39 épisodes

Trentenaire, blanc, hétéro, cisgenre, marié et père, Thomas Messias est ce genre de personnes qu'on entend déjà beaucoup trop dans les médias, y compris sur des sujets qu'elles ne maîtrisent pas toujours. Tous les quinze jours dans "Mansplaining", il questionne un sujet qu'il connait, la masculinité, pour rappeler qu'elle n'est pas unique… mais plurielle.

Mansplaining Slate.fr

    • Culture et société
    • 4.8, 764 notes

Trentenaire, blanc, hétéro, cisgenre, marié et père, Thomas Messias est ce genre de personnes qu'on entend déjà beaucoup trop dans les médias, y compris sur des sujets qu'elles ne maîtrisent pas toujours. Tous les quinze jours dans "Mansplaining", il questionne un sujet qu'il connait, la masculinité, pour rappeler qu'elle n'est pas unique… mais plurielle.

    «Papa», laisse pleurer ton fils

    «Papa», laisse pleurer ton fils

    Il y a tout juste 15 ans sortait Papa, road movie dans lequel un père (Alain Chabat) et son fils (Martin Combes) traversaient la France dans une Volvo vieillissante. Aujourd'hui encore, le deuxième film de Maurice Barthélémy reste l'une des observations les plus fines et les plus bouleversantes du rapport père-fils qu'il ait été donné de voir. Et bon anniversaire.
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:
    Papa (Maurice Barthélémy, 2005)
    Niagara, «Soleil d’hiver»
    Bonhomme, Laurent Sciamma 

    • 14 min
    «Manic Pixie Dream Girls», femmes extra pour hommes ordinaires

    «Manic Pixie Dream Girls», femmes extra pour hommes ordinaires

    On les croise dans les comédies indépendantes américaines, mais pas seulement: les Manic Pixie Dream Girls, ce sont ces jeunes femmes qui plaisent aux hommes parce qu'elles semblent sortir de l'ordinaire. Ils s'en servent pour redorer leur égo et se sentir plus conquérants. Un stéréotype qui rencontre plus d'une résonance dans la vie réelle…
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:
    Fast (Dante Desarthe, 1995)
    Le cinquième élément (Luc Besson, 1997)
    Presque célèbre (Cameron Crowe, 1999)
    Garden State (Zach Braff, 2004)
    Rencontres à Elizabethtown (Cameron Crowe, 2005)
    Première apparition du terme «Manic Pixie Dream Girl»
    (500) jours ensemble (Marc Webb, 2009)Perdrix (Erwan Le Duc, 2019)
    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 15 min
    L'homme invisible, un prédateur comme les autres

    L'homme invisible, un prédateur comme les autres

    Frappés par une malédiction ou désireux de tester leurs propres créations scientifiques, les hommes invisibles se transforment parfois en prédateurs de la pire espèce. L'invisibilité, c'est une façon moderne et futée de parler des différentes façons d'envisager sa masculinité et la façon dont on peut choisir d'accepter ou de rejeter la domination masculine…
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:
    Les Aventures d'un homme invisible (John Carpenter, 1992)
    Mes doubles, ma femme et moi (Harold Ramis, 1996)
    Hollow Man, l'homme sans ombre (Paul Verhoeven, 2000)
    Invisible Man (Leigh Whannell, 2019)
    Paul Verhoeven, Total spectacle (sous la direction d'Axel Cadieux, Playlist Society, 2016)
    En finir avec la culture du viol (Noémie Renard, Les Petits Matins, 2018)
    L'Angle mort (Patrick Mario Bernard & Pierre Trividic, 2019)
    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 16 min
    Le foot féminin peut-il s'affranchir des hommes?

    Le foot féminin peut-il s'affranchir des hommes?

    D'Amel Majri à Megan Rapinoe, d'Ada Hegerberg à Lucy Bronze, les grands noms du football féminin se font enfin connaître du grand public. La médiatisation de la dernière Coupe du monde est également un indicateur fort. Mais le foot reste aujourd'hui encore un sport très marqué par des codes masculins, à l'image du regard que le cinéma porte sur lui…
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:
    Joue-la comme Beckham (Gurinder Chadha, 2002)
    Comme des garçons (Julien Hallard, 2018)
    Une belle équipe (Mohamed Hamidi, 2019) 
    She’s the man (Andy Fickman, 2006)
    Hors-jeu (Jafar Panahi, 2005)
    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 14 min
    Le «female gaze» doit réinventer le cinéma

    Le «female gaze» doit réinventer le cinéma

    2020, l'année du regard féminin? Le livre d'Iris Brey, Regard féminin - Une révolution à l’écran, a théorisé le «female gaze» et réaffirmé la nécessité de changer la façon de filmer les femmes. Quant à Gaze, la revue en devenir de Clarence Edgard-Rosa, elle participera à une autre forme de narration, pour que jamais plus le point de vue masculin ne soit considéré comme neutre.
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:
    Le KissKissBankBank de Gaze
    On change la façon de filmer les femmes avec Iris Brey, Quotidien, TMC
    Le Regard féminin – Une révolution à l’écran, Iris Brey, éditions de l’Olivier
    Thelma et Louise (Ridley Scott, 1991)
    Titanic (James Cameron, 1997)
    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 14 min
    Hors-série: les hommes à l'épreuve du confinement

    Hors-série: les hommes à l'épreuve du confinement

    Le confinement, ce sont aussi des injonctions, des inégalités, des risques de violences… Un vrai catalyseur de tous les phénomènes observables habituellement. Tout peut s'accélérer, s'aggraver, mal tourner, sauf peut-être si on se ménage des portes de sorties, qu'elles soient virtuelles ou non.
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:
    Nos enfants chéris (Benoît Cohen, 2002)
    Bug (William Friedkin, 2006) 
    Take shelter (Jeff Nicholas, 2011) 
    Cube (Vincenzo Natali, 1997)
    Tweet de @nlqualls 
    Post Instagram du Collectif PAF
    «Chinese families see surge in domestic violence amid COVID-19 lockdown», Global Times
    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 11 min

Avis d’utilisateurs

4.8 sur 5
764 notes

764 notes

Miss Staire ,

Mes gâteaux préférés

Alors je suis pas d’accord les Sprits c’est de la bombe !! C’est tout mes goûters d’enfance avec un petit verre de « bébé rose » (lait+sirop) ! 😂

carolinedh ,

Culture et féminisme

Les films sont un très bon vecteur pour parler de féminisme. Merci !

Clmnc ,

Très intéressant

Le podcast aborde la pop culture (films, séries, émissions tv, divertissements) du point du vue de la masculinité et des rapports homme/femme. Intéressant pour changer de point de vue sur des films connus ou sur des sujets du quotidien.
Les masculinistes détesteront.
Mais la plupart des hommes hétéros, même si ça risque de leur être désagréable au début tant les poussera sans doute à la remise en question, gagneront à écouter ces épisodes : vos compagnes vous remercieront.

Classement des podcasts dans Culture et société

D’autres se sont aussi abonnés à

Plus par Slate.fr