54 Folgen

Trentenaire, blanc, hétéro, cisgenre, marié et père, Thomas Messias est ce genre de personnes qu'on entend déjà beaucoup trop dans les médias, y compris sur des sujets qu'elles ne maîtrisent pas toujours. Tous les quinze jours dans "Mansplaining", il questionne un sujet qu'il connait, la masculinité, pour rappeler qu'elle n'est pas unique… mais plurielle.

Mansplaining Slate.fr

    • Gesellschaft und Kultur
    • 4.9 • 79 Bewertungen

Trentenaire, blanc, hétéro, cisgenre, marié et père, Thomas Messias est ce genre de personnes qu'on entend déjà beaucoup trop dans les médias, y compris sur des sujets qu'elles ne maîtrisent pas toujours. Tous les quinze jours dans "Mansplaining", il questionne un sujet qu'il connait, la masculinité, pour rappeler qu'elle n'est pas unique… mais plurielle.

    Syndrome d'imposture: les ravages de l'excès de confiance masculin

    Syndrome d'imposture: les ravages de l'excès de confiance masculin

    «Les hommes surestiment leurs capacités et leurs performances alors que les femmes les sous-estiment»: c'est l'une des composantes de ce syndrome d'imposture qui touche principalement les femmes, persuadées de ne pas être à la hauteur des missions qu'on leur confie ou des postes qu'elles ont envie d'occuper. Pendant ce temps, les hommes, eux, foncent tête baissée. Et ça fonctionne.
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:

    Élisabeth Cadoche et Anne de Montarlot, Le syndrome d'imposture (Les Arènes, 2021)


    The Office (2005-2014)


    Je ne suis pas un imposteur de Tess Boutmann (2020)

    Léna Situations, «Le syndrome de l'imposteur» (16 juillet 2018)

    Ketsom, «Syndrome de l'imposteur: 7 astuces ciblant les femmes Noires pour vaincre ce sentiment interne» (8 avril 2020)

    Vincent Manilève, «Où va Norman?» (9 décembre 2020)

    Thomas Messias, «Garçons surconfiants et filles hésitantes, évaluer ses compétences en maths n'est pas une science exacte», Slate.fr (29 août 2015)

    Pascal Seys, «L'ultracrépidarianisme, l'art de parler de ce que l'on ne connaît pas», RTBF (9 octobre 2020)


    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 18 Min.
    Pourquoi les hommes manquent d'empathie

    Pourquoi les hommes manquent d'empathie

    Faire preuve d'empathie, c'est tenter de savoir ce que ressent autrui. Une qualité résolument féminine, souvent enseignée aux petites filles mais laissée de côté dans l'éducation des garçons. Et si 2021 était l'année au cours de laquelle les hommes apprenaient enfin à essayer de comprendre les émotions des autres?
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:


    Ted Lasso (Apple TV)


    High Maintenance (OCS)


    Docteur La Peluche, S02E30, «Crise de timidité», Disney Plus

    Bastien Mirandel, «Dans les écoles belges et danoises, on apprend l'empathie en cours», Neon Mag, 18 février 2019


    «Une école bruxelloise dispense un cours d'empathie à ses élèves: en quoi cela consiste-t-il?», RTL Info, 10 février 2019

    INSEE, Secteurs féminisés: la parité s'éloigne encore, 10 juillet 2020

    Julie Grezes, «Les différentes composantes de l'empathie», YouTube, 2 avril 2020

     
    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 15 Min.
    La misogynie cachée du père Noël

    La misogynie cachée du père Noël

    Cette année ne faisant rien comme les autres, Noël aura un goût différent dans bien des familles. L'esprit des fêtes, lui, n'a guère changé: en 2020 comme chaque année, ce sont les femmes qui courent partout, pour qu'au final le père Noël récolte les lauriers. Joyeuses fêtes quand même.
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

    Références:
    La Course au jouet (Brian Levant, 1996)
    Bad Santa (Terry Zwigoff, 2003)
    Bad Moms 2 (Scott Moore et Jon Lucas, 2017)
    Le Père Noël (Alexandre Coffre, 2014)
    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 16 Min.
    Aider pour avoir bonne conscience: le cas des sauveurs blancs

    Aider pour avoir bonne conscience: le cas des sauveurs blancs

    Ils viennent filer un coup de main et ils tiennent absolument à le faire savoir. Les white saviors (ou sauveurs blancs) sont partout, moins pour lutter contre les discriminations que pour être sur la photo. Parfois, le cinéma les crée même de toutes pièces, comme si les personnes racisées ne pouvaient pas être maîtresses de leur propre histoire.
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:


    Les Figures de l’ombre (Theodore Melfi, 2016)


    Abdel et la comtesse (Isabelle Doval, 2017)


    Le Brio (Yvan Attal, 2017)


    Green Book : Sur les routes du Sud (Peter & Bobby Farrelly, 2018)


    Entre les murs (Laurent Cantet, 2008)


    American Trip (Nicholas Stoller, 2010)


    Mulan a échappé de justesse à l’entrée d’un sauveur blanc, Bessie Yuill (traduction Florence Delaroche), 26 octobre 2020

    Keyholes & Snapshots, Le complexe du sauveur blanc (The White savior complex/White saviorism), Youtube, 10 août 2018

    Tumblr Humanitarians of Tinder


     
    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 16 Min.
    Crise du milieu de vie: vieillir, c’est mort

    Crise du milieu de vie: vieillir, c’est mort

    On fête l'épisode 50 en parlant de la crise de la cinquantaine, ou plutôt de la «crise du milieu de vie», et de ce qu'elle induit chez les hommes: persuadés que le monde est responsable de leurs échecs, ou désireux de retrouver une seconde jeunesse, ils font des pieds et des mains pour oublier que le temps qu'il leur reste est plus court que celui qui vient de s'écouler.
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:
    Mon chien Stupide (Yvan Attal, 2018)
    Kennedy et moi (Sam Karmann, 1999)
    Élie Semoun se prend pour qui?
    Françoise Millet-Bartoli, La crise du milieu de vie, Odile Jacob
    Laetitia Reboulleau, Crise de la quarantaine: comment se manifeste-t-elle chez l'homme?, MarieClaire.fr
    Christophe Fauré, Maintenant ou jamais, Albin Michel
    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 18 Min.
    Ce que leur consommation de porno dit des hommes

    Ce que leur consommation de porno dit des hommes

    Dans son livre Désirer comme un homme, Florian Vörös ouvre la boîte de Pandore des fantasmes masculins, vus à travers l'utilisation et la consommation de pornographie. Parce que ni les usages, ni le discours des usagers ne sont innocents, le porno constitue une porte d'entrée essentielle pour mieux comprendre comment les hommes envisagent le désir, la sexualité et les rapports de domination.
    Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.
    Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.
    Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Références:
    Florian Vörös, Désirer comme un homme, La Découverte, 2020
    Shame (Steve McQueen, 2011)
    Don Jon (Joseph Gordon-Levitt, 2013)
    American Pie 4 (Jon Hurwitz et Hayden Schlossberg, 2012)
    Musique: «Warm Sea», Savvier

    • 15 Min.

Kundenrezensionen

4.9 von 5
79 Bewertungen

79 Bewertungen

Candy9 ,

D’utilité publique!

Si j’avais pu être consciente des concepts abordés dans ce podcast il y a trente ans, je me serais épargné bien des déboires. Heureusement ma fille l’écoute, et ça me guide beaucoup dans l’éducation de mon fils. Bravo et MERCI!

Aurélie R-E ,

Aurélie R-E

Un podcast à ne manquer sous acun prétexte ! Bienveillant et constructif, on rit aussi beaucoup. Je l'utilise d'ailleurs dans mes cours de FLE (français langue étrangère) !

Freedaah ,

Merci

Fan depuis le premier épisode! Même si le sujet ne paraît pas me parler, il y a à chaque fois de bons conseils et de très bonnes analyses qui seront toujours super utiles dans un avenir plus ou moins proche!
Merci BCP pour ces épisodes courts et si riches!

Top‑Podcasts in Gesellschaft und Kultur

Zuhörer haben auch Folgendes abonniert:

Mehr von Slate.fr