63 episodes

«C’est compliqué» est une courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui lui poser une question, vous pouvez l'enregistrer sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique.slate@gmail.com, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01

C'est compliqué Slate.fr

    • Society & Culture
    • 4.5 • 20 Ratings

«C’est compliqué» est une courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui lui poser une question, vous pouvez l'enregistrer sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique.slate@gmail.com, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01

    Faut-il sauver son couple à tout prix?

    Faut-il sauver son couple à tout prix?

    «Je ne sais plus s'il faut se battre pour sauver mon couple et cette future famille.» Floriane, 38 ans, est tombée enceinte et a décidé de garder le bébé contre l'avis de son compagnon. Elle vit aujourd'hui une réelle opposition entre ses désirs et son couple. Quelle place doit-on donner au couple par rapport à nos besoins et nos désirs personnels?
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est Compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Emmanuelle Ameille est «coach intuitive révélatrice d’Être ». Elle peut être contactée via son site internet: www.emmanuelleameille.com 
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 15 min
    J'ai grandi avec une mère bipolaire

    J'ai grandi avec une mère bipolaire

    «Avoir une mère bipolaire, c'est devoir faire une croix sur la présence maternelle.» Yohann, 22 ans, a grandi dans un foyer brisé, seul avec sa mère bipolaire qui refuse les soins et est dépendante affectivement d'hommes qui la maltraitent. «J'ai dû grandir vite, trop vite...» Comment se reconstruit-on après avoir vécu dans une famille dysfonctionnelle?
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est Compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 22 min
    Pourquoi est-ce que je ne tombe que sur des mecs immatures?

    Pourquoi est-ce que je ne tombe que sur des mecs immatures?

    «J'enchaîne les relations avec des hommes qui vivent chez leur parents, ne sont pas autonomes financièrement ou pas assez matures.» Coralie, 27 ans, semble toujours tomber sur le même type d'hommes quand elle cherche à se mettre en relation. Elle se demande comment sortir de ce schéma qui ne lui apporte rien.
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est Compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:


    «Les villes où l'écart entre le nombre d'hommes et de femmes célibataires est le plus grand», Slate.fr

    Les statistiques sur les célibataires à Paris (2017), par François Kraus de l'IFOP, mis en infographie par My Little Paris



    Thread Twitter du responsable de la Fondation Abbé Pierre qui met l'accent sur les personnes seules face au mal-logement

     
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 20 min
    J'ai honte de vouloir réaliser mon rêve

    J'ai honte de vouloir réaliser mon rêve

    Je n'ai jamais vraiment trouvé ma voie. Aujourd'hui, mon côté artistique prend le dessus.» Mélancholia, 27 ans, se demande si elle doit abandonner son rêve: elle voudrait écrire mais n'assume pas totalement d'être une artiste. «Ça m'obsède depuis un moment et je n'arrive pas à en parler à mon entourage car il serait incapable de comprendre.»
    Pourquoi a-t-on tendance à avoir honte de dire aux autres qu'on a des velléités artistiques? Comment passer outre le blocage du «ça ne marchera pas»?
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est Compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 20 min
    Je souffre du syndrome de l'infirmière

    Je souffre du syndrome de l'infirmière

    «J'ai appris avec le temps à moins donner et avoir plus de fierté.» Après plusieurs thérapies et différentes relations toxiques, Marie, 29 ans, a découvert qu'elle souffrait du syndrome de l'infirmière –le besoin inconscient d'aider ou de sauver son ou sa partenaire. Que dit ce syndrome des personnes qui en sont atteintes? Comment se sort-on de ce schéma relationnel? 
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est Compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 15 min
    Comment trouver l'amour quand on est haut potentiel?

    Comment trouver l'amour quand on est haut potentiel?

    «Je ne compte plus les années de célibat.» Winnie, 31 ans, diagnostiquée haut potentiel, se demande quoi faire pour rencontrer l'amour et l'amitié. «Ce diagnostic est à la fois un cadeau et un fardeau.» Pour une personne surdouée, comment gérer son angoisse dans la périlleuse phase de la drague?
    Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.
    Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est Compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan

    • 16 min

Customer Reviews

4.5 out of 5
20 Ratings

20 Ratings

Top Podcasts In Society & Culture

Listeners Also Subscribed To

More by Slate.fr