5 episodes

Enchères On Air, le podcast de La Gazette Drouot, propose tous les premiers mercredis du mois un voyage auditif dans le monde feutré des enchères.
À travers un objet ou une collection vendue à Drouot, chaque épisode abordera une période de l’histoire de l’art, le travail d’un artiste et le contexte créatif d’une époque. Il décryptera également les multiples facettes d’une vente aux enchères, et plus largement du marché de l’art.
Cette immersion sera rythmée par des rencontres avec des acteurs du marché de l’art, commissaires-priseurs, collectionneurs ou experts, et du milieu culturel, conservateurs, universitaires…
Dédié au néophyte comme à l’amateur avisé, ce podcast permet de découvrir toute l’histoire des œuvres, de leur genèse à leur passage sur le marché. Riche et varié, l’univers des objets offre la possibilité de rencontres aussi surprenantes qu’inattendues, touchant à des domaines aussi divers que le patrimoine, l’histoire, la société, les sciences ou l’esthétique. Les salles de ventes aux enchères, en leur offrant l’opportunité d’une nouvelle vie, sont leur éphémère tribune.

Enchères On Air La Gazette Drouot

    • Arts

Enchères On Air, le podcast de La Gazette Drouot, propose tous les premiers mercredis du mois un voyage auditif dans le monde feutré des enchères.
À travers un objet ou une collection vendue à Drouot, chaque épisode abordera une période de l’histoire de l’art, le travail d’un artiste et le contexte créatif d’une époque. Il décryptera également les multiples facettes d’une vente aux enchères, et plus largement du marché de l’art.
Cette immersion sera rythmée par des rencontres avec des acteurs du marché de l’art, commissaires-priseurs, collectionneurs ou experts, et du milieu culturel, conservateurs, universitaires…
Dédié au néophyte comme à l’amateur avisé, ce podcast permet de découvrir toute l’histoire des œuvres, de leur genèse à leur passage sur le marché. Riche et varié, l’univers des objets offre la possibilité de rencontres aussi surprenantes qu’inattendues, touchant à des domaines aussi divers que le patrimoine, l’histoire, la société, les sciences ou l’esthétique. Les salles de ventes aux enchères, en leur offrant l’opportunité d’une nouvelle vie, sont leur éphémère tribune.

    Jusepe de Ribera, grand promoteur du Caravagisme

    Jusepe de Ribera, grand promoteur du Caravagisme

    Le cinquième épisode d’Enchères On Air mène à la rencontre de deux personnages énigmatiques. Le premier – le sujet – semble misérable, mais malicieux, tout en étant manifestement un maître des mathématiques ou de la géométrie. Le second n’est autre que l’auteur du tableau, Jusepe de Ribera (1591-1652), un artiste majeur du XVIIe siècle qui aimait cultiver une certaine singularité.
    Jusepe n’a qu’une vingtaine d’années lorsqu’il peint cette figure d’Heureux géomètre vendue 1 820 000 € à Drouot, le 16 juin 2020, par la maison Daguerre. L’attribution sans conteste de cette toile à Ribera n’aurait pu se faire vingt ans auparavant, lorsque la période romaine de l’artiste – qui précède une carrière napolitaine couronnée de succès – était encore méconnue.
    Cette figure si singulière, ridée à l’excès et au regard impertinent, Ribera l’adorait. Le modèle, évocateur d’une beauté nouvelle révélée par Caravage, celle de la rue, avait beaucoup de succès auprès de plusieurs autres artistes à Rome. « L’Espagnolet », tel que le peintre était surnommé, le choisit ici pour incarner un savant dont l’identité inconnue participe au mystère du tableau.
    Considéré comme le plus grand peintre caravagesque de son temps, Ribera ne peut être évoqué sans parler du Caravage et de la révolution artistique qu’il initie à la fin du XVIe siècle.
    Marketing et stratégie commerciale seront également abordés dans cet épisode. D’une part la campagne de communication artistique mise en œuvre par l’Église pour faire face à la montée du protestantisme, et d’autre part la création du « mythe Ribera » par Mancini, biographe contemporain et collectionneur de l’artiste, histoire de profiter du marché lucratif généré par les peintures du Caravage.
    Ce voyage dans la ville papale en pleine effervescence créative est rythmé par les interventions de Stéphane Pinta, expert en art ancien au sein du Cabinet Turquin, Guillaume Kientz, conservateur de l’art européen au Kimbell Art Museum, au Texas, et ancien conservateur au musée du Louvre, et Maître Benoît Derouineau, commissaire-priseur de la maison Daguerre.
    Production : La Gazette Drouot - Écriture : Adélaïde Stephan - Montage : Zaki Allal

    • 25 min
    Fernand Léger en contrastes et en couleurs

    Fernand Léger en contrastes et en couleurs

    En octobre, le traditionnel mois de la FIAC à Paris, le podcast Enchères On Air célèbre l’art moderne à travers les œuvres de Fernand Léger (1881-1955) conservées depuis des décennies par son ami et historien de l’art Frank Elgar (1899-1978).
    La maison Tessier & Sarrou dispersait le 2 juillet 2020 la collection de ce critique d’art. Proche des artistes modernes qu’il analyse et commente, Frank Elgar constitue au fil de ses travaux une collection de tableaux, dessins, sculptures et livres souvent offerts et/ou dédicacés par leur auteur.
    Les œuvres de Fernand Léger réunies dans cet ensemble reflètent le lien étroit qui unissait l’artiste et son critique. Huiles sur toile, gouaches préparatoires, dessin à l’encre, collage et céramique : la quasi-totalité des techniques utilisées par Léger dans son œuvre est représentée.
    Cet épisode est ainsi l’occasion d’aborder le travail d’un artiste majeur et singulier du XXe siècle, qui traverse tous les courants artistiques de son époque en refusant les catégories. Nous explorerons son rapport à la couleur, sa théorie des contrastes, la résonance de la guerre dans son œuvre, son processus créatif et son expérimentation de la céramique à la toute fin de sa carrière.
    Julie Guitterez, conservatrice du patrimoine au musée Fernand Léger à Biot, nous guide dans un voyage à travers les œuvres de Léger. Éric Schoeller, expert en art moderne de la vente, et Maître Rodolphe Tessier, commissaire-priseur, nous offrent, le récit de cette exceptionnelle dispersion.
    Production : La Gazette Drouot - Écriture : Adélaïde Stephan - Montage : Zaki Allal

    • 23 min
    Pieuse bande dessinée à l’heure médiévale

    Pieuse bande dessinée à l’heure médiévale

    Au rythme des prières monacales, le troisième épisode du podcast Enchères On Air livre les mystères d’un précieux manuscrit réalisé à l’aube du XVIe siècle.
    Vendu à Drouot le 5 juin 2020 par la maison Binoche et Giquello, le livre d’Heures intitulé pour la vente « les Heures de G et H » permet la redécouverte d’un enlumineur anonyme mais incontournable des années 1500 en France : le Maître de Spencer 6.
    Orné d’images et de motifs aux couleurs flamboyantes, ce petit manuscrit du quotidien, religieux et familial, conjugue l’esthétique des plus beaux ouvrages réalisés dans le Berry cent ans plus tôt et les innovations de son auteur.
    Aux côtés d’Ariane Adeline, l’expert de la vente, nous parcourons les pages de ce livre exceptionnel, abordant sous tous les angles le livre d’Heures, support de dévotion emblématique du Moyen-Âge et écrin majeur de la production picturale de l’époque.
    Marie-Pierre Dion, conservatrice générale des Bibliothèques du Musée Condé à Chantilly, explore pour nous le plus grand chef-d’œuvre de l’enluminure du XVe siècle, les Très Riches Heures du Duc du Berry, source d’inspiration essentielle du Maître de Spencer 6.
    Enfin, Maître Alexandre Giquello, Président de Drouot Patrimoine, apporte son regard de commissaire-priseur sur le marché de la bibliophilie, dont Paris est depuis le XVIIIe siècle l’un des centres névralgiques.
    Production : La Gazette Drouot - Écriture : Adélaïde Stephan - Montage : Zaki Allal

    • 26 min
    Portrait satirique d’une fin de siècle

    Portrait satirique d’une fin de siècle

    À travers le regard critique de Théophile Steinlen, le deuxième épisode du podcast Enchères On Air plonge les auditeurs dans la vie quotidienne du Paris de la fin du XIXe siècle.
    En octobre 2019, la maison Beaussant Lefèvre dispersait la collection de Jean-Claude Delauney, au sein de laquelle étaient présentés cinquante dessins de Théophile Steinlen réunis dans deux superbes albums.
    Destinées à la presse, ces œuvres témoignent du bouleversement social que subit la capitale après sa profonde transformation par le Baron Hausmann. L’artiste engagé se positionne comme un reporter de son époque, alors que la presse connaît une période faste, heures de gloire des calembours et caricatures en tous genres.
    La préemption de ces albums par le musée d’Orsay, à Drouot, est également l’occasion d’aborder le processus de préemption, tant du côté des institutions, que des salles de ventes aux enchères.
    Leïla Jarbouai, conservatrice des arts graphiques du musée d’Orsay, nous guide dans la découverte de cette œuvre singulière, aux côtés de l’expert de la vente, Bertrand Meaudre, et du commissaire-priseur, Maître Pierre-Yves Lefèvre.
    Production : La Gazette Drouot - Écriture : Adélaïde Stephan - Montage : Zaki Allal

    • 22 min
    Lèche-vitrine au temps de la Révolution Industrielle

    Lèche-vitrine au temps de la Révolution Industrielle

    Le premier épisode d’Enchères On Air entraîne les auditeurs le long des vitrines des grands magasins, au cœur de la révolution commerciale née dans la seconde moitié du XIXe siècle.
    L’extraordinaire collection d’automates publicitaires dispersée le 12 mars 2020 par la maison AuctionArt - Rémy Le Fur à Drouot permet d’explorer l’inventivité que l’homme a toujours développée pour mettre en mouvement des objets inertes. Au XIXe siècle, la création des grands magasins dans des villes en plein développement a stimulé la créativité des marques pour séduire une large clientèle avide de nouveautés.
    Un commissaire-priseur profite de cette aventure pour décrypter le fonctionnement des ventes aux enchères. L’occasion aussi de se glisser dans les coulisses de Drouot, depuis la préparation de la vente jusqu’à l’ultime coup de marteau.
    Maître Rémy Le Fur et l’expert Michel Roudillon seront les guides de cette découverte.
    Production : La Gazette Drouot - Écriture : Adélaïde Stephan - Montage : Zaki Allal

    • 22 min

Top Podcasts In Arts