125 episodes

Le Panier, c’est le podcast qui part à la rencontre des entrepreneurs de l’e-commerce pour (re)cueillir bonnes pratiques et conseils concrets. Toutes les semaines, une conversation spontanée pour parler business, conversion, SEO, Amazon, logistique ou UX design. Incontournable pour quiconque veut se lancer dans la vente en ligne. Fièrement propulsé par CosaVostra.

Le Panier Big Bang Media - CosaVostra

    • Technology

Le Panier, c’est le podcast qui part à la rencontre des entrepreneurs de l’e-commerce pour (re)cueillir bonnes pratiques et conseils concrets. Toutes les semaines, une conversation spontanée pour parler business, conversion, SEO, Amazon, logistique ou UX design. Incontournable pour quiconque veut se lancer dans la vente en ligne. Fièrement propulsé par CosaVostra.

    #118 - La Marque En Moins : Un peu de transparence dans les produits d’entretien pour séduire 50 000 abonnés, avec Nicolas Simon

    #118 - La Marque En Moins : Un peu de transparence dans les produits d’entretien pour séduire 50 000 abonnés, avec Nicolas Simon

    Le sujet : Tout tient en “3 P” : planète respectée, produits sains et prix juste. C’est le crédo que Nicolas Simon et son associé Maxime Deguine, ont utilisé lorsqu’ils ont créé La Marque En Moins. 




    L’invité : Nicolas Simon a d’abord travaillé pour une grande marque de yaourt végétaux anglaise avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale et fonder La Marque En Moins. L’objectif ? S’attaquer à un secteur plus qu’obscur en termes de composition : les produits ménagers et les rendre sains et bons pour la planète.




    La Marque en Moins :  Fondée en 2020, La Marque En Moins est une gamme de produits ménagers livrés directement dans votre boîte aux lettres, écologiques, sans plastique et produits en France. En 2021, elle compte plus de 50 000 adeptes. Et ce n’est que le début... 




    Avec Laurent Kretz, fondateur de CosaVostra, Nicolas Simon explique comment ils ont pensé puis lancé La Marque En Moins et tous les apprentissages qui en ressortent :

    # Si une campagne de crowdfunding ne démarre pas rapidement, c’est fichu. Nicolas et Maxime ont donc tout fait pour obtenir un maximum de visibilité dès les premières heures.

    # Il faut absolument définir une stratégie de pré-lancement. Avant même que votre produit existe, il vous faut une communauté qui croit en votre projet.

    # Il vaut mieux se concentrer sur un produit au départ et le faire cartonner avant de lancer tout une gamme.

    # Eux se pensent une boîte de produit et de service puisque leur communauté est tout aussi importante que leurs produits.

    # Ils ne vendent qu’en Direct To Consumer et en B2C pour lier une relation avec leur communauté et assurer un bon SAV.

    # Enfin, il faut se confronter à la réalité du marché. Il vaut mieux lancer son produit rapidement et l’améliorer ensuite que de vouloir proposer un produit parfait du premier coup.




    Ils y parlent aussi d’anciens épisodes du Panier :

    #112 : Marcellin Pelhate - Le Beau Thé : Un side-project qui cartonne avec 500 000 sachets de thé personnalisés en 1 an, avec Marcellin Pelhate

    #114 : Jean Gregoire - Lovebox : comment craquer le code des États-Unis, avec Jean Grégoire







    Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcast, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify.







    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

    • 1 hr 17 min
    #117 - Série Spéciale Paiement - le mille-feuille de la transaction, avec Antoine Grimaud de PlayPlug

    #117 - Série Spéciale Paiement - le mille-feuille de la transaction, avec Antoine Grimaud de PlayPlug

    Dans cette série spéciale paiement, Laurent Kretz rencontre des acteur·rices incontournables du paiement en ligne. L’objectif ? Répondre à TOUTES les questions que vous vous posez et vous aider à trouver la meilleure solution de paiement qui correspond à vos besoins.




    L’invité : En 2012, Antoine Grimaud a fondé PlayPlug, une solution de paiement française conçue pour les PME et les micro-entreprises. Sa particularité ? Elle permet aux commerçant·es d'encaisser des paiements par carte bancaire en ligne (via SMS ou mail) et en magasin. En 2021, PlayPlug accompagne plus de 15 000 commerçant·es et e-commerçant·es au quotidien et a levé, en 10 ans, plus de 30 millions d’euros. 




    Dans cet épisode, Antoine Grimaud se livre sur les enjeux des différentes solutions de paiements et offre, en prime, de bons conseils pour les e-commerçant·es :

    # Le principal enjeu est de proposer une solution simple, sécurisée et surtout qui fonctionne !

    # Toute la solution est pensée en collaboration avec les différents CMS (Prestashop, Shopify, etc.) pour qu’elle s’adapte parfaitement aux différents sites e-commerce.

    # Les solutions de paiement participent aussi aux performances d’achat. Une authentification optimisée et un paiement simplifié permettent aux acheteur·euses de finaliser leur achat.

    # En  tant qu' e-commerçant on veut souvent beaucoup de fonctionnalités dès le départ. Pourtant il  ne faut penser qu’à une chose : une solution claire, simple et qui fonctionne "toute seule”.

    # Aujourd’hui même les DNVB choisissent à un moment de vendre leurs produits dans un point de vente physique. Les solutions de paiement doivent donc s’adapter au paiement hors-ligne et proposer des solutions O2O (online to offline et offline to online).

    # En tant que e-commerçant·e il ne faut pas vouloir trop vite aller à l’international. En terme de paiement on risque de se heurter à des systèmes de paiements différents et parfois à d’autres devises.

    # Enfin, aujourd’hui on remarque que les frontières entre les petit·es et les grand·es commerçant·es s’estompent. Chacun veut une solution de paiement similaire. 




    Ils y parlent aussi d’anciens épisode du Panier :

    #18 – Cabaïa : Du pop-up éphémère à 15M€ de CA en 4 ans

    Catch-up #8 – Cabaïa : Comment doubler son CA tous les ans, avec Emilien Foiret

    #21 – Snowleader : User centric, reblochon et 32M€ de CA

    Catch-up #12 – Snowleader : Data, agilité et reblochon, avec Thomas Rouault

    #90 - Flowrette : D’un side project à 1M€+ de CA en 1 an et sans coder, Côme Filippi




    Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcast, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

    • 53 min
    #116 - Raid Amazones et les 12 vies d’Alexandre Debanne

    #116 - Raid Amazones et les 12 vies d’Alexandre Debanne

    Le sujet : Un accident de moto qui fait tout relativiser. L’envie de faire enfin quelque chose qu’on aime. Changer de vie (encore). Réaliser une mission impossible. Voici, en quelques mots, la genèse de Raid Amazones. 




    L’invité : Il a fait de la radio pirate, est devenu l’un des animateurs phares de la radio NRJ dans les années 1980, puis un animateur télé reconnu avant de fonder Raid Amazones. Oui, Alexandre Debanne a eu (à peu près) 1000 vies jusqu’à maintenant. 




    Raid Amazones : Créé dans les années 2000, Raid Amazones organise des raids nature exclusivement féminin, ouvert à tous les niveaux et  itinérant à travers le monde entier. Leur credo : "pas de moteur, que de la sueur". Les raids durent 10 jours (8 sur place) et nécessitent 70 organisateur·rices.




    Avec Laurent Kretz, fondateur de CosaVostra, Alexandre Debanne revient sur les valeurs de Raid Amazones et explique comment il a pensé le projet depuis le début :

    # Tout a commencé lors d’un raid qu’il a lui-même fait en Guyane qui a participé à changer sa vie.

    # L’objectif de Raid Amazones ? Permettre de se découvrir soi-même et de se confronter à des situations inédites. Ce qui peut, parfois, agir comme une véritable thérapie. 

    # Sa volonté de départ était de ne proposer le challenge à aucune sportive de haut niveau pour que les autres participantes ne se sentent pas dévalorisées. 

    # Du sport il n’a pris que les valeurs et pas l’aspect compétitif. Aucun classement n’est effectué entre les différentes participantes. C’est un sport d’équipe.

    # Ce qu’il a appris : “il ne savait pas que c’était impossible alors il l’a fait.”. Organiser des événements à l’autre bout du monde aurait certainement semblé impossible. Mais Alexandre ne s’est pas posé la question, il a essayé.




    Merci à Alexandre Zurcher, le fondateur de Vintage Ride qui est passé dans l’épisode 92 du Panier, qui a permis l’enregistrement de cet épisode.




    Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcast, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

    • 1 hr 15 min
    #115 - Catch-up Trusk : Du Ship-From-Store au Cross-Docking, avec Thomas Effantin

    #115 - Catch-up Trusk : Du Ship-From-Store au Cross-Docking, avec Thomas Effantin

    Dans ce nouvel épisode Catch-Up, Laurent Kretz revient avec un invité du Panier sur sa croissance et le chemin parcouru depuis son 1er passage dans le podcast.




    Le 9 octobre 2019, dans l’épisode 13 du Panier, Thomas Effantin se confiait sur la genèse de Trusk, sa solution de transporteur professionnel spécialisé dans les derniers kilomètres des objets volumineux. Comme beaucoup d’entreprises, la COVID-19, le confinement de mars 2020 et la fermeture de tous les magasins de retail ont beaucoup impacté leur business. 




    Alors dans cet épisode, Thomas Effantin explique comment ils se sont adaptés et ce qu’ils retiennent de ces 3 dernières années :

    # Dans les moments de crise, pour ne pas “burner” il faut se demander ce qui est VRAIMENT nécessaire au fonctionnement de son entreprise et éliminer tout le reste.

    # Si le retail était fermé pendant le confinement, ce n’était pas le cas du e-commerce qui continuait de fonctionner. Trusk est donc passé du Ship-From-Store au Cross-Docking pour continuer ses livraisons. Aujourd’hui les deux solutions sont toujours proposées. 

    # La culture d’entreprise est cruciale. Pour bien fonctionner il faut que chacun soit aligné sur des valeurs et des objectifs similaires.

    # Ne pas être borné et toujours se demander quels axes d’améliorations sont envisageables.

    # Et enfin, la vie est belle, il faut prendre soin de ses proches. Ce sont eux qui donnent l’énergie d’entreprendre !




    Ils y parlent aussi d’un ancien épisode du podcast de Matthieu Stefani, Génération Do It Yourself :

    #16 Bertrand Altmayer – Marcel – Se lancer contre le mastodonte Uber et revendre sa startup à Renault




    Et d’une recommandation livre : 

    La Règle ? Pas de règle : Netflix et la culture de la réinvention de Reed Hastings




    Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcast, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

    • 44 min
    #114 - Lovebox : comme craquer le code des États-Unis, avec Jean Grégoire

    #114 - Lovebox : comme craquer le code des États-Unis, avec Jean Grégoire

    Le sujet : Partir d’un besoin fondamental : dire aux gens qu’on les aime en leur envoyant de l’amour et du bonheur. Peu à peu, conquérir le marché américain et réussir à être rentable dès le tout premier trimestre. Ce n’est pas un conte de fées mais bien la belle histoire de la Lovebox.




    L’invité : À la fin de ses études, en 2017, Jean Grégoire vit une belle histoire d’amour qui lui inspire son produit devenu phare : la Lovebox. Le concept est simple, une boîte à amour connectée qui permet d'échanger d'une façon privilégiée avec nos proches et qui fait de chaque message envoyé un cadeau. 




    Lovebox : Petit boîtier en bois connecté, la Lovebox a très vite séduit son public et a aujourd’hui été vendue plus de 150 000 fois. Après une campagne Kickstarter lancée en 2017, Jean Grégoire a conquis le marché américain dès 2019. Aujourd’hui la Lovebox est vendue à 95% en ligne et 80% des ventes s’effectuent même en Direct To Consumer. 




    Avec Laurent Kretz, fondateur de CosaVostra, ils reviennent sur la genèse de Lovebox et Jean Grégoire se confie sur leurs différents apprentissages, notamment :

    # Pour se lancer sur le marché américain il est important d’avoir un produit fini et déjà testé.

    # En tant qu’entrepreneur, il s’agit de trouver le bon trade-off entre se lancer vite et pas trop tard.

    # Réussir ses objectifs Kickstarter est aussi ce qui permet d’être sélectionné dans la newsletter Kickstarter et donc de gagner en visibilité.

    # Il est plus facile de faire +10% dans un pays où l’on est déjà présent que 10% dans un nouveau pays. Il est donc plus productif de se focaliser sur 1 ou 2 pays au départ.

    # Leur produit est “tiktokable” et représente 50% de leur new biz. Jean Grégoire imagine d’ailleurs que d’ici quelques années certains produits seront même designés pour TikTok.

    # Enfin, Jean se livre sur leurs objectifs à venir et les nouveaux produits qu’il compte développer.




    Ils parlent aussi d’anciens épisodes du Panier :

    #12 – Lunii : De 0 à 20 millions d’euros en 3 ans, une belle histoire d’hyper-croissance

    ​​#29 – Shapeheart : Youtube, Amazon et influence : la recette pour optimiser son lancement

    #67 - Sodilog - Écueils opérationnels à éviter en scale-up pour rester maître à bord

    #Catch-up 5 – Lunii : Il était une fois … une startup en hypercroissance qui rapatrie sa production pour être fidèle à ses valeurs




    Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcast, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

    • 1 hr 25 min
    #113 - DĒVOR : La cuisine est-elle morte ? avec Jean Valfort

    #113 - DĒVOR : La cuisine est-elle morte ? avec Jean Valfort

    Le sujet : Dans cet épisode de rentrée on parle BOUFFE ! De son passé, de son présent et de son futur. 10 ans en arrière auriez-vous imaginé des restaurants sans service à table ?




    L’invité : Restaurateur depuis 8 ans, Jean Valfort a ouvert une dizaine de restaurants entre Nice et Paris avant de se lancer dans la restauration virtuelle (autrement dit, des restaurants qui ne font que de la livraison).




    DĒVOR : Franchiseur nouvelle génération, DĒVOR s’adresse à celles et ceux qui veulent   faire leurs premiers pas dans la restauration virtuelle. Fondée en 2021, la société comptabilise déjà 9 restaurants et ne compte pas s'arrêter là ! 




    Avec Laurent Kretz, fondateur de CosaVostra, Jean Valfort livre ses meilleurs conseils pour se lancer dans la restauration en 2021 : 

    # L’emplacement reste important, il faut faire appel à de très bons décorateurs, très bon chefs et une très bonne agence de presse, notamment dans des villes très concurrentielles comme Paris. Il faut ensuite proposer un service impeccable et bon rapport qualité/prix.

    #Ouvrir un restaurant à Paris ou en région sont deux expériences très différentes. Le poids du social media et des influenceurs est plus important en région car la nouveauté est constante à Paris.

    #Avoir en tête que la restauration est un des derniers sujets qui se consomme à proximité, on ne peut pas manger dans les restaurants étrangers.

    # Un restaurant en France est remboursé au bout de 7 ans, c’est alors un pari réussi. A ce stade, il peut être intéressant d’en faire une institution ou une vache à lait qui peut être revendue.

    # Avec un restaurant, on peut espérer entre 10% et 30% d'ebidta.

    #Dans la restauration virtuelle, les leviers sont très opérationnels : il faut livrer chaud, préparer les plats en moins de 5 minutes, le livreur doit attendre très peu devant la cuisine et le restaurant doit avoir des bonnes notes de la part des clients . C’est un métier de process.




    Ils parlent aussi d’anciens épisodes du Panier : 

    #87 - Just Eat : Comment le marché du food delivery a pris 3 ans de maturité en quelques mois ?, avec Méleyne Rabot

    #102 - La Maison de La Poutine : Penser l’expérience client comme un contenu, avec Guillaume Natas







    Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcast, par là si vous préférez Podcast Addict ou encore ici si vous préférez Spotify.

    See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

    • 1 hr 17 min

Top Podcasts In Technology

Listeners Also Subscribed To

More by Big Bang Media - CosaVostra