473 épisodes

Storiavoce est un podcast exclusivement consacrée à l'histoire. Storiavoce s'adresse à un grand public cultivé, étudiant et universitaire.
Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Storiavoce Storiavoce

    • Éducation
    • 4,7 • 170 notes

Storiavoce est un podcast exclusivement consacrée à l'histoire. Storiavoce s'adresse à un grand public cultivé, étudiant et universitaire.
Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    L'Italie fascinée par l'Égypte : à la découverte du Musée égyptologique de Turin, avec Cédric Gobeil

    L'Italie fascinée par l'Égypte : à la découverte du Musée égyptologique de Turin, avec Cédric Gobeil

    Le succès des "expositions-événements" sur l'Égypte ancienne, notamment sur Toutankhamon en 2019, parle de lui-même : la terre des Pharaons nous fascine toujours autant. Comment en effet ne pas se sentir appelé par les rives sacrées du Nil, ne pas s’émerveiller devant ses pyramides, ses temples et l’habileté de ceux qui les ont construits ? Comment ne pas être troublé par cette civilisation hantée par l’éternité ? Mais sait-on que la route qui mène à Thèbes ou à Memphis passe par… Turin ? C’est ce qu’affirmait en tous cas Jean-François Champollion. La capitale du Piémont, en Italie, abrite en effet le plus ancien musée des antiquités égyptiennes et le plus important au monde après celui du Caire. Sarcophages, momies, statues monumentales, papyrus et objets usuels : pas moins de 40 000 pièces exceptionnelles dans ce musée créé dans le sillage de la campagne d'Égypte (1798-1801) s'y trouvent, dont le célèbre Canon royal de Turin - étudié par Champollion -, le temple rupestre d'Ellesiya ou la tombe de Kha et Merit.
    L'invité : Cédric Gobeil est conservateur au Musée des antiquités égyptiennes de Turin, archéologue de la vie quotidienne et de la culture matérielle durant la période du Nouvel Empire. Il est également professeur d'égyptologie à l'Université américaine du Caire et professeur associé au département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).
    Cette émission est enregistrée en partenariat avec le numéro 87 du magazine Histoire & Civilisations qui propose le dossier suivant : "Pourquoi l'Égypte nous fascine-t-elle". Offre promotionnelle exclusive pour un abonnement au magazine Histoire & Civilisations en cliquant ici.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 36 min
    Qu’est-ce qu’une tablette cunéiforme ? avec Philippe Clancier [1/3]

    Qu’est-ce qu’une tablette cunéiforme ? avec Philippe Clancier [1/3]

    [La Mésopotamie 1/3] Quand apparaissent les tablettes cunéiformes ? Comment se présentent-elles physiquement et comment étaient-elles confectionnées ? Est-ce que les historiens possèdent un fonds important de tablettes ? Sait-on comment elles étaient conservées et stockées ? Est-ce que la civilisation mésopotamienne possédait des archives et des bibliothèques comme nous l’entendons aujourd’hui ? Dans une nouvelle série de nos Cours d’Histoire, l’historien Philippe Clancier nous propose une découverte de la Mésopotamie au lendemain de la chute de Babylone en 539 av. J.-C. Dans un premier volet, il se penche sur les tablettes cunéiformes. La semaine prochaine, nous partirons à la découverte de la Babylonie, province impériale de l’Empire perse. Enfin, nous verrons s’il existe des sciences et un savoir en Mésopotamie, au même titre qu’il existe une science et un savoir hellénistiques.  
    L’invité : Philippe Clancier est maître de conférences à l’Université Panthéon-Sorbonne. Ses travaux portent sur l’histoire mésopotamienne du Ier millénaire d’un point de vue politique, culturel et économique. Il est est le porteur du programme NimRoD : bibliothèques de l’Antiquité, financé par le Labex Les Passés dans le présent. Il assure la coordination scientifique de l’ensemble du programme. Il est un des co-auteurs chez Belin(collection Mondes anciens) du volume consacré à La Mésopotamie (1040 pages, 58€).
    À lire aussi :
    "Mésopotamie : des loisirs pour oublier les difficultés du quotidien" : https://bit.ly/3qTMYae
    "Comment les cunéiformes de Mésopotamie ont-ils été déchiffrés" : https://bit.ly/3BUa2f7


    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 21 min
    Faut-il se sentir coupable de notre histoire ? avec Maroun Eddé

    Faut-il se sentir coupable de notre histoire ? avec Maroun Eddé

    Depuis plusieurs années déjà, l’Occident en général, c’est-à-dire l’Europe occidentale mais aussi l'Amérique du Nord, est entrés dans une forme de culpabilité à l’égard de son histoire. Dans une société qui doute d’elle-même, nous sommes à l’ère de la repentance. La morale s’est ainsi invitée dans les débats historiques, mais aussi dans les livres de nos collégiens et lycéens. Storiavoce vous propose aujourd’hui de mieux comprendre ce sentiment de culpabilité et mieux saisir notre propre relation à l’histoire : comment expliquer tout d’abord ce phénomène de repentance ? A-t-il des aspirations légitimes ? Faut-il distinguer responsabilité juridique et responsabilité historique ? L’histoire, d’ailleurs, peut-elle être morale ? Peut-on accuser un peuple entier pour des faits qui se sont produits il y a plusieurs siècles ? Faut-il se sentir coupable de notre histoire ?
    L'invité : Maroun Eddé est philosophe et essayiste français, diplômé de Sciences Po et de l'École normale Supérieure. D'origine libanaise, il s'intéresse à la question de la mémoire des crimes du passé et à leur héritage dans le présent. Il vient de publier son premier essai aux éditions Bouquins, La mémoire coupable, dans lequel il analyse le poids des crimes historiques dans l'inconscient collectif européen et s'interroge sur les voies possibles pour les réparer.
    À lire aussi :
    "Esclavage : vendus sur les marchés" : https://bit.ly/3qV2G4X
    "Les États-Unis restituent à l’Irak 17 000 antiquités" : https://bit.ly/3DHmD71


    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 40 min
    Contester sous l'Ancien Régime, avec Michelle Bubenicek

    Contester sous l'Ancien Régime, avec Michelle Bubenicek

    Les doléances ou « cahiers de doléances » restent intimement liés à la Révolution française, puisqu’ils ont été rédigés en vue de préparer les États généraux de 1789. On y faisait part de ses souhaits, de ses récriminations, autrement dit de ses vœux ou de ses doléances. On sait moins que les doléances furent en usage tant à l’époque médiévale qu’à l’époque moderne. Storiavoce vous propose de vous arrêter sur une pratique, la plainte politique, qui, sous l’Ancien Régime, visait à réguler les rapports entre les gouvernés et les gouvernants. Qui avait le pouvoir de rédiger ces doléances ? Comment s’exprimaient-t-elles ? Quelle importance le pouvoir donnait-il à ces récriminations ? Les doléances constituaient-elle une délimitation du pouvoir monarchique ?
    L’invitée : archiviste-paléographe et professeur des Universités, Michelle Bubenicek est directrice de l’École nationale des Chartes. Avec François Foronda, elle a dirigé l’ouvrage Doléances, la plainte politique, voie de régulation des rapports gouvernés-gouvernants (XIII-XVIIIe siècle), Coll. Études et rencontres de l’École des Chartes ( 34 €, 280 pages).
    À lire aussi :
    "La dette de l’État, poison de l’Ancien Régime" : https://bit.ly/3QzZjLg "Les États généraux : le reflet d’une société d’ordres" : https://bit.ly/3RSvyX1
    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 47 min
    La Russie et ses peuples, des origines à la révolution de 1917, avec Pierre Gonneau

    La Russie et ses peuples, des origines à la révolution de 1917, avec Pierre Gonneau

    "Tsar de toutes les Russies" est le titre que se donnent les souverains russes depuis Ivan le Terrible (XVIe siècle), même si le titre d’empereur a été préféré par Pierre le Grand (XVIIe siècle). Que signifie ce pluriel ? Que nous dit-il sur la mentalité politique de la Russie et plus généralement sur son histoire ? L'évènement fondateur de la Russie date de 862. Les habitants Novgorod, en proie à l'anarchie et aux conflits, auraient fait appel au peuple varègue pour les gouverner. Comment est née la Russie à partir de cet immense territoire morcelé en plusieurs entités ? Quelle unité et quelle identité pour cette mosaïque géographique de peuples, de religions, de civilisations ? Comment écrire l’histoire de ce pays souvent décrit comme incompréhensible et fascinant ? L'État fort est-il nécessaire pour échapper au chaos ?
    L'invité : Pierre Gonneau est historien, spécialiste de la Russie, professeur à Sorbonne Université et directeur d’études à l’EPHE. Il est l'auteur d'ouvrages de référence sur la Russie : Des Rhôs à la Russie : histoire de l’Europe Orientale (v. 730-1689) (PUF, 2012, 696 pages, 49 €), Histoire de la Russie, d’Ivan le Terrible à Nicolas II. 1547-1917 (Tallandier, 2016, 544 pages, 24.90 €), Novgorod : histoire et archéologie d’une république russe médiévale (970-1478) (CNRS éditions 2021, 248 pages, 29 €).
    Une émission enregistrée en partenariat avec le numéro 86 du magazine Histoire & Civilisations qui propose le dossier suivant : "L'empire russe d'Ivan le Terrible à Poutine". Offre promotionnelle exclusive pour un abonnement au magazine Histoire & Civilisations en cliquant ici.
    À lire aussi :
    "Russie : l'expansion sans fin d'un empire" : https://bit.ly/3KR455K"Impérialisme soviétique : quand l’URSS étend ses frontières" : https://bit.ly/3x5eFQN

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 50 min
    Itinéraire d'un livre : "L'Histoire de France" de Victor Duruy, avec Jean-Charles Geslot

    Itinéraire d'un livre : "L'Histoire de France" de Victor Duruy, avec Jean-Charles Geslot

    Tout au long du XIXe siècle, l’histoire de France est à la mode. Si elle est considérée comme un enseignement noble et nécessaire, l’édition des manuels dépend directement des enjeux économiques et financiers du monde de l’édition. L’Histoire de France écrite par Victor Duruy (1811-1894) a une place particulière dans le paysage éditorial, car son auteur devient ministre en 1863. Comment conçoit-t-il son Histoire de France ? Son contenu est-il radicalement différent de celui des manuels actuels ? Quel est le rôle de Louis Hachette, l’éditeur de Victor Duruy, dans le succès du livre ? En quoi sa réception critique nous renseigne-t-elle sur les tensions idéologiques qui divisent alors la France ? Qu’est-ce que cette Histoire de France, qui fit rêver Charles Péguy, nous apprend-elle sur l’histoire sociale et culturelle de la France dont les écoliers connurent la craie, le grand tableau sombre et l’instituteur de noir vêtu ?
    L’auteur : Jean-Charles Geslot est maître de conférences à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, spécialiste de l’histoire culturelle des XIXe et XXe siècles. Il vient de publier : Histoire d’un livre. L’Histoire de France de Victor Duruy (CNRS éditions, 400 pages, 25.00€).
    À lire aussi :
    Cinq bonnes raisons de relire Jules Michelet : https://bit.ly/3AMTl3HBaptême de Clovis : le roi de France qui est devenu catholique : https://bit.ly/3cPe1jC
    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 47 min

Avis

4,7 sur 5
170 notes

170 notes

SylvainDenisDA ,

Merveilleux

Le meilleur podcast d’Histoire dit professionnel fier d’être abonné aux journaux du groupe Le Monde

François J. D ,

Un must !

Sujets variés et riches se succèdent avec régularité, portés par des intervenants de grande qualité qui ont le souci d’une véritable démarche historique. Une très belle découverte et un must pour les amoureux de l’histoire !

AEtxegorri ,

Excellent

Un excellent podcast qui permet de découvrir des pans peu connus de l’histoire ou d’en redécouvrir certains que l’on pensait trop bien connaître.

Classement des podcasts dans Éducation

Nouvelles Écoutes
Le Raptor
Choses à Savoir
Chloé Bloom
Clotilde Dusoulier
Quelle Histoire

D’autres se sont aussi abonnés à…

Fanny Cohen Moreau
Paroles d'histoire
Richard Fremder
France Culture
France Culture
Radio Classique