25 épisodes

Depuis plus de 30 ans, le Pavillon de l’arsenal a constitué une bibliothèque unique d’archives qui réunit ceux qui conçoivent la ville : architectes, urbanistes, paysagistes…
Leurs paroles nous font pénétrer dans l’intimité de leur travail et la complexité de leur métier.
Leurs récits racontent les paysages que nous connaissons aujourd'hui.

Paroles d'architectes Pavillon de l'Arsenal

    • Culture et société
    • 4.0 • 2 notes

Depuis plus de 30 ans, le Pavillon de l’arsenal a constitué une bibliothèque unique d’archives qui réunit ceux qui conçoivent la ville : architectes, urbanistes, paysagistes…
Leurs paroles nous font pénétrer dans l’intimité de leur travail et la complexité de leur métier.
Leurs récits racontent les paysages que nous connaissons aujourd'hui.

    • video
    Henri Gaudin- Paris d'architectes - 2/4

    Henri Gaudin- Paris d'architectes - 2/4

    Diplômé des beaux-arts, Henri Gaudin a d'abord travaillé aux Etats-Unis. De retour en France dans les années 70, il est remarqué pour un projet à Maurepas (1975 - 1981) et un nouveau développement urbain à Saint-Quentin-en-Yvelines. Il y exprime son attachement à la « rue » de la cité médiévale. D'autres commissions résidentielles suivront, notamment celles d'Évry-Courcouronnes (1982-1985) et du 44 rue de Ménilmontant (1983-1986) à Paris. À la fin des années 1980, il commence à recevoir de grandes commissions publiques comme celles de la ville d'Amiens, de l'Université de Picardie, (1993), puis celle de Paris avec le réaménagement du Stade Charléty, dont la première phase se termine en 1994 et qu'il a co-signé avec son fils Bruno Gaudin.
    Contrairement à la démarche habituelle, avec ce cycle de conférences initié en 1993, la théorie se fonde sur la pratique. Le Pavillon de l'Arsenal laisse libre cours à la pensée d'architectes, auteurs de grands projets parisiens et qui, à ce titre, sont susceptibles de perpétrer un débat tout en émettant leur point de vue sur Paris, son identité en regard de son passé et son devenir.

    • video
    Pierre Riboulet - Paris d'architectes - 1/4

    Pierre Riboulet - Paris d'architectes - 1/4

    Pierre Riboulet, Grand Prix d'architecture 1981, s'est fait connaître au sein de l'Atelier de Montrouge (ATM) dans lequel il évoluait aux côtés de Jean Renaudie, Gerard Thurnauer et Jean-Louis Véret avant de travailler à son compte. Sa production comporte de grandes commandes publiques dont une trentaine d'hôpitaux, des bibliothèques ou équipements d'enseignement. Il a notamment réalisé à Paris l'hôpital Robert Debré ou l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées. Ses réalisations s'illustrent par l'attention portée aux sites et aux programmes, au bien-être des usagers et à la composition. En marge de ces projets, il mène également une activité d'urbaniste, se chargeant souvent d'études de grande ampleur, telle que la Plaine Saint-Denis (1990-1994)
    Contrairement à la démarche habituelle, avec ce cycle de conférences initié en 1993, la théorie se fonde sur la pratique. Le Pavillon de l'Arsenal laisse libre cours à la pensée d'architectes, auteurs de grands projets parisiens et qui, à ce titre, sont susceptibles de perpétrer un débat tout en émettant leur point de vue sur Paris, son identité en regard de son passé et son devenir.

    • video
    Socks Studio - Studio Prouvé 8/8

    Socks Studio - Studio Prouvé 8/8

    Le STUDIO PROUVÉ donne la parole à une génération émergente d'architectes, d'ingénieurs et de critiques afin de questionner l'espace au regard de la conception technique de Jean Prouvé, de ses procédés de fabrication, de sa structure et de sa mise en oeuvre. Dernière intervenante : l'architecte Mariabruna Fabrizio, de Socks Studio.
    « Je pars de cette phrase fondatrice de Jean Prouvé que je propose que nous examinions pour en mesurer tous les corollaires: "Je n'ai jamais eu une vision ou une forme à l'esprit, je n'ai pas de style. Je n'ai jamais dessiné de formes. J'ai fait des constructions qui avaient une forme". Conférence enregistrée en public depuis l'école « nomade » conçue par Jean Prouvé et réinstallée Place de la Concorde par la galerie Patrick Seguin, dans le cadre de la FIAC 2018.

    • video
    Thomas Raynaud - Studio Prouvé 7/8

    Thomas Raynaud - Studio Prouvé 7/8

    Le STUDIO PROUVÉ donne la parole à une génération émergente d'architectes, d'ingénieurs et de critiques afin de questionner l'espace au regard de la conception technique de Jean Prouvé, de ses procédés de fabrication, de sa structure et de sa mise en oeuvre.
    Septième des huit intervenants : l'architecte Thomas Raynaud.
    « Il y a quantité de manières de parler d'architecture, disons dans sa forme construite. On peut s'amuser à décrire un bâtiment, le mesurer, chiffrer son coût, quantifier ses performances, disséquer son programme, analyser son contexte ou même l'examiner avec une vision plus ésotérique en tentant de décrypter une forme de narration ou de fiction qui serait inhérente à sa fabrication. Je propose de revenir sur la parole de Jean Prouvé, parole sur laquelle je me fonderai pour parler d'architecture ou plus précisément de la manière dont il l'appréhende »
    Conférence enregistrée en public depuis l'école « nomade » conçue par Jean Prouvé et réinstallée Place de la Concorde par la galerie Patrick Seguin, dans le cadre de la FIAC 2018.

    • video
    OFC - Studio Prouvé 6/8

    OFC - Studio Prouvé 6/8

    Le STUDIO PROUVÉ donne la parole à une génération émergente d'architectes, d'ingénieurs et de critiques afin de questionner l'espace au regard de la conception technique de Jean Prouvé, de ses procédés de fabrication, de sa structure et de sa mise en oeuvre. Sixième des huit intervenants : Mathias Gervais de Lafond, architecte fondateur de l'agence O.F.C.
    "« Je n'ai jamais eu une vision ou une forme à l'esprit. Je n'ai pas de style. Je n'ai jamais dessiné de formes. J'ai fait des constructions qui avaient des formes. » Avec cette citation, Jean Prouvé affirme la dépendance qu'entretient la forme architecturale vis-à-vis de l'acte de bâtir. Je partage cette idée et ce qui me semble intéressant d'examiner aujourd'hui, c'est de quoi peut dépendre le système constructif."
    Conférence enregistrée en public depuis l'école « nomade » conçue par Jean Prouvé et réinstallée Place de la Concorde par la galerie Patrick Seguin, dans le cadre de la FIAC 2018.

    • video
    Nicolas Dorval - Studio Prouvé 5/8

    Nicolas Dorval - Studio Prouvé 5/8

    Le STUDIO PROUVÉ donne la parole à une génération émergente d'architectes, d'ingénieurs et de critiques afin de questionner l'espace au regard de la conception technique de Jean Prouvé, de ses procédés de fabrication, de sa structure et de sa mise en oeuvre. Cinquième des huit intervenants : l'architecte Nicolas Dorval-Bory.
    "Jean Prouvé affirmait que son travail consistait simplement à comprendre où et comment plier la tôle ou le bois pour aboutir à une certaine performance, sans formalisme préconçu, sans l'objectif de vouloir ressembler à quelque chose de particulier. Il y a dans cette idée une recherche de neutralité, une volonté d'absence de narration formelle qui peut caractériser notre travail."
    Conférence enregistrée en public depuis l'école « nomade » conçue par Jean Prouvé et réinstallée Place de la Concorde par la galerie Patrick Seguin, dans le cadre de la FIAC 2018.

Avis d’utilisateurs

4.0 sur 5
2 notes

2 notes

Classement des podcasts dans Culture et société