45 épisodes

Le 1er podcast francophone sur la thématique du sport au féminin, animé par Cléo Henin et réalisé par Valentin Cassuto. Championnes du Monde donne la parole à toutes les femmes qui incarnent le sport d’aujourd’hui et de demain. Athlètes de haut niveau ou cheffes d'entreprises, femmes de médias ou professionnelles de santé : ces égéries modernes nous racontent leurs histoires, sans jamais s'essouffler. Des combats, mais pas ceux qu'on croit, pour assommer les stéréotypes avec leurs mots. Retrouvez-nous également sur Instagram, YouTube et sur www.championnesdumonde.com.
Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Championnes du Monde Cléo Henin & Valentin Cassuto

    • Sports
    • 5,0 • 145 notes

Le 1er podcast francophone sur la thématique du sport au féminin, animé par Cléo Henin et réalisé par Valentin Cassuto. Championnes du Monde donne la parole à toutes les femmes qui incarnent le sport d’aujourd’hui et de demain. Athlètes de haut niveau ou cheffes d'entreprises, femmes de médias ou professionnelles de santé : ces égéries modernes nous racontent leurs histoires, sans jamais s'essouffler. Des combats, mais pas ceux qu'on croit, pour assommer les stéréotypes avec leurs mots. Retrouvez-nous également sur Instagram, YouTube et sur www.championnesdumonde.com.
Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Laura Marino, la plongeuse lumineuse qui va vous faire sortir la tête de l'eau

    Laura Marino, la plongeuse lumineuse qui va vous faire sortir la tête de l'eau

    Hello tout le monde, je crois qu’il est de coutume de vous souhaiter une très belle année 2022, que cette nouvelle année vous apporte une multitude de petits bonheurs dans votre vie professionnelle et personnelle et je nous souhaite de notre côté de continuer d’avoir des auditeurs et auditrices aussi chouettes et bienveillants que vous. On est plus qu’heureux de passer une nouvelle année à vos côtés, qu’on vous promet riche en nouvelles interviews, contenus et rigolades bien sûr.
    Et on voulait commencer l’année avec un épisode qui nous a énormément touché et qui nous semblait totalement à-propos dans une optique de nouvelle année, souvent synonyme de nouveau cycle et de prises de conscience. Notre première invitée de 2022 s’appelle Laura Marino. Elle est plongeuse, a passé de nombreuses années en équipe de France, à se dédier corps et âme à son sport, jusqu’à un matin où le corps et la tête ne peuvent plus. Où la rupture se fait irrémédiablement après des années de souffrances psychologiques dont on n’avait pas forcément conscience.
    Laura Marino, c’est l’histoire d’une sportive qui a fait un burn out. Mais c’est surtout l’histoire d’une femme passionnée qui a décidé de prendre soin de sa santé mentale. Qui a décidé que tous ces moments difficiles n’étaient pas vains mais allés l’emmener vers de plus beaux horizons, avec lesquels elle serait totalement en phase. Le sport, particulièrement à haut niveau, peut être un merveilleux outil de développement de soi, un catalyseur de bonheur. Mais, comme dans beaucoup d’autres domaines, les dérives peuvent être nombreuses et surtout insidieuses. Il est donc important pour nous de mettre en lumière ses histoires contrariées pour les rendre visibles. Pour montrer que la souffrance psychologique existe, qu’elle est malheureusement monnaie courante et qu’il ne faut pas en avoir honte.
    Laura a décidé d’en faire une force et c’est ce message que nous souhaitons faire passer. Elle a décidé de partir à la reconquête d’elle-même et de son amour pour son sport en partant plonger dans des endroits extraordinaires et renouer avec cette notion de plaisir. Quand sortir la tête de l’eau n’a jamais eu autant de sens.
    Retrouvez-nous également sur Instagram, YouTube et sur www.championnesdumonde.com.

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 1h 24 min
    Nathalie Péchalat, décryptage d'un système sportif français à la dérive

    Nathalie Péchalat, décryptage d'un système sportif français à la dérive

    Je suis extrêmement heureuse de vous présenter ce nouvel épisode que j’avais envie d’enregistrer depuis les tous débuts de Championnes du Monde. J’ai enfin eu l’opportunité de m’entretenir avec Nathalie Péchalat, ancienne sportive de haut niveau en danse sur glace, aujourd’hui présidente de la fédération française des sports de glace mais également chef de mission pour les prochains Jeux olympiques à Tokyo.
    Nathalie a un parcours atypique, pas forcément celui qu’elle imaginait elle-même : sportive de haut niveau, commentatrice sur Eurosport, danseuse sur TF1, une multitude d’expériences qui l’ont amené le 14 mars 2020 à prendre la tête de la fédération des sports de glace suite aux révélations de violences sexuelles au sein du patinage français et la démission de Didier Gailhaguet. Une arrivée, donc, dans un contexte de crise interne puis de crise planétaire liée au Covid.
    Pour être honnête, j’avais des milliers de questions à lui poser, mais notre temps étant limité, j’ai surtout souhaité comprendre ce qu’impliqué son rôle de présidente de fédération et ses ambitions pour celle-ci. Sans vous spoiler, la discussion avançant, j’ai été interloquée par sa liberté de ton et de parole, qu’on n’imagine pourtant pas vraiment compatible avec les hautes instances du sport et une approche politique.
    J’encourage sincèrement tous les sportifs et sportives qui passe par là à écouter cet épisode, qui met en avant des problèmes systémiques dans le monde du sport de haut niveau et qui aide à comprendre la structuration du sport français aujourd’hui. Et pour tous les autres, allez bien évidement écouter cet épisode aussi car ça vous donnera, j’en suis sûre, à l’image de Nathalie Péchalat, l’envie de faire bouger les choses.
    Retrouvez-nous également sur Instagram, YouTube et sur www.championnesdumonde.com.

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 39 min
    Comment passer professionnelle dans l'e-sport quand on est une femme ?

    Comment passer professionnelle dans l'e-sport quand on est une femme ?

    Bienvenue dans ce troisième et dernier épisode de notre trilogie consacré à la place des femmes dans l’e-sport. Pour ce dernier volet, nous avons rencontré Oriane, alias Noxtra, une étudiante en psychologie accompagnée cette année par l’incubateur de l'association Women in Games, soutenu par Mastercard et la Société Générale.
    Si elle est passionnée par les jeux vidéos depuis son plus jeune âge, Oriane a toujours eu du mal à se sentir légitime dans cet univers. La faute à un problème de confiance en elle qui l’amène à se dévaloriser sans cesse. Elle l’avoue : tant qu’elle n’aura pas atteint un certain niveau, elle ne sera pas satisfaite d’elle-même. On peut alors se poser la question de la raison de cette insatisfaction enracinée en elle.
    Est-elle liée à des raisons purement personnelles ou l’environnement encore malheureusement peu propice à l’épanouissement des femmes dans l’univers de l’e-sport a sa part de responsabilité ? Une vaste question qui nous a amené à parler de professionnalisation des femmes dans le gaming mais également de l’importance prépondérante du mentale, au même titre qu’un sportif professionnel.
    J’espère sincèrement que vous aurez pu en apprendre un peu plus sur ce monde de l’e-sport qui, quand on y regarde de plus près, possède de nombreuses similitudes avec le sport professionnel. Chacun a bien sûr le droit d’avoir son avis sur la question, notre volonté était de montrer que, peu importe le domaine, la construction personnelle et professionnelle des femmes est souvent complexe, contrariée, et encore plus dans des secteurs historiquement dominés par les hommes.
    Mais Velouria ou Oriane, qui sont encore dans leur phase de construction et d’affirmation pour arriver là où elle le souhaite, montrent que la passion et la conviction d’être au bon endroit vous feront arriver sans nulle doute à destination.
    Retrouvez-nous également sur Instagram, YouTube et sur www.championnesdumonde.com.

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 32 min
    Graines de Footballeuses, l'association qui fait pousser confiance en soi et légitimité chez les jeunes filles

    Graines de Footballeuses, l'association qui fait pousser confiance en soi et légitimité chez les jeunes filles

    Après deux épisodes consacrés à des sportives de haut niveau, on donne aujourd’hui la parole à celles par qui tout commence. Celles qui, souvent, font le ciment des futures passions, donnent de leur temps sans compter pour mettre le pied à l’étrier de la grande aventure du sport et ce partout en France.
    Ces super-héros et héroines sans cape ont 3,5 millions, il s’agit des bénévoles des associations sportives.
    On a pratiquement tous et toutes, à un moment de nos vies fais un stage pendant les vacances scolaires dans un poney-club ou tanné nos parents pour aller faire la même activités que nos copains copines. C’est souvent là que tout commence. Qu’on se découvre une passion pour un sport en particulier ou qu’on tâtonne pendant des années pour trouver l’activité qui nous fait vibrer. Il y en a plus de 300.000 en France et nous rencontrons dans cet épisode la créatrice de l’une d’entres-elles.
    Elle s’appelle Pauline le Mouellic et a créé Graines de Footballeuses il y a deux ans, une association qui promeut le football féminin et accompagne les jeunes joueuses dans leur pratique, pour qu’elles se sentent moins seules et mieux soutenues. On a discuté de l’état du monde associative aujourd’hui en France et des difficultés, nombreuses, que l’on peut rencontrer en se lançant dans cette aventure, souvent par passion et par envie de transmettre, mais également de l’importance de planter cette petite graine dans la tête des jeunes filles, pour faire pousser confiance en soi et légitimité.
    Cette interview, c’est du vrai. C’est le quotidien de millions de personnes. À tous ceux qui s’investissent dans des associations : bravo et merci.
    Retrouvez-nous également sur Instagram, YouTube et sur www.championnesdumonde.com.

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 51 min
    Se (re)construire avec les jeux vidéo quand on est une femme : c'est l'histoire poignante de Salty Viki

    Se (re)construire avec les jeux vidéo quand on est une femme : c'est l'histoire poignante de Salty Viki

    Bienvenue dans le 2ème épisode de notre trilogie consacrée à la place des femmes dans l’e-sport. Aujourd’hui, on part à la rencontre de Velouria, 23 ans, ou plutôt de Salty Viki, son nom sur le jeu League of Legend. Viki a commencé à jouer aux jeux vidéo car son papa était lui-même joueur, mais a manqué de modèles féminins dans le gaming en grandissant. Bien plus qu’une simple passion, le gaming a été un moyen pour Viki de se reconstruire après le décès de sa maman.
    Aujourd’hui, son objectif est clair, s’entraîner sans relâche et continuer sa progression grâce à l’incubateur Women in Games; soutenu par MasterCard et la Société Générale pour devenir la meilleure. Parce que selon elle, les femmes doivent prendre leur place dans l’e-sport et ne plus s’excuser d’en faire partie. Quelque chose me dit que vous devriez retenir ce nom : Salty viki.
    Retrouvez-nous également sur Instagram, YouTube et sur www.championnesdumonde.com.

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 33 min
    Tess Ledeux (19 ans) en mission pour le ski freestyle et à la conquête d’une médaille olympique

    Tess Ledeux (19 ans) en mission pour le ski freestyle et à la conquête d’une médaille olympique

    Personnellement, il y a une chose que j’adore à cette période : le retour des sports d’hiver et encore plus cette année, où se tiendront les Jeux Olympiques à Pékin à partir du 4 février. Si les JO ne commencent que dans 3 mois, la saison régulière commence dès maintenant pour les athlètes, à l’image de notre invitée du jour, Tess Ledeux, qui a entamé sa saison la semaine dernière, par une victoire.
    Tess a 19 ans et déjà presque 6 années à haut niveau derrière elle en ski freestyle dans les disciplines du Slopestyle et du Big Air. Au délà d’être une passionnée absolue, c’est une jeune femme investie d’une mission : faire connaitre son sport au plus grand nombre et encourager les filles à se lancer dans cette discipline qui selon elle, est en train de mourir.
    Tess a toujours été la seule fille dans son groupe d’entrainement et voudrait que ça change. Que l’image que les gens ont de son sport change et que sa discipline extraordinaire soit considérée à sa juste valeur. Tess c’est également une force de caractère hors norme, une positivité et un sourire qui rayonne dans sa voix, alors même qu’elle vient de passer l’année la plus dure de sa vie. Si vous ne la connaissez pas, écoutez cet épisode. Je peux vous jurer que vous aurez envie de regarder toutes les compétitions de ski freestyle instantanément et de devenir son plus fervent supporter ou supportrice lorsqu’elle s’élancera dans 3 mois à la conquête d’une médaille olympique.
    Retrouvez-nous également sur Instagram, YouTube et sur www.championnesdumonde.com.

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 52 min

Avis

5,0 sur 5
145 notes

145 notes

Cga91 ,

Interview de Nathalie Pechalat

Bravo pour cette interview très intéressante et inspirante. Une vision long terme, enfin et merci !

Marion pseudo dispo ,

Super je n’en loupe pas un !

Merci Cléo pour ces interviews de qualité, inspirantes, j’adore !

mapa42 ,

Super interviews

De super interview sur des femmes inspirantes à écouter d’urgence pour changer les mentalités 😍

Classement des podcasts dans Sports

RMC
Mathieu Blanchard
RMC
Sunday Night Productions
RMC
Bertrand Soulier et Apirun

D’autres se sont aussi abonnés à…

Barthelemy Fendt
Sunday Night Productions
Guillaume Lalu
Bangumi
MyBetterSelf
Laury Thilleman