la nouvelle chair de Cronenberg, en passant par l'héroïne hybride de Titane et le transhumanisme ?



    Avec :

    - Guillaume Baychelier, plasticien et philosophe

    - Lucile Bokobza, philosophe et musicienne

    - Jean-Christophe Dardart, psychologue

    - Ambroise Garel, journaliste

    - Julie Le Baron, journaliste



    Générique et habillage : Lucile Bokobza

    Montage : Ambroise Garel

    Logo et illustrations : Guillaume Baychelier

    • 1h 25 min
    Épisode 7 : Humour et horreur

    Épisode 7 : Humour et horreur

    Dans ce septième épisode, premier de la deuxième saison, l'équipe de La Saveur de la finitude se demande si l'horreur et la comédie, deux genres a priori très différents, n'ont finalement pas un très grand nombre de points communs. Pourquoi les comédies d'horreurs sont-elles si populaires ? Certains récits d'horreur classiques ne comportent-ils pas eux aussi une partie d'humour ? Et finalement, le rire et l'effroi ne sont-ils pas deux réactions différentes face au vertige que nous ressentons lorsque nous ne parvenons plus à donner un sens à la réalité qui nous entoure ?

    Avec :

    - Guillaume Baychelier, plasticien et philosophe

    - Lucile Bokobza, philosophe et musicienne

    - Jean-Christophe Dardart, psychologue

    - Ambroise Garel, journaliste

    - Julie Le Baron, journaliste



    Générique et habillage : Lucile Bokobza

    Montage : Ambroise Garel

    Logo et illustrations : Guillaume Baychelier



    Liste non exhaustive des œuvres citées dans cet épisode :



    Littérature et essais


    L'Homme qui rit, Victor Hugo
    La Métamorphose, Franz Kafka
    Le Procès, Franz Kafka
    Batman, Bob Kane et Jerry Robinson
    Le Rire, Henri Bergson
    Le Rire théologique de Franz Kafka, Philippe Zard
    La Femme défigurée, Kanako Inuki

    Films


    The Man Who Laughs, Paul Leni
    Titane, Julia Ducournaux
    Existenz, David Cronenberg
    Get Out, Jordan Peele
    La Cabane dans les bois, Drew Goddard
    La Cité de la peur, Alain Berbérian
    Evil Dead, Sam Raimi
    Le Bal des vampires, Roman Polanski
    Severance, Christopher Smith
    Brain Dead, Peter Jackson
    The Green Inferno, Eli Roth
    Cannibal Holocaust, Ruggero Deodato
    Réalité, Quentin Dupieux
    I'm Thinking of Ending Things, Charlie Kaufman

    Jeux vidéo


    Doom, ID Software
    Until Dawn, Supermassive Games
    Mortal Kombat, Midway
    Left4Dead, Valve Software
    World War Z, Saber Interactive
    Metamorphosis, Ovid Works
    Bad Mojo, Pulse Entertainment

    Arts plastiques


    Jacques Callot

    Spectacle vivant


    Nanette, Hannah Gadsby 

    • 1h 12 min
    Épisode 6 : La weird fiction est-elle révolutionnaire ?

    Épisode 6 : La weird fiction est-elle révolutionnaire ?

    Dans ce sixième épisode, l'équipe de La Saveur de la finitude s'intéresse à la dimension libertaire, voire révolutionnaire, de la weird fiction. Serait-il possible que l'horreur cosmique, malgré la mauvaise réputation qui lui colle à la peau depuis H.P. Lovecraft, offre des perspectives de libération collective et individuelle ?



    Avec :

    - Guillaume Baychelier, plasticien et philosophe

    - Lucile Bokobza, philosophe et musicienne

    - Jean-Christophe Dardart, psychologue

    - Ambroise Garel, journaliste

    - Julie Le Baron, journaliste



    Générique et habillage : Lucile Bokobza

    Montage : Ambroise Garel

    Logo et illustrations : Guillaume Baychelier



    Liste non exhaustive des œuvres citées dans cet épisode :



    Livres et articles

    - Le Livre de sang, Clive Barker

    - Des espaces autres, hétérotopies, Michel Foucault

    - Staying with the Trouble: Making kin in the Chthulucene, Donna Haraway

    - The Sublime in Burke and Lovecraft, Angel Hinojosa

    - H.P. Lovecraft, contre le monde, contre la vie, Michel Houellebecq

    - Le Cauchemar d'Innsmouth, Howard Philips Lovecraft

    - Lovecraft’s Cosmic Ethics, Patricia MacCormack

    - Berserk, Kentarō Miura

    - The Thing: A Phenomenology of Horror, Dylan Trigg

    - Topophobia: A Phenomenology of Anxiety, Dylan Trigg

    - La Trilogie du rempart sud, Jeff VanderMeer



    Films, vidéos, séries et documentaires

    - La Fin Absolue du monde, John Carpenter

    - Vertigo, Alfred Hitchcock

    • 58 min
    Épisode 5 : Le vide

    Épisode 5 : Le vide

    Dans ce cinquième épisode, l'équipe de La Saveur de la finitude s'intéresse au vide cosmique, au vide laissé dans nos esprits par la mort de Dieu et le rationalisme moderne, ainsi qu'à la représentation du vide dans l'art, pour se demander ce que l'horreur moderne et le cosmicisme de Lovecraft doivent à cette omniprésence du vide et du néant.



    Avec :

    - Guillaume Baychelier, plasticien et philosophe

    - Lucile Bokobza, philosophe et musicienne

    - Jean-Christophe Dardart, psychologue

    - Ambroise Garel, journaliste

    - Julie Le Baron, journaliste



    Générique et habillage : Lucile Bokobza

    Montage : Ambroise Garel

    Logo et illustrations : Guillaume Baychelier



    Liste non exhaustive des œuvres citées dans cet épisode :



    Livres et articles

    - L'Arche originaire Terre ne se meut pas, Edmund Husserl

    - The Big Empty: représentation de l'espace interstellaire à la télévision, Florent Favard

    - Chroniques Martiennes, Ray Bradbury

    - Évidements, les figures retirées de Jean-Marc Cerino et Anthony Vérot (in L'art du vide), Anne Favier

    - Généalogie de la morale, Friedrich Nietszche

    - Suspicion, Pattern Recognition, Paranoia (in The Age of Lovecraft), David Putner

    - The Thing: A Phenomenology of Horror, Dylan Trigg



    Films, vidéos, séries et documentaires

    - 28 jours plus tard, Danny Boyle

    - Abyss, James Cameron

    - Ad Astra, James Gray

    - Alien, Ridley Scott

    - Aliens, James Cameron

    - Chair de poule, R. L. Stine

    - Farscape, Rockne S. O'Bannon

    - Gravity, Alfonso Cuarón

    - L'Histoire sans fin, Wolfgang Petersen

    - L'Homme à la caméra, Dziga Vertov

    - Le Jour où la Terre s'arrêta, Robert Wise

    - La Quatrième dimension, Rod Serling

    - Phase IV, Saul Bass

    - Premier Contact, Denis Villeneuve

    - Quatermass and the Pit, Roy Ward Baker

    - Star Trek: The Next Generation, Gene Roddenberry

    - Sunshine, Danny Boyle

    - The Leftovers, Damon Lindelof & Tom Perrotta

    - The Thing, John Carpenter



    Peintures, photographies, œuvres plastiques, installations

    - Le Voyageur contemplant une mer de nuages, Caspar David Friedrich

    - Rosecrans Drive-In, Paramount, Hiroshi Sujimoto

    - Le Saut dans le vide, Yves Klein

    - Zen for Film, Nam June Paik

    - The Weather Project, Olafur Eliasson

    - et aussi Anish Kapoor, Rachel Whiteread...



    Jeux vidéo

    - Alien Isolation, Creative Assembly

    - Dead Space, Visceral Games

    - Narcosis, Honor Code

    • 1h 16 min
    Épisode 4 : Le body horror

    Épisode 4 : Le body horror

    Dans ce quatrième épisode, l'équipe de La Saveur de la finitude s'intéresse au body horror et au corps dans la fiction d'horreur. Pour quelles raisons un corps humain monstrueux provoque-t-il un tel effet chez les spectateurs ? Qu'est-ce que la fiction d'horreur révèle de notre rapport au corps malade et de l'étrangeté radicale de tout corps, même bien portant, y compris le nôtre ?



    Avec :

    - Guillaume Baychelier, plasticien et philosophe

    - Lucile Bokobza, philosophe et musicienne

    - Jean-Christophe Dardart, psychologue

    - Ambroise Garel, journaliste

    - Margaux Larre-Perez, docteure en psychologie



    Générique et habillage : Lucile Bokobza



    Montage : Ambroise Garel



    Logo et illustrations : Guillaume Baychelier



    Liste non exhaustive des œuvres citées dans cet épisode :



    Livres et articles

    - Pierre Ancet, Phénoménologie des corps monstrueux

    - Didier Anzieu, le moi peau

    - H.P. Lovecraft, Dans l'abîme du temps

    - Jean-Paul Sartre, La Nausée

    - Virginia Woolf, De la maladie



    Films, vidéos et documentaires

    - Elephant Man, David Lynch

    - Freaks, Tod Browning

    - History of Violence, David Cronenberg

    - La Mouche, David Cronenberg

    - Tetsuo, Shinya Tsukamoto

    - Tokyo Fist, Shinya Tsukamoto



    Jeux vidéo

    - Bioshock, Irrational Games

    - Metro 2033, 4A Games

    • 1h 18 min

Avis

4,9 sur 5
16 notes

16 notes

Fant_ ,

Excellent

Tentative de comprendre notre monde intérieur au travers de l’horreur, confrontation avec l’incompréhensible, comme il est dit dans l’introduction, c’est érudit et passionnant ! J’ai hâte d’entendre les prochains épisodes.

Classement des podcasts dans Culture et société

France Inter
Slate.fr
France Culture
Thinkerview
Clémentine Galey
MyBetterSelf

D’autres se sont aussi abonnés à…