218 episodes

« Paroles d’histoire » est un podcast ouvert à toutes les périodes et toutes les approches qui permettent de réfléchir au passé, et à ses liens avec le présent. En invitant des historiennes et des historiens on pourra discuter de livres récents ou classiques, d’historiographie et de méthodologie, de débats et de controverses, et de tous les usages possibles de l’histoire, des plus savants aux plus courants, à l’école, au musée, à la télévision, sur internet. Podcast créé et animé par André Loez.

Paroles d'histoire Paroles d'histoire

    • History
    • 4.4 • 14 Ratings

« Paroles d’histoire » est un podcast ouvert à toutes les périodes et toutes les approches qui permettent de réfléchir au passé, et à ses liens avec le présent. En invitant des historiennes et des historiens on pourra discuter de livres récents ou classiques, d’historiographie et de méthodologie, de débats et de controverses, et de tous les usages possibles de l’histoire, des plus savants aux plus courants, à l’école, au musée, à la télévision, sur internet. Podcast créé et animé par André Loez.

    217. Le travail des historien-ne-s, avec Etienne Anheim, Manon Pignot et Catherine Rideau-Kikuchi

    217. Le travail des historien-ne-s, avec Etienne Anheim, Manon Pignot et Catherine Rideau-Kikuchi

    Émission enregistrée en public le dimanche 10 octobre 2021 aux Rendez-vous de l’histoire de Blois



    Les invité-e-s :



    * Etienne Anheim, directeur d’études à l’EHESS et des éditions de l’EHESS

    * Manon Pignot, MCF HDR à l’Université de Picardie

    * Catherine Rideau-Kikuchi, MCF à l’Université de Versailles Saint-Quentin



    La discussion :



    * Pourquoi étudier le travail de l’historienne et de l’historien ? (1:00)

    * Les RDV de l’histoire de Blois, du travail ? (4:00)

    * Le marché du travail de l’histoire savante et la raréfaction des postes (6:15)

    * Les effets de cette concurrence sur le travail intellectuel (9:30)

    * La conjoncture difficile depuis les années 2010 (12:30)

    * Comment faire exister une communauté savante malgré les clivages entre titulaires et précaires (14:00), malgré les difficultés des enseignants du secondaire (17:30)

    * La tension entre enseignement et recherche (20:00)

    * La lourdeur des tâches administratives (24:00)

    * Des compétences techniques spécifiques qu’il faut développer (31:00)

    * La part de travail invisible des universitaires (32:30)

    * Recensions, expertises (34:00)

    * L’autonomie des universitaires, enjeu politique (35:30)

    * Où en est le rapport hommes / femmes dans la profession historienne ? (39:00)

    * Les soutiens masculins aux combats féministes, et les façons de les prolonger (51:00)

    * Les joies que procure le métier (55:00)

    * Le paradoxe des métiers à passion, épanouissants et parfois aliénants (59:20)

    * (questions du public)

    * D’autres tâches : écriture de manuels, traduction… (1:01:00)

    * Les déséquilibres géographiques entre Paris et province (1:07:50)

    * Les difficultés de collègues du secondaire pour faire une thèse (1:11:00)

    * Ce que la pandémie a changé en termes d’accès (numérique) à des séminaires et des colloques (1:16:00)

    * Peut-on se lasser de son sujet de recherche (et en changer) ? (1:20:00)

    • 1 hr 25 min
    216. Écrire son parcours de recherche, avec Claire Zalc

    216. Écrire son parcours de recherche, avec Claire Zalc

    L’invitée : Claire Zalc, directrice de recherche au CNRS, et directrice d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)



    Le livre : Z ou souvenirs d’historienne, Paris, éditions de la Sorbonne, 2021.

    La discussion :



    * Un genre relativement nouveau, l’autobiographie scientifique, écrite au départ pour une HDR (1:00)

    * Un texte écrit fin 2015, publié en 2020, et traversé par la question du présent et de l’historicité de l’historienne (4:00)

    * Un texte construit en écho à celui de Georges Perec, W ou le souvenir d’enfance (7:45)

    * Une dimension ludique, y compris et surtout dans le travail quantitatif (11:00)

    * La dimension infra-ordinaire du métier (13:15)

    * L’enquête menée autour de Lens, et ses points de départ (15:15)

    * Un terrain qui conduit à aborder la Seconde Guerre mondiale (19:00)

    * Un processus d’écriture à deux avec Nicolas Mariot (21:30)

    * Un travail commun d’archives (26:20)

    * Parmi les questions structurantes de l’enquête : qu’est-ce qu’être Juif et comment sont fixées les identités ou limites des groupes (29:00)

    * La quantification comme outil (31:20)

    * Les difficultés de la publication et de la réception (32:00)

    * Les prolongements de l’enquête et les nouvelles questions posées (35:20) dont le travail sur la micro-histoire de la Shoah (37:30)

    * Le projet Lubartworld et ses enjeux (39:00), un projet de recherche avec ses contraintes particulières (41:00)



    Les références citées dans l’émission :



    * Alain Dewerpe, Charonne, 8 février 1962 : anthropologie historique d’un massacre d’État, Paris, Gallimard, 2006

    * Ivan Jablonka, Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus. Enquête, Paris, Seuil, 2012.

    * Daniel Mendelsohn, Les Disparus, Paris, Flammarion, 2007.

    * Nicolas Mariot et Claire Zalc, Face à la persécution. 991 Juifs dans la guerre, Paris, Odile Jacob, 2010.

    * Claire Zalc, Tal Bruttmann, Ivan Ermakoff, Nicolas Mariot (Éd.), Pour une micro-histoire de la Shoah, Paris, Seuil, 2012.

    • 46 min
    215. Les Annales, tournant réflexif, avec Vincent Azoulay, Camille Lefebvre et Antoine Lilti

    215. Les Annales, tournant réflexif, avec Vincent Azoulay, Camille Lefebvre et Antoine Lilti

     

    Les invité-es : Vincent Azoulay, Camille Lefebvre et Antoine Lilti, directeur et membres du comité de rédaction des Annales, Histoire, Sciences sociales

    Le numéro : Autoportrait d’une revue (Annales Histoire, Sciences sociales, 75/3-4, 2020). Voir les compléments de lecture en ligne.



    La discussion :



    * L’esprit de ce numéro « autoportrait », ni bilan ni programme, qui cherche à faire le point sur les évolutions de la revue (1:45)

    * Le choix d’articles tous écrits de façon collective (6:00)

    * Un numéro pensé de façon cohérente, ce qui se complique à l’heure de la lecture en ligne article par article (7:45)

    * Une tonalité réflexive et parfois autocritique (11:15)

    * Un effort d’objectivation statistique de ce que publient les Annales (17:00) et de qui compose son comité (19:00)

    * Retour sur un épisode important dans la vie de la revue, le « tournant critique », à la fin des années 1980 (20:00) et le rôle joué par Bernard Lepetit (25:00)

    * L’ouverture plus récente de la revue à des aires culturelles non européennes (28:00)

    * Le trajet d’un texte soumis à la revue (33:00)

    * L’enjeu important de la traduction en anglais désormais intégrale (37:45)

    * L’importance du travail éditorial dans la production du savoir (42:00)

    * Discussion sur un passage de la revue portant sur le rapport histoire / littérature (46:00)

    * Quel rapport au présent et au politique dans une revue savante ? (50:00)

    • 57 min
    214. L’histoire autrement #6 : le documentaire Lady Sapiens, avec Thomas Cirotteau, Jennifer Kerner et Eric Pincas

    214. L’histoire autrement #6 : le documentaire Lady Sapiens, avec Thomas Cirotteau, Jennifer Kerner et Eric Pincas

    Les invité-e-s :



    * Thomas Cirotteau, réalisateur

    * Jennifer Kerner, chercheuse et médiatrice en préhistoire

    * Eric Pincas, rédacteur en chef d’Historia





    Le film et le livre : Lady Sapiens, enquête sur la femme au temps de la préhistoire  (France 5 / éd. Les Arènes, 2021)

     

    La discussion :



    * Comment est né le projet d’un film sur les femmes de la Préhistoire (1:30)

    * Comment écrit-on un livre de vulgarisation à partir d’un film ? (4:00)

    * Le rôle de la conseillère (pré)historique, Sophie A. de Beaune (5:40)

    * Un film né dans un contexte marqué par la féminisation de la préhistoire (8:00)

    * Des réattributions de fossiles et squelettes, qu’on pensait masculins et qui se révèlent être des femmes, comme la « Dame du Cavillon » (10:30)

    * Les choix filmiques et de reconstitution (14:30)

    * Le recours à une équipe de reconstitueurs spécialisés (22:25)

    * Les choix d’écriture visant à rendre le livre accessible (24:00)

    * Les clichés sur les femmes préhistoriques sont-ils encore prégnants ? (26:20)

    * Comment ne pas tomber dans des clichés inverses à ceux qui font des hommes les chasseurs uniques pourvoyeurs de nourriture ? (30:45)

    * La méthode ethnographique appliquée à la préhistoire, en, lien avec la fragilité de la documentation ou de certains raisonnements (34:00)

    * Les femmes préhistoriques pouvant « contrôler (leur) destin de mère » ? (41:00)

    * Peut-on dire qu’on ne sait pas dans un documentaire télévisé ? (47:00)

    * Le sens à donner à un personnage évoqué au singulier (49:00)



     

     

    • 52 min
    213. La fabrique du Mexique, avec Emmanuelle Perez-Tisserant et Romain Robinet

    213. La fabrique du Mexique, avec Emmanuelle Perez-Tisserant et Romain Robinet

    Les invité-e-s : Emmanuelle Perez-Tisserant, MCF à l’université de Toulouse ; Romain Robinet, MCF à l’université d’Angers



    Le thème : bicentenaire de l’indépendance et colloque « fabrique du Mexique »

     

    La discussion :



    * Les buts du colloque « la fabrique du Mexique » en lien avec un calendrier commémoratif, bicentenaire de l’indépendance et cinquième centenaire de la conquête (2:30)

    * Le complexité des commémorations et de leurs dates : 1810, 1821 ? (5:00)

    * Un parallèle indépendance grecque / indépendance mexicaine (10:00)

    * L’importance pour le Mexique des événements survenus en Espagne : occupation napoléonienne, constitution de Cadix (12:00)

    * Quelles formes commémoratives dans le Mexique contemporain ? (17:00)

    * Intermède musical : Agustin Lara, Vera Cruz (21:45)

    * Organiser un colloque au temps du coronavirus, inventer des formes d’interactivité à distance et en numérique (22:45)

    * Qui sont les « mexicanistes » et quel est leur ancrage géographique ? (28:00)

    * Une historiographie qui enjambe les coupures traditionnelles entre périodes et disciplines ? (31:00)

    * Des catégories comme « indigènes » à questionner (35:00)

    * Quels effets de la situation difficile du Mexique contemporain, du point de vue de la criminalité notamment, sur la recherche ? (37:00)

    * Intermède musical : Mexican Institute of Sound, Mexico (40:00)

    * La force des modèles narratifs issus du XIXe siècle (41:00) et réinterprétés au XXe siècle (42:00)

    * L’importance de l’identité indigène et métissée au Mexique (44:00)

    * Vers une « histoire partagée » Mexique / États-Unis ? (46:30)



    Les conseils de lecture :



    * Annick lampérière, entre dieu et le roi la république

    * Jérôme baschet, défaire la tyrannie du prédent

    * Magazine Nexos « el mito de la conquista »

    * Dicta blanda politics work culture in mexico 1938

    • 54 min
    212. Écrire l’histoire du capitalisme, avec Pierre François et Claire Lemercier

    212. Écrire l’histoire du capitalisme, avec Pierre François et Claire Lemercier

    Les invité-e-s : Pierre François, directeur de recherche en sociologie au CNRS ; Claire Lemercier, directrice de recherche en histoire au CNRS



    Le livre : Sociologie historique du capitalisme, Paris, La découverte, 2021.

    La discussion :



    * La genèse d’un livre qui est un manuel et se veut accessible, mais ne se limite pas à ce format (2:15)

    * Un livre qui assume de ne pas être écrit pour les économistes ni avec leur type de formalisation (5:30)

    * Le capitalisme, un objet pouvant susciter l’unité des sciences sociales ? (8:00)

    * Que met-on sous le terme « capitalisme » ? (9:45)

    * Pourquoi peut-on situer l’entrée du capitalisme à la fin du XVIIe siècle ? (14:00)

    * Une lecture non techniciste de cette genèse du capitalisme (16:15)

    * La place du travail contraint et des colonies « laboratoires » du capitalisme (ou non) à l’époque moderne (19:00)

    * Pas d’incompatibilité entre Ancien régime et capitalisme ! (21:15)

    * Les trois âges du capitalisme (23:20)

    * L’âge de l’usine, entre 1880 et 1980 environ (26:30)

    * Pourquoi le passage à l’âge de la finance, au début des années 1980 (28:00)

    * Les conflits comme moteurs de cette histoire (31:00)

    * La place de l’État dans l’histoire du capitalisme (36:30)

    * Pourquoi le libéralisme de 2021 n’est pas celui de 1821 (39:00)

    * Quelle place pour l’événement dans les trois âges du capitalisme ? (40:15)

    * Une conjonction de tournants entre 1860 et 1890 ? (43:00)



     

    Les conseils de fin d’émission :



    * Anaïs Albert, La vie à crédit: La consommation des classes populaires à Paris (1880-1920), Paris, Editions de la Sorbonne, 2021.

    * Paul Lewis, Joseph Haydn: Piano Sonatas Nos. 20, 34, 51 & 52 (Harmonia Mundi)

    • 48 min

Customer Reviews

4.4 out of 5
14 Ratings

14 Ratings

Top Podcasts In History

You Might Also Like